WRC. SEBASTIEN OGIER EST DEJA DEVANT AU RALLYE DU MEXIQUE…

Rally Mexico 2013

 

L’effet Ogier ! Volkswagen est devant au Mexique

Déjà brillant au Monte Carlo où il s’était classé seconde derrière l’ogre Loeb, victorieux quelques semaines plus tard sur les pistes verglacées et enneigées du Rallye de Suède qu’il remportait devant ce même Loeb, seul pilote non scandinave à avoir réussi pareil exploit en 2004, Ogier en l’absence de Loeb – il faudra désormais s’y faire –  a attaqué tambour battant, cette 3éme manche du mondial WRC 2013

Et au soir de la 1ére journée, c’est encore lui qui pointe au commandement au classement provisoire !

 

Rally Mexico 2013

 

Ogier étant bien le digne successeur du grand Loeb, un nouveau pilote magique, bien servi par une technologie efficace sur sa toute nouvelle VW Polo WRC qui débute pourtant dans la discipline…

Le binôme a si bien fonctionné vendredi qu’il a débouché sur un résultat brillant car après la seconde

journée de course, Sébastien Ogier, associé à Julien Ingrassia, était déjà en tête du Rallye du  Mexique avec 33’’d’avance, au volant de sa Volkswagen Polo R WRC, dont c’étaient les débuts dans une classique « terre ».

Au cours de ce « Jour le plus Long »  (160,75 km de course), Ogier a remporté sept spéciales sur neuf et s’est classé à neuf  reprises parmi les trois meilleurs performeurs !

Rally Mexico 2013

 

Sur la seconde Volkswagen Polo R WRC, Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila ont en revanche joué de malchance.

Le jour s’était à peine levé que les ennuis  commençaient !

300 mètres après le départ de la première spéciale, ce vendredi, à la sortie d’un virage aveugle, les Finlandais ne pouvaient éviter une grosse pierre, en plein sur leur trajectoire.

Triangle de suspension cassé, le rallye s’arrêtait là pour l’infortuné équipage. La règlementation du WRC (art. dénommé « Rallye-2 ») leur permet toutefois de reprendre le rallye ce samedi – ce début de nuit en France -, avec cependant une pénalité forfaitaire de 50 minutes, correspondant aux 11 épreuves spéciales qu’ils n’ont pu disputer.

Latvala pourra peut-être tenter d’arracher les quelques points du bonus attribués aux trois meilleurs de la Power Stage, dimanche.

 

Rally, FIA World Rally Championship, Germany

 

Avant d’attaquer la seconde étape, Sébastien Ogier, confie :

« Je suis clairement très heureux du résultat aujourd’hui. Le parcours n’était pas facile, car les spéciales étaient truffées de pierres, de petits cailloux très glissants, avec assez peu d’adhérence. Je peux vous dire que les 30 kilomètres d’El Chocolate, en particulier, ce n’était pas du gâteau ! Nous n’en sommes que plus satisfaits d’avoir pu nous ménager ce petit matelas de 33 secondes. Et le Team Volkswagen Motorsport est heureux lui aussi de constater que la Polo R WRC marche fort sur la terre. Nous devons cependant garder la tête froide, en ayant bien conscience que la route est longue d’ici à l’arrivée, et que le plus dur est encore à venir. »

 

Rally Mexico 2013

 

Pour sa part, Jari-Matti Latvala, expliquait sa mésaventure :

« Ce fut la spéciale la plus courte de ma carrière ! La poussière soulevée par la voiture qui me précédait n’était pas encore retombée, si bien que je n’y voyais pas grand-chose. 300 mètres après le départ, nous avons abordé un virage à droite, au milieu duquel nous avons découvert une pierre de la taille d’un melon, en plein sur la trajectoire. Comme il était absolument impossible de l’éviter à l’allure où nous roulions, j’ai visé de telle sorte qu’elle passe sous le carter de protection entre les roues avant. Le choc n’a pas été spécialement violent, mais le triangle droit s’est rompu. Vraiment pas de chance. Ce caillou a sans doute été ramené là suite au passage d’un autre concurrent. Sur le coup, comme vous l’imaginez, j’ai été très déçu, mais j’espère que cela marquera la fin de ma période noire. Nous repartons ce samedi, mais avec la pénalité subie, nous n’aurons guère d’autre ambition que de profiter de cette opportunité pour effectuer une grosse séance d’essai. »

 

Rally Mexico 2013

 

Quant à Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, lui il ajoutait :

« Aujourd’hui, nous avons connu des hauts et des bas. Le haut, c’est de constater que la Volkswagen Polo R WRC est très compétitive sur la terre, et que l’extraordinaire performance de Sébastien Ogier derrière son volant lui permet de mener la course après plus de 160 km de chronos. Nous aurions aimé voir comment Jari-Matti Latvala se comportait, mais il a vraiment joué de malchance et a été contraint à l’abandon après quelques centaines de mètres de course seulement. La rupture du triangle sur ce coup montre que nous avons encore à faire sur la voiture. Mais c’est précisément le genre de pépin auquel vous êtes confronté lorsque une machine fait ses débuts sur ce type de terrain. »

Rally Mexico 2013

 

A noter aussi… les luxueuses conditions de travail du parc d’assistance de la ville de León. Ici, pas de soleil brûlant ni de pistes poussiéreuses comme dans les spéciales. Le « Poliforum » de León est le seul parc d’assistance couvert de tous les Rallyes du Championnat du Monde ! Cet endroit exceptionnel offre une ombre rafraîchissante aux équipes, et permet aux nombreux fans qui s’y pressent de découvrir confortablement les coulisses d’une zone d’assistance.

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et Team

Sport WRC

About Author

gilles