ECONOMIE. LES TARIFS DES ASSURANCES AUTOS PLUS CHERS EN 2013…

ASSURANCES-Les-Tours-des-assureurs-a-La-DEFENSE-a-PUTEAUX

ASSURANCES-Les-Tours-des-assureurs-a-La-DEFENSE-a-PUTEAUX

 

L’assurance automobile coûte encore plus cher en 2013!

Eh oui, mon bon Monsieur … Tout augmente ! Toujours. Ainsi va la vie.

Le nombre d’accidents de la route a pourtant baissé d’environ 10% en janvier, confirmant ainsi la tendance de 2012. Cependant, les tarifs des assurances auto continuent eux de grimper !

Après une mauvaise année 2011, le nombre d’accidents de la route a bien reculé en 2012. Et cette tendance Semble devoir se poursuivre en ce début d’année 2013, selon la Sécurité routière. Laquelle annonce une baisse de 9% des accidents mortels et de 12% des blessés pour le mois de janvier.

Ces chiffres pourraient donc laissaient supposer une baisse des tarifs des assurances auto cette année. Hélas, il n’en est rien !

L’indice des tarifs des assurances, publié par le comparateur Assurland, laisse en effet apparaitre bien au contraire une hausse de 2,1% des tarifs des assurances au cours de l’année écoulée.

Et le comparateur de délivrer quelques chiffres et des hausses relevées pour 2012.

Allant de 0,9% pour la Maaf, à 1,5% pour Axa, à 2% pour la Maif et la Macdf, à 3% pour Generali et même jusqu’à 4% pour Swiss Life.

Pour leur défense, les assureurs invoquent évoquent le coût croissant des réparations, plus onéreux à cause de l’électronique dans les voitures. Mais également les indemnisations des victimes qui leur coûte aussi bien plus cher

Alors, certes les accidents sont beaucoup moins nombreux qu’auparavant mais il semblerait par contre qu’ils soient plus graves. Du coup la durée des soins devient plus longue..

Ainsi Axa, relève qu’en 2012, la hausse du coût moyen des accidents a été de 2% pour les dommages matériels et de 5 % pour les sinistres corporels. Ce qui avait déjà été le cas en 2011.

En outre, de nouveaux dispositifs légaux entrent désormais en ligne… Et pèsent dans la balance !

Les assureurs devant désormais financer depuis le 1er janvier 2013, la revalorisation des rentes versées aux victimes des accidents de la route, alors qu’auparavant c’était le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires) qui l’assurait.

C’est la raison pour laquelle chez Axa, il était envisagé à la fin 2012 une éventuelle majoration des primes de 1,2 à 1,3 %.

 

Aurélie ELBAZ

Photo : Gilles VITRY

Economie

About Author

gilles