WRC. AU RALLYE DU MEXIQUE, OGIER ET VOLKSWAGEN AU SOMMET


Rally Mexico 2013

 

Ogier et Volkswagen au sommet

16 temps scratch et trois minutes et demi d’avance sur la ligne d’arrivée !

Sébastien Ogier a remporté avec panache la 3éme manche du Championnat du Monde des Rallyes WRC, millésime 2013.

Dans la foulée de leur victoire sur la neige et la glace du Rallye de Suède, Ogier  et Ingrassia se sont imposés pour la deuxième fois d’affilée, triomphant de l’altitude et de la chaleur, devant des centaines de milliers d’aficionados.

Constamment aux avant-postes du début à la fin, la Polo R WRC n° 8 pilotée de main de maître par le Français a toujours été parmi les plus rapides, remportant  16 des 23 spéciales au menu.

Cerise sur le gâteau : Sébastien Ogier a aussi gagné la  Power Stage, inscrivant ainsi  trois points supplémentaires- comme en Suède – et donc le score maximum dans ce rallye : 28 points.

A bord de l’autre Polo R WRC (n° 7), l’équipage Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila, n’a pas été en reste.

Après la mésaventure les ayant mis hors de combat à l’amorce de la deuxième journée de course, ils se sont illustrés samedi et dimanche, grâce au  repêchage prévu par le règlement du Championnat.

Ils ont ainsi terminé parmi les trois premiers chronos six fois sur dix. Et surtout, Latvala a réussi à arracher un point dans la Powerstage, alors qu’il subissait le handicap d’ouvrir la route et de faire la trace pour les autres.

 

WRC 2013 MEXIQUE SEBASTIEN OGIER POLO VW  Photo Jo LILLINI

Défi n° 1 :

La chaleur. Hommes et machines s’en sortent avec les honneurs.

Avec des températures atteignant 30°, qui portent le liquide de frein à ébullition, le Rallye du Mexique est l’une des épreuves les plus chaudes de la saison. Mais pas seulement.

Le profil du parcours, alternant montées abruptes et descentes vertigineuses, met aussi les pilotes à rude épreuve. Dans de telles conditions, la Volkswagen Polo R WRC a une fois de plus démontré sa fiabilité, tandis que les pilotes tiraient le meilleur parti de leur excellente condition physique.

Rappelons que le tracé se développait au centre du Mexique, autour des villes de León, Guanajuato et Silao, sur des pistes de terre et de gravier, dans une poussière omniprésente.

Les 23 épreuves spéciales (soit 394,88 km contre la montre) se situaient à une altitude comprise entre 2.671 et 1.795 mètres.

 

Rally Mexico 2013

 

Défi n° 2 : l’altitude.

 

La Polo R WRC performante dans les conditions extrêmes.

Des spéciales a près de 2.700 mètres au-dessus du niveau de la mer provoquent une perte de plus de 30% de la performance des moteurs. Les ingénieurs de Volkswagen s’étaient minutieusement préparés à cette problématique, modifiant en conséquence les moteurs (315 ch). Ils en ont précisément touché les dividendes dans la zone géographique de Silao, où Volkswagen Group a inauguré sa centième usine en janvier dernier !

Une usine qui produit des… moteurs, principalement destinés au marché américain.

 

Rally Mexico 2013

 

Défi n° 3 :

 

L’assistance. Le sans-faute de l’équipe.

La victoire de Volkswagen au Mexique est celle d’une équipe toute entière.

Ingénieurs, mécaniciens, logistique, tous ont parfaitement joué leur rôle dans ce qui n’était que leur troisième sortie en Championnat du Monde. Chacune des huit équipes d’assistance – le nombre en est pour l’instant règlementairement limité – a idéalement rempli sa mission, apportant à Sébastien Ogier et à Jari-Matti Latvala l’aide et le matériel nécessaires à leurs performances pendant la durée du Rallye.

La quatrième manche du Championnat du Monde FIA 2013 se déroulera au Portugal  du 11 au 14 avril.

Au sein du Team Volkswagen, Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier, seront rejoints par un 3éme larron, le très brillant et rapide pilote Norvégien, Andreas Mikkelsen, qui pilotera une troisième Polo R WRC.

 

Rally Mexico 2013

 

A l’arrivée, Jari-Matti Latvala, malgré son élimination le 1er jour, semblait ravi de la poursuite de la course avec sa Polo R WRC, n° 7 :

« Le Rallye était à peine commencé que le pire nous est tombé dessus. Nous avons été contraints de jeter l’éponge vendredi après quelques centaines de mètres  seulement, lorsque nous avons heurté une grosse pierre qui a endommagé un triangle de suspension. Par la suite, nous avons fait du développement, et j’en ai aussi profité pour travailler mon style de pilotage. Si bien qu’à la fin, je ne m’étais jamais senti aussi à l’aide au volant de la Polo. J’ai maintenant une meilleure connaissance de son comportement, et cela me procure une grosse motivation avant le Portugal.  Ramener un point de la Powerstage a aussi été une manière de terminer ce rallye sur une note positive… »

 

Rally Sweden 2013

 

Quant à l’homme du jour, Sébastien Ogier qui a parfaitement amené sa Polo R WRC, n° 8 vers une indiscutable victoire, lui il confiait :

« Quelle sensation fantastique ! Ma Polo R WRC a été parfaite dès la première minute de ce Rallye du Mexique. Je ne peux qu’en remercier chaleureusement toute l’équipe. Ce succès à notre première tentative sur la terre possède une saveur particulière, et il tiendra toujours une place de choix dans mon cœur. Nous avons la ferme intention de le fêter comme il se doit cette nuit… Nous prenons chaque victoire comme elle vient. Ce matin, j’ai abordé la première spéciale de cette ultime journée avec une extrême prudence, contournant chaque pierre avec précaution… Mais rapidement, ma nature a repris le dessus et j’ai remis le pied dedans à fond ! Nous avons maintenant une belle avance au Championnat, mais il reste tout de même dix rallyes à disputer.»

 

WRC 2013 MEXIQUE VW POLO OGIER et JOST CAPITO, le patron de l'équipe VW Motosport

WRC 2013 MEXIQUE VW POLO OGIER et JOST CAPITO, le patron de l’équipe VW Motosport

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, ajoutait :

« Il faut le reconnaître, même dans nos rêves les plus fous, nous n’aurions jamais imaginé remporter ce genre de succès à notre tout premier rallye sur terre avec la Polo R WRC ! Mais nous nous sommes méticuleusement préparés en vue du Championnat du Monde, et rien n’a été laissé au hasard dans l’optique de ce Rallye du Mexique. Cette victoire est le succès de toute l’équipe, qui s’est acquittée de sa tâche à la perfection. Non seulement ici, sur le terrain, mais aussi à l’usine, à Hanovre et à Wolfsburg. Il est impossible de ne pas souligner l’importance de la performance de Sébastien Ogier : c’est lui qui a fait la différence ici. Il nous a permis d’être en lutte pour la victoire dès le départ, cela mérite un mot : Respect. Dans sa capacité à réagir avec panache – et à arracher un point dans la Powerstage – après sa mésaventure initiale, Jari-Matti Latvala n’en a pas été moins impressionnant. Respect à lui aussi. Et le dommage subi par sa suspension montre que notre Polo R WRC peut encore être optimisée. »

 

Il y eût…

… un moment de surprise pour Julien Ingrassia à l’arrivée du Rallye. Lui-même et  Sébastien Ogier ont bien entendu été accueillis par un tonnerre d’applaudissements pour leur deuxième victoire d’affilée en WRC, mais pas que… En effet ‘ clin d’oeil ‘  à la barriére fermée sur le parcours, ils rentrérent au par d’assistance pour découvrir le panneau suivant…

 

WRC 2013 MEXIQUE Ambiance Arrivée Clin d oeil a la barriere fermee en speciale

WRC 2013 MEXIQUE Ambiance Arrivée Clin d oeil a la barriere fermee en speciale

 

Et il y eût aussi…

… le seul faux-pas du rallye de Sébastien Ogier. Alors qu’il marchait vers le podium,  il s’est malencontreusement cogné contre une porte coulissante translucide à moitié ouverte. Résultat : une douloureuse plaie au-dessus de l’œil gauche… immédiatement soignée par le médecin de l’équipe Volkswagen, Jan Ole Eilers, et par son homologue de chez Citroën, Philipe Dury. Du… coup, Le vainqueur du Rallye du Mexique a pointé en retard à la cérémonie de remise des prix !

Rally Mexico 2013

 

En tout cas, Ogier ne doit pas regretter sa décision d’avoir opté pour l’équipe VW et ce même si Citroen l’y a en quelque sorte poussé, en ne le conservant pas dans ses rangs à la fin de la saison 2011

Citroën qui tout compte fait doit bien s’en mordre les doigts…

Car Ogier sera désormais son principal adversaire et au vu de ce début de saison royal, on voit mal comment les pilotes Citroën vont s’y prendre pour tenter de le battre et surtout de rattraper la colossale avance qu’il possède au classement provisoire du Championnat du monde 2013 !!!

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et Teams

 

Sport WRC

About Author

gilles