MOTO: LES CHIFFRES ETONNANTS DE LA FF2RM

La FF2RM est la fédé crée par notre ami Philippe Vassard avec quelques amis passionnés, influents et informés. Elle vient de nous faire passer quelques chiffres sur la pratique de la moto en France et certains sont carrément étonnants!

Voici donc ce que cette fédé communique dans la lettre que nous avons reçue.  Un 2RM, pour initier nos lecteurs, c’est un véhicule deux-roues motorisé…

Mes remarques sont en bleu et en italiques.

 

 DES CHIFFRES ET UNE LETTRE…

 

Le Ministère du développement durable vient de publier, pour la 1 ère fois, les statistiques précises du parc roulant motorisé en 2012 ainsi que son usage et ses usagers.

Et ces chiffres sont surprenants à plus d’un titre et vont à l’encontre de nombres d’idées reçues véhiculées par les associations et  media spécialisés…

–  En France, 3,6 millions de deux-roues motorisés de moins de 30 ans, hors véhicules de type tout terrain, ont circulé entre mars 2011 et mars 2012. Ces véhicules ont parcouru 11 milliards de km, soit moins de 2 % de la circulation routière.

– Deux  véhicules sur trois servent en trajet domicile/travail pour pallier l’absence de transports en commun dans les couronnes urbaines.

–  Le parc se décompose en : 11%de trails- 5% de sportives- 13% de roadsters –  37% de scooters et 34% de divers( custom, cyclo boite, GT…)

– 43% du parc 2RM a moins de 5 ans et plus de 30% possèdent un ABS.

(NDLR: j’ai perso un gros doute sur ce point, j’ai donc appelé Bruno Chemin chez Honda, marque qui joue beaucoup l’ABS, et ces chiffres lui paraissent cohérents. Dont acte. On rappelle que les motos 125 sont aujourd’hui proposées sans ABS à la différence des scooters) 

Les 3 régions les plus urbanisées (IDF-PACA-Rhône-Alpes) rassemblent 38% du parc.

– Chaque 2RM parcourt en moyenne 3000km/an, un sur deux moins de 2000km/an et un sur cinq plus de 5000km/an. Les cyclos parcourent à peine moins : en moyenne 2700km par an.

– Les régions ou l’on roule le plus : IDF = 4159km – Picardie= 3780km – PACA= 3400km/an

– La consommation moyenne est de 5,8litres /100km – 2/3 sont à moteur 4temps et on compte 7000 2RM électriques. Les cyclos consomment  5.1litres/100km –  Les + de 125 à 750cc 6,2 litres/100km  et les + de 750cc 6,8 litres/100km.

(NDLR: C’est un point qui me chagrine vraiment, un peu pour des raisons environnementales, mais surtout pour des raisons techniques… et financières. Je m’efforce sur mon scooter 125 quatre temps de ne pas dépasser trois litres au cent et cela en devient dangereux tellement je démarre doucement aux feux verts. Et pourtant, quand on sait que certaines autos en sont aux alentours de 4 litres au cent, les constructeurs de motos et scooters, sur ce point, sont nuls. L’autre aspect du truc est évidemment la façon de rouler. Quand tu as une Ducati, difficile de ne pas au moins envoyer un coup de gaz de temps en temps pour frissonner de plaisir au bruit du moteur. Mais du coup, le passage à la pompe coûte un bras. Bon, en même temps, c’est un bras consenti, pour le plaisir…)

 

– Les équipements de protection : le port augmente avec la cylindrée. Les conducteurs cyclos et 125 sont les moins équipés. Les conducteurs de 14 à 24 ans sont mieux équipés que ceux de 25 ans et plus !

2%DE FEMMES, LA MOTO N'EST PAS DANS L'AIR DU TEMPS!

2%DE FEMMES, LA MOTO N’EST PAS DANS L’AIR DU TEMPS!

 

– Les conducteurs : la moyenne d’âge est de 46 ans – un sur deux a plus de 47 ans – 2% sont des femmes –

(NDLR: C’est évidemment la raison du succès commercial démentiel des marques de prestige et de leur haut de gamme, Ducati, BMW, Harley etc…, les motards de plus de quarante ans ont les moyens (parfois!) de s’offrir la moto dont ils rêvent depuis qu’ils sont ados… ce qui veut aussi dire que ce succès sera passager car un jour, les mamans vont expliquer à leur Jules qui se prend pour Rossi qu’ils sont devenus séniles/ridicules et qu’il faut passer à la Mercedes ou à l’Audi… Quant aux femmes, si elles se mettent assez activement au scooter, pour les hyper-actives en tous cas, il est clair que la pratique moto reste un truc macho. )  

–  Seulement 7% des motocyclistes et 19% des cyclomotoristes  auraient la possibilité d’utiliser les transports en commun, les autres n’ont pas ce choix !

–  Risques : En 2RM, le risque d’être tué sur la route est 27 fois plus élevé qu’en voiture…Les cyclos ont 3 fois plus d’accidents que les motos. Les conducteurs âgés de – de 25 ans ont le plus fort risque d’accidents : ils représentent 37% des accidentés hospitalisés pour 15% des km parcourus.

(NDLR: ce chiffre est abominable. Non seulement il ouvre en grand la porte au tout répressif, vitesse mais aussi circulation en ville, stationnement etc…, mais il donne aussi aux parents une envie folle de ne pas voir la progéniture sur deux roues. Un chiffre , un seul, terrifiant car il s’agit de l’entrée dans le monde de la moto. Il y a 25 ans, il y avait  10 millions de 50 cc, aujourd’hui, il y en a 900. 000 en circulation. Je tiens ces chiffres du même Philippe Vassard. C’est très grave pour l’avenir de la moto. Je circule tous les jours dans Paris (sauf quand il neige…)  et je vois bien le nombre de connards en bagnole qui manquent de me tuer à chaque sortie. Mais je vois aussi pas mal de connards à moto! Cela me fait mal, car on n’est tellement  pas protégé en cas de choc que par exemple, rouler à 80 entre les files arrêtés sur le périph est en gros un suicide à crédit). 

La conclusion de la FF2RM: le nombre de 2RM est beaucoup plus élevé que ce que l’on pensait… 1/3 des 2RM sont des scooters. 3 régions concentrent une majorité du parc. La moto est principalement utilisée en loisirs, les scooters, cyclos et 125 en usage domicile/travail. Le kilométrage parcouru est très faible : 1,9% du trafic ! La consommation moyenne reste élevée par rapport aux VL : 5,8Litres pour 100km.  L’âge moyen des conducteurs est de 46 ans (ce n’est plus un véhicule de jeunes !). Souvent dans les couronnes urbaines, le 2RM et surtout le cyclo sont la seule alternative pour se rendre au travail ou à l’école. Le risque de se tuer est 27 fois plus grand en 2 RM qu’en VL, avec un ‘sur risque’ pour les 18-24 ans.

Ces chiffres confortent la FF2RM dans ses actions de défense de l’ensemble des usagers de 2RM : cyclos, 125, 3 roues et motos représentent une alternative crédible au ‘tout auto’ et pallient souvent l’absence de transports en commun dans de nombreux secteurs non ou mal desservis. Toutefois, les constructeurs doivent s’atteler à rendre les moteurs plus économes, les acteurs de la filière 2RM se doivent de diminuer les conséquences des trop nombreux accidents, en imposant une meilleure détectabilité des 2RM, le port de protections plus efficaces en cas de chute et également imposer un partage de la route plus équitable entre les différents types d’usagers. L’usage loisir du 2RM ne doit pas faire porter à tous les autres usagers le « ‘sur risque » qu’il représente sous peine de pénaliser toute la filière 2RM qui dans cette période difficile pour tous n’en n’a pas vraiment besoin.

Infos sur

contact@ff2rm.fr

www.ff2rm.org

 

CONCLUSION DE LA REDACTION: 

 

Tout cela n’est guère engageant.

Certes, le deux-roues motorisé reste le moyen de transport intelligent par excellence, puisqu’il est la seule solution dans les endroits où les transports en commun sont absents…

Il y a aussi l’auto, mais quand vous remonterez un matin, en allant vers la banlieue, les dizaines de km de bouchon que ces malheureux banlieusards doivent se cogner pour aller bosser, vous comprendrez pourquoi la moto ou le sccoter deviennent intelligents…

Certes, les statistiques officielles évoquaient jusqu’à présent 2,5 millions de deux roues motorisés, il y en a juste un million de plus.

C’est une bonne nouvelle.

Mais la conso est insupportable.

Mais les chiffres d’accidents sont inadmissibles.

Bref, un slogan du gente « La moto ça pue et ça tue » ne pourrait âtre adouci que par un « mais ça rend moins con ».

Bon, la passion n’est pas quantifiable, mais on sait qu’elle coûte cher.

Et surtout, en étant un peu pessimiste, ce n’est pas ma nature mais c’est l’air du temps, ce genre de chiffres, sur un horizon de dix-vingt ans, c’est la quasi disparition de la moto.

Messieurs, il est temps d’avoir une vue à long terme.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  VILLE DE PARIS 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis