24 HEURES DU MANS 2014. NISSAN AURA LE 56éme STAND!

24 HEURES DU MANS 2014 De gauche à droite Carlos Ghosn Président Directeur Général de NISSAN et Shoichi Miyatani Président de NISMO

 

24 HEURES DU MANS 2014. NISSAN AURA LE 56éme stand !

Grand retour de Nissan aux 24 Heures du Mans

Informé de cette annonce,  l’Automobile Club de l’Ouest se félicite de l’engagement officiel de Nissan au Mans

Après la DELTAWING en 2012 et la GREEN GT cette année, c’est NISSAN et naturellement avec un prototype électrique qui bénéficiera du 56éme stand réservé à un projet expérimental !

L’annonce en a été faite ce mardi matin par le Président du Groupe Renault-Nissan, Carlos Ghosn au Japon à à Yokohama et ce à l’occasion de l’inauguration du tout nouveau siège de Nismo, le département compétition de Nissan

Carlos Ghosn qui déclare :
« Nous allons revenir au Mans avec une voiture qui servira de banc d’essai pour de hautes performances, dans l’environnement le plus dur – les 24 Heures du Mans –  à la fois pour nos voitures de série et pour la technologie électrique d’une voiture de course. »

Quant à Shoichi Miyatani, Président de Nismo, lui il précise :

« Nismo est un des éléments importants du futur de Nissan en sport automobile. Concernant l’inauguration de nos nouveaux locaux, c’est la première fois que l’ensemble de toute notre équipe se retrouve au même endroit. Notre usine va devenir une pépinière de passion et de performance, et nos ingénieurs qui ne manquent pas de talent vont pouvoir collaborer tous ensemble pour permettre à de nouveaux héros de briller avec Nismo. »

L’Automobile Club de l’Ouest se réjouit du retour du constructeur japonais aux 24 Heures du Mans 2014 dans le cadre du 56éme Stand, en prévision d’un retour potentiel à la catégorie LM P1.

Carlos Ghosn, Président Directeur Général de Nissan, a  donc annoncé ce mardi 26 février à Yokohama au Japon, l’engagement officiel au plus haut niveau de l’endurance mondiale de la marque Nissan aux 24 Heures du Mans, à partir de 2014.

Ce retour s’effectuera en deux temps :

En 2014, Nissan est invité à aligner une voiture dotée d’une technologie innovante de transmission électrique dans le cadre du 56éme Stand.

Rappelons que, depuis 2012, une place sur la grille de départ des 24 Heures du Mans est donnée par l’ACO à un projet technologiquement innovant, le véhicule ainsi engagé participant à l’épreuve hors classement.

Nissan entend ainsi aligner une voiture mue par un groupe motopropulseur totalement innovant faisant appel à l’électricité et dont le niveau de performance 2014 sera défini de manière à ne pas perturber la compétition pour la victoire au général et dans les différentes classes.

L’objectif de la participation par le biais du 56éme stand en 2014 est de fournir à l’ACO et la FIA les informations nécessaires permettant d’étendre le nouveau règlement LMP1 et d’en évaluer le potentiel en conditions de course. Si l’ensemble des conditions sont réunies, la prochaine étape pour Nissan serait d’aligner une voiture en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA dans la catégorie LM P1, dont la technologie sera dérivée de celle mise en action dans le cadre du 56éme Stand.

Le règlement technique en vigueur à partir de l’année prochaine pour la catégorie LM P1, laisse en effet la possibilité d’intégrer de nouvelles technologies en compétition à condition que celles-ci soient mesurables et puissent être introduites tout en garantissant l’équité technique entre les concurrents.

Nissan vient grossir les rangs de la catégorie reine des 24 Heures du Mans et viendra affronter les grands noms de l’industrie automobile que sont Audi, Toyota et Porsche (cette dernière marque effectuant son retour en LM P1 en 2014) pour la victoire au classement général.

Le projet de Nissan s’appuyant sur un groupe motopropulseur révolutionnaire répond parfaitement aux souhaits de l’ACO de faire de ses épreuves des courses où la haute technologie se mêle à la sportivité exacerbée et prouve le bien-fondé de la création du 56éme Stand.

Depuis 1923, les 24 Heures du Mans constituent le plus formidable des bancs d’essais pour les grands constructeurs automobiles, générant un nombre formidable d’innovations, révolutionnaires au moment de leur apparition, généralisées aujourd’hui.

Essuie-glaces, freins à disque, phares à iode, pneus radiaux, moteurs turbocompressés… nombreuses sont les technologies apparues au Mans et généralisées ensuite à l’automobile de Monsieur Tout-le-Monde. Cette démarche, encore concrétisée en 2012 par la première victoire d’une voiture hybride, contribue non seulement à améliorer la mobilité tout en prenant en compte les préoccupations majeures de nos sociétés liées au développement durable.

La participation de ce prototype innovant par une marque majeure continue de s’inscrire dans cette démarche.

A noter que Nissan participa pour la première fois aux 24 Heures du Mans en 1986. Jusqu’en 1999 des voitures de la marque prirent part à l’épreuve avec, pour meilleur résultat, une troisième place en 1998 (Nissan R391 n°32, pilotée par Hoshina, Suzuki et Kageyama).

Depuis 2011, la marque est un motoriste apprécié en catégorie LM P2 et équipera 17 des 22 engagés dans cette catégorie lors des 24 Heures du Mans 2013.

 

PIERRE FILLON  Conférence de presse retour MAZDA 16 Juin 2012 PHOTO Claude MOLINIER autonewsinfo

 

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest, confie :

« C’est avec une grande fierté que nous confirmons ce jour le retour de Nissan aux 24 Heures du Mans grâce à ce projet sur deux temps qui doit amener cette prestigieuse entreprise à jouer la victoire dans le futur. Cet engagement démontre que l’endurance, telle que nous la concevons à l’Automobile Club de l’Ouest, est belle et bien la discipline favorite des plus grands constructeurs automobiles du monde. Les valeurs de développement technologique, de sportivité, de popularité et de haut niveau sportif qui nous animent depuis 1923 et la création des 24 Heures du Mans correspondent parfaitement à l’esprit dans lequel les acteurs majeurs du secteur automobile mondial désirent s’investir en compétition. »

 

VINCENT BEAUMESNIL ACO 2012

 

Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de l’Automobile Club de l’Ouest, ajoutant :

« Le projet de Nissan démontre qu’une fois de plus l’endurance de type Le Mans constitue le terrain privilégié des grands constructeurs automobiles dans le cadre du développement de nouvelles technologiesLa volonté commune de l’ACO et de la FIA, en intégrant la possibilité d’inclure de nouvelles technologies dans le règlement LM P1 en vigueur à partir de 2014 s’avère payante. Nous tenons à remercier les responsables de Nissan de leur confiance en prenant la décision de tester un groupe motopropulseur révolutionnaire dès l’année prochaine aux 24 Heures du Mans afin de préparer une future participation en catégorie LM P1. »

Après Toyota qui a effectué son retour au Mans en 2012, cette annonce de l’engagement officiel de Nissan est assurément une excellente nouvelle pour les 24 Heures du Mans et l’univers de l’endurance

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : NISMO – Patrick MARTINOLI  et ACO

 

Sport

About Author

gilles