MOTOGP A AUSTIN: MARQUEZ LE CHEF DU PREMIER JOUR

 

Les deux motos d’usine Yamaha de Lorenzo et Rossi, les deux Honda d’usine de Marquez et Pedrosa, la Honda compé-client de Bradl sont à Austin pour trois jours d’essais. Les autres usines sont conviées, ce qui eût coûté moins cher en location de circuit, mais seul le team LCR a fait venir Bradl.

Quant à Ducati, il se dit que les pilotes seraient sur place pour la présentation officielle à la presse de la Panigale « R », et qu’ils feraient donc des tours de circuit… sur la moto de série…

La raison de ces essais est qu’Austin, le COTA, Circuit Of The Americas, au Texas, recevra le MotoGP pour la première fois cette année, et que les pilotes  des écuries riches ont demandé et obtenu des tours de manège qui vont coûter bonbon!

Bon, Marquez a pulvérisé tout le monde, Rossi a fait le plus mauvais temps, derrière Bradl.

Les deux Honda aux deux meilleurs temps, chez Yamaha on va passer une très mauvaise nuit.

Lorenzo a fait le boulot, Bradl aussi, et Rossi est aux pelotes, à pas loin de deux secondes de Marquez, malgré soixante huit tours de circuit bouclés en une journée!

Bref, opération souci… !

Questionné le Champion du monde, Jorge Lorenzo, expliquait :

« Je pense qu’il était très important de venir ici pour apprendre la piste. Je ne la connais pas encore à 100% car j’ai besoin de plus de tours pour trouver mes trajectoires mais pour le moment, je trouve ce circuit très beau et très complet avec toutes les sortes de virage. Au début, c’était difficile de comprendre les trajectoires mais j’ai amélioré mon chrono de 3 secondes par rapport au premier tour, ce qui signifie que c’est une piste difficile à apprendre et une piste où il est difficile d’aller de suite à la limite. Je pense que ça aidera encore plus ici qu’ailleurs d’avoir ce temps supplémentaire sur la piste. Je pense que les trois ou quatre sessions avant la course ne seront pas suffisantes pour comprendre le circuit et les pilotes qui ne sont pas venus ici auront un petit désavantage. La quasi-totalité de la piste est compliquée, il y a quelques très gros freinages et quelques épingles très serrées. Le premier secteur est fluide, mais il est très difficile de trouver une bonne trajectoire car il est en aveugle. Nous sommes donc occupés à nous habituer à la piste, mais aussi à essayer de résoudre un problème à l’angle maximum où nous ne sommes pas totalement en confiance. Nous devons un peu améliorer le set-up. L’asphalte n’est pas parfait puisqu’avec seulement quatre motos pour le nettoyer, il est difficile de comprendre s’il y a beaucoup de grip ou pas. C’est difficile de savoir si ce sera beaucoup mieux le week-end ou juste un peu ».

D son coté, Valentino Rossi, son équipier chez Yamaha, confiait :

« J’aime beaucoup ce circuit, je trouve tout d’abord qu’il est magnifique. C’est très fluide, avec beaucoup de virages rapides et de changements de direction. Il y a trois épingles très fermées, ce qui, pour les dépassements, marche mieux pour la Formule 1, alors que c’est un peu lent pour nous. Mais globalement c’est un bon circuit. »

Et, il ajoutait :

« C’est une belle ville et l’ambiance est très bonne, je pense que c’est un bon endroit pour faire une course. C’était important de venir ici parce que la piste est très difficile, il y a beaucoup de virages aveugles, dans lesquels il faut vraiment savoir où freiner. Pour le MotoGP, c’est important d’avoir une troisième course aux Etats-Unis, nous avons beaucoup de bons pilotes américains et c’est donc une bonne chose que nous venions ici. »

 

Résultats premier jour:

Marquez (55 tours effectués)2’04.619

Pedrosa (59 t) 2’05.047

Lorenzo (54t )2’05.291

Bradl (50t)2’06.053

Rossi (68t)2’06.507

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  MOTOGP

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis