F1. JEAN MICHEL JALINIER NOUS PARLE DU FUTUR V6 RS34 DE 2014

RENAULT F1 Entree usine AMEDEE GORDINI VIRY CHATILLON Photo Gilles VITRY autonewsinfo
Effervescence ce lundi à l’usine des moteurs Renault F1 de Viry Chatillon au sud de Paris !

Le motif ?

Jean-Michel Jalinier, le directeur de Renault Sport F1, nous avait convié en compagnie de plusieurs confrères Français mais aussi étrangers essentiellement Britanniques mais aussi… transalpins à venir découvrir et au banc, le futur moteur V6 dénommé VS34 et destiné à débuter en Grand Prix en 2014.

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013 Jalinier avec Prost et Rob White conference  futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

L’occasion outre Jean-Michel Jalinier, de nous entretenir avec un certain nombre d’intervenants et non des moindres.

A commencer par Rob White, le Directeur technique. Mais aussi Pierre-Jean Tardy, le chef du projet moteur 2014.

Sans oublier, ‘’ Le Professeur ‘’ Alain Prost,  Ambassadeur worldwide de la firme au losange ;

Et donc d’apercevoir au banc, le futur joyau qui sera assurément le digne héritier de la grande famille des moteurs Renault de F1.

 

20130225-Dossier_Presse-PU 2014_FR

Depuis le 1500 atmo turbo des débuts à la fin des années 70, en passant par les V10 et V8…

Jusqu’à l’avènement l’an prochain de ce petit V6 qui répond en interne à l’appellation de VS34.

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013  Jean Michel JALINIER inTerview avec Gilles GAIGNAULT  futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

A tout Seigneur, tout honneur, au cours des innombrables entretiens que nous avons eu la chance et surtout le privilège d’obtenir ce lundi, démarrons avec le grand patron de la maison qui nous accueillait ce jour, Jean-Michel Jalinier.

Quels seront vos principaux objectifs cette année ?

« Tout d’abord, je voudrais vous rappeler que 2012 a été une saison pleine de succès en termes de résultats avec nos partenaires. Trois de nos quatre écuries ont gagné des courses. C’est la première fois depuis 1983 qu’un motoriste gagne avec trois écuries différentes. Et, nos quatre équipes se classent dans le TOP 10 du classement des constructeurs. Nous avons atteint des objectifs impressionnants, dont un troisième doublé aux deux Championnats pilotes et constructeurs, avec l’équipe Red Bull Racing, notre 150éme victoire en GP et aussi notre 200éme pole.Le succés engendre de l’ambition. Nous avons encore beaucoup à montrer en 2013 . Nous devons nous fixer des objectifs au moins aussi élevés. Les mêmes succès avec une meilleure fiabilité. »

Justement, comment atteindre de tels résultats ?

« Nous avons rencontré des problémes de fiabilité durant la saison 2012. Nous avons vite réagi en mettant en place des procédures et des mesures pour eviter que cela ne se reproduise. Nous avons aussi conscience que cette saison 2013 sera la toute derniére des V8 . Nous allon,s donc progressivement nous concentrer sur la motorisation 2014. Nous avons besoin d’étre à notre meilleur nveau des le debut de la saison. Cela signifie que nous devons offrir un service optimal pour chacun de nos partenaires, que nos moteurs soient fiables e que nous soyons capables d’aider chaque écurie à progresser. »

 

RENAULT F1 2013 Le moteur RENAULT V6 RS34 de 2014

 

Mais comment disputer la saison 2013 tout en effectuant déjà la transition vers la motorisation 2014 , comment Cette transition va-t-elle s’opérer chez Renault Sport F1, cette année ?

« L’arrivée d’une nouvelle réglementation est le plus grand défi des motoristes sur ces dix dernières années, et peut-être même depuis toujours. Nous préparons cette révolution depuis que nous avons eu connaissance du règlement en 2011. Une partie de l’équipe travaillait sur cette nouvelle motorisation des que la réglementation a été connue. Et cette équipe qui représente actuellement 30% de nos effectifs – 250 ingénieurs et techniciens sur le site de Viry gonfle continuellement au fil des semaines et des mois . Ce sera encore le cas cette année et ce jusqu’à ce que le nouveau moteur nécessite une majorité de nos ressources. Seule une petite partie de l’équipe restera concentrée sur l’exploitation du V8 et sa fiabilité durant la seconde moitié de la saison. C’est la raison pour laquelle, il est important que tout soit parfaitement en place pour débuter ce nouveau Championnat qui démarre à Melbourne le 17 mars. »

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013 Le banc moteur  futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Les motoristes vont devoir s’adapter en 2014 où chaque pilote n’aura plus droit qu’à cinq moteurs pour la saison contre huit actuellement. Comment faire et comment vous préparez-vous face à ce challenge à ce casse-tête ?

« D’abord avec l’arrivée de ce V6 turbo dont les pilotes n’auront droit qu’à cinq exemplaires pour la totalité de la saison au lieu de huit actuellement, la durée de vie, va passer de 3000 km à 5000 km mais le régime moteur va descendre lui de 18000 tr/mn à 15.000 tr/mn. L’entrée d’air sera suralimenté avec un seul étage de compresseur et un seul étage de turbine d’échappement. Notre VS34 turbo sera à injection directe. Il développera environ 600 chevaux contre 750 à l’actuel V8 atmo. »

Et quid du système de récupération d’énergie ? ERS –K (Récupération d’énergie cinétique) et l’ERS-H (récupération d’énergie thermique à l’échappement) ?

 

RENAULT F1  ROB WHITE Conf du 25 fevrier 2013

 

Rob White, explique :

« La puissance maximale utilisée pour accélérer ou freiner la monoplace par l’ERS-K ne doit pas dépasser 120kW ( environ 160 chevaux). L’arrivée d’énergie de la MGUK vers l’ES ne peut pas dépasser 2MJ dans un tour. L’énergie libérée par l’ES vers l’ERS-K ne peut excéder 4MJ en un tour soit 33 secondes. Il n’y a pas de limite pour l’ERS-H.

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier Jean Michel JALINIER   photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Revenons à Jean-Michel Jalinier. Conserverez-vous vos quatre Teams en 2014. Et est-t-il vrai que vous pourriez aussi en motorisé une 5éme, Toro Rosso, pour ne pas la nommer ?

« Actuellement aucun contrat n’est signé. Avec Red Bull, c’est en cours. Pour ce qui concerne les trois autres, il n’y a pas de raison de stopper nos accords. Le dead-line du renouvellement, c’est juin. Quant à To Rosso, on discute avec eux. Il s’agit d’une demande de Red Bull (à cause de la synergie entre les deux équipes cousines) Mais si je ne devais en équiper que trois, cela me conviendrait ! »

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013  Jean MICHEL JALINIER parle futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Et le patron de Renault Sport de nous préciser pourquoi il équipera très probablement tout le monde :

« La 1ére, Red Bull est Championne du monde avec nous. Donc pas question de stopper notre partenariat. La seconde Toro Rosso est la petite sœur, donc on doit en tenir compte. La 3éme, Williams nous a apporté nos premiers titres mondiaux à partir de 1992 et a regagné en 2012 avec notre moteur, donc Williams-Renault, c’est l’histoire. La 4éme, Lotus, est notre ancienne écurie et elle gagne et fait des podiums, donc on e peut l’abandonner. Quant à la 5éme, Caterham, il s’agit de l’associé de la nouvelle entité de Renault, Alpine que nous relançons. Donc, là aussi, on ne peut pas ne pas les équiper du nouveau V6 ! »

Présentées ainsi, les choses ont au moins le mérite d’être parfaitement claires. Et surtout pleine de logique et de bon sens…

A propos, combien de personnes badgées Renault Sport se déplacent sur les circuits ?

Jean-Michel Jalinier, nous confie :

« Environ une bonne cinquantaine. Sept par Team, soit trois par pilote auxquels il convient d’ajouter un électronicien. Ce qui représente déjà vingt-huit personnes. Ensuite, il y a l’équipe logistique, une dizaine de personnes en charge du transport du matériel, du montage de nos structures et de la télémétrie. Puis l’équipe marketing s’occupe de la communication et des relations publiques. Et vous y ajoutez moi. On arrive bien à 50. »

Puisque l’on parle chiffre, évoquons le nombre de moteurs utilisés pour une saison. Combien de blocs pour 2013 ?

« Huit par pilote donc seize par équipe. Comme nous en équipons quatre, cela fait en tout 64 moteurs en course. Il convient d’y ajouter les moteurs qui tournent au banc et ceux utilisés en essais d’inter-saison, on arrive à une petite centaine pour la saison. »

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013 Gilles GAIGNAULT et Pierre Jean TARDY conf futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Nous retrouvons alors Pierre-Jean Tardy, le jeune chef du projet moteur V6 2014.

Enrôlé chez Renault Sport depuis 1995, c’est lui qui est parti d’une feuille blanche.

Il nous l’explique :

« Au départ, on a participé aux discutions avec la FIA. Et principalement avec Gilles Simon (ex Ferrari part ensuite chez PURE rejoindre Greg Pollock). Cela remonte à la fin 2009, en compagnie de Mercedes et Ferrari. Ces réunions de travail ont conduit à l’élaboration du futur règlement pour 2014. Moi pour Renault, j’alimentais Rob White qui nous représentait dans ces meetings. Parallèlement, en interne, on a alerté nos collègues de la direction du produit au Technocentre de Renault à Guyancourt pour connaitre leur point de vue et les idées fortes qu’ils souhaitaient défendre. Et ce de manière à ce qu’il y ait une cohérence avec les futurs moteurs de série. On est parti sur l’idée d’un moteur 4 cylindres. Et jusqu’à 2011, avec la FIA, on semblait bien s’orienter vers un 4 cylindres. Mais soudainement, Ferrari a choisi et opté pour un 6 cylindres. »

 

LUCA CORDERO DI MONTEZEMOLO

 

Tout le monde se souvient de la déclaration du patron de la Scuderia, Luca Cordero di Montezemolo qui à l’époque avait fait la ‘’Une’’ des journaux et le tour de la planète :

‘’ Vous imaginez nos clients rouler dans une Ferrari avec un moteur 4 cylindres ! »

Donc, la volonté de Ferrari qui déclara à la FIA ‘’ Pas de 4cylindres chez nous ‘’ a mis ce choix aux oubliettes !!!

Exit le 4, place alors ensuite au V6.

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY Pierre Jean TARDY chef projet  futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

Pierre-Jean Tardy, reprend :

‘’On était favorable au premier mais on a accepté d’en venir au V6. A partir de là on a commencé à bosser sur le futur moteur démonstrateur. Lequel a été installé sur le banc fin 2011. Et on a bossé sur le V6, à partir de mi 2012. Actuellement, on progresse bien sur le timing et le programme de développement prévu. Et on est en train de définir ce que sera le moteur de course. Il tournera au banc à la fin de second trimestre. Et après avoir tourné et été étudié des heures et des heures au banc, il sera enfin installé dans une monoplace début janvier 2014. »

Devant notre étonnement de le voir si tard en piste, notre interlocuteur nous rappelle un précédent :

« Le V8 actuel a été entièrement développé au banc (Renault dispose de douze bancs moteur). Et il fut même le dernier de tous les moteurs (Ferrari-Mercedes) à tourner en piste »

Et fier, il ajoute et avec raison :

« Cela ne nous a quand même, nullement empêché de devenir Champion du monde avec ce V8 ! »

Yes, Sir.

 

RENAULT F1 PALMARES 25 fevrier 2012

 

Terminons cette belle journée en rappelant le fabuleux palmarès de Renault en GP :

Depuis son apparition sur les circuits de F1 en 1977, il y a … 36 ans, la firme au losange a accumulé un prestigieux et prodigieux palmarès et a conquis :

11 titres de Champion du monde des constructeurs
10 titres de Champion du monde des pilotes
151 victoires en Grand Prix
202 Poles position

Et la bagatelle de 281 podiums !

Qu’ajouter ?

Que chez Renault, après une ultime campagne avec le V8 en 2013, on attend pareille performance du petit dernier, le futur V6 turbo Renault !!!

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Gilles VITRY et Bernard BAKALIAN

Dessin-Iconographie : RS

 

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013 Jean MICHEL JALINIER et Alain PROST Conf futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

DESSIN RENAULT F1-juillet2012.indd

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013  le futur V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013  futur MOTEUR V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

RENAULT F1 Conf Usine VIRY 25 fevrier 2013 futur V6 RS34 photo Gilles VITRY autonewsinfo

20130225-Dossier_Presse-PU 2014_FR

F1

About Author

gilles