ENDURANCE 2013. TOYOTA RACING DÉVOILE SA TS030 HYBRID VERSION 2013

TS030 Roll Out Test

 

TOYOTA Racing vient de dévoiler aujourd’hui sur le circuit Provençal duPaul Ricard, la nouvelle version de sa TS030 HYBRID, qui portera haut ses espoirs de victoire aux 24 Heures du Mans et aussi dans le Championnat du Monde d’Endurance WEC, cette saison.

Après un premier galop d’essai réussi en début de mois, l’écurie Toyota, entamera dès ce mercredi, les premiers essais exhaustifs de la TS030 HYBRID, version 2013 sur le circuit Varois.

 

TS030 Roll Out Test

 

Après des débuts impressionnants en Championnat WEC en 2012, conclus par trois victoires en six courses seulement, le Team Nippon revient en lice avec une ambition :

Remporter à la fois les 24 Heures du Mans et le Championnat du monde !

 

24 HEURES DU MANS JUIN 2012 LE TEAM TOYOTA AU PESAGE

24 HEURES DU MANS JUIN 2012 LE TEAM TOYOTA AU PESAGE

 

Alex Wurz, Nicolas Lapierre et Kazuki Nakajima, feront à nouveau équipe au volant de la N° 7, tandis qu’Anthony Davidson, Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi se partageront la N° 8, qui courra pour la première fois hors du Mans. Disputant elle aussi toutes les épreuves du WEC.

L’écurie fera à nouveau appel au groupe motopropulseur TOYOTA HYBRID System – Racing (THS-R), conçu spécialement pour la compétition par la Division Sports Mécaniques Toyota d’Higashifuji, au Japon.

Basé sur un super-condensateur unique en son genre, le système hybride délivre automatiquement une puissance de 300 cv en appoints aux 530 cv développés par le V8 essence atmosphérique de 3,4 litres.

TS030 Roll Out Test

 

Avant une refonte complète imposée par les modifications réglementaires prévues en 2014, la Division Sports Mécaniques Toyota d’Higashifuji, a affiné les réglages moteur afin d’améliorer la puissance, le rendement, la fiabilité et l’utilisation des composants.

Le châssis de la TS030 HYBRID, a lui aussi été revu pour la saison à venir, dans l’optique première d’améliorer ses performances, sa fiabilité et son accessibilité.

 

TS030 Roll Out Test

 

TOYOTA Motorsport GmbH (TMG) dont les ateliers se situent à Cologne en Allemagne, qui conçoit, construit et exploite la TS030 HYBRID, a fait appel à ses multiples outils de R&D, d’essais et à ses ingénieurs chevronnés pour concocter cette nouvelle version.

Les améliorations apportées aux éléments aérodynamiques, notamment à la carrosserie monocoque, favoriseront les performances tout en limitant l’incidence du nouveau règlement 2013, qui augmente de 15 kg le poids minimal autorisé des protos LMP1.

 

24 HEURES DU MANS 2012 YOSHIAKI KINOSHITA Photo Patrick MARTINOLI autonewsinfo

 

L’occasion de s’entretenir avec Yoshiaki Kinoshita, Président du Team.

 

À quelques semaines de la seconde saison de TOYOTA Racing en WEC, comment vous sentez-vous ?

« Très excité… Je bous d’impatience… Nous sommes allés au-delà de nos espoirs en 2012, mais ce n’est qu’une motivation de plus pour redoubler d’efforts afin d’engranger d’autres victoires. J’ai hâte de voir la version 2013 de la TS030 HYBRID à l’œuvre en course, et il est normal d’être un peu tendu avant le coup d’envoi de la saison. Cette année encore, la concurrence sera très rude et nous savions dès le lancement du projet qu’il faudrait être au top pour atteindre nos objectifs. Nous sommes convaincus d’avoir fait de réels progrès avec la voiture, mais nous ne saurons s’ils ont été suffisants qu’à l’instant où elle passera sous le drapeau à damiers au Mans. Je rêve de voir une TS030 HYBRID franchir en tête la ligne d’arrivée… »

 Est-il réaliste d’envisager la victoire au Mans et au Championnat WEC ?

« En 2012, nous avons remporté trois des six manches WEC, et mené de surcroît la course au Mans. Par conséquent, nous avons non seulement montré notre potentiel, mais obtenu des résultats concrets. Et l’équipe elle-même a bien progressé l’an dernier ; elle est encore en phase d’évolution mais nous pouvons être fiers du travail accompli et de notre rapidité d’apprentissage. Par conséquent, je pense qu’il est réaliste de viser les deux titres mais ce sera tout sauf facile car, à l’évidence, nous avons affaire à un adversaire extrêmement fort. Devenir N° 1 est un énorme défi. Nous avons un immense respect pour la réussite et les compétences d’Audi, et la confrontation devrait être passionnante en WEC cette année. »

Ce retour à l’endurance vous plaît-il ?

« Personnellement, j’ai beaucoup de souvenirs de courses d’endurance, particulièrement lorsque j’étais ingénieur motoriste sur la TS010 en 1992, l’année où nous avons finis premiers à Monza et seconds au Mans. Par conséquent, cela m’a fait plaisir de revenir au monde de l’endurance l’an dernier. Nous avons aimé la compétition et l’ambiance du paddock, sans parler de ces week-ends de course fantastiques devant des foules immenses. Je suis impatient d’en connaître d’autres du même genre cette année. »

 

PASCAL VASSELON TOYOTA SPA 2012

 

De son côté, Pascal Vasselon, Directeur technique de l’écurie, fait le point :

Quel est le degré de modification apporté à la TS030 HYBRID ?

« Comme le règlement va connaître d’importantes modifications en 2014, la voiture 2013 est une évolution du concept initial. L’objectif affiché est de résoudre tous les petits problèmes rencontrés la saison passée. À commencer par le fait que la version 2012 étant une voiture de laboratoire, elle pouvait recevoir un système hybride à l’avant et à l’arrière. Nous avons donc redessiné la monocoque pour l’optimiser, en l’absence de moteur électrique avant. Les performances de l’an dernier ont été très satisfaisantes et nous avons le sentiment d’avoir répondu à la plupart des attentes. C’est pourquoi la version 2012 n’a reçu aucun changement de fond, mais de simples ajustements et optimisations. »

Pourquoi avoir conservé les six pilotes ?

« Nous avons vraiment apprécié de travailler avec Alex, Nicolas, Kazuki, Anthony, Stéphane et Sébastien en 2012, et leurs performances justifient pleinement de conserver cette équipe de pilotes – un choix qui s’est imposé tout naturellement. Outre leur rapidité impressionnante sur piste et leur excellent esprit d’équipe, ils ont tous contribué à mettre au point la voiture et à souder l’équipe. Compte tenu du programme d’essais limité, leur expérience et leur motivation ont joué un rôle essentiel dans nos victoires en cette première saison WEC. Nous ne pourrions rêver d’une meilleure composition pour aborder la saison 2013. »
TOYOTA I (2)

 

Enfin, il n’était pas inintéressant de questionner, Rob Leupen, Directeur d’exploitation :

Quel est pour vous l’aspect le plus positif de l’année 2012 ?

« C’est la façon dont laquelle l’équipe s’est soudée. Au début du projet, nous avons réuni des collaborateurs de TMG, de la Division Sports Mécaniques et d’ORECA – des gens issus de cultures différentes et possédant différents types d’expérience. Très rapidement, nous avons vu le groupe se constituer en équipe et travailler ensemble pour résoudre les problèmes et améliorer notre niveau de performances. Grâce à cette démarche positive et à la motivation de tous les membres de l’équipe et de ses partenaires, nous avons beaucoup mûri en matière de courses d’endurance. Il nous reste encore à travailler et à apprendre, mais la saison passée a montré à quelle vitesse cette équipe était capable progresser. »

Quelles sont vos ambitions pour 2013 ?

« C’est la victoire qui nous motive… Par conséquent, notre ambition est de remporter pour la première fois les 24 Heures du Mans et de décrocher notre premier titre de champion du monde FIA depuis le Championnat du Monde des Rallyes en 1999. Mais à part cela, j’espère aussi que le succès du WEC ira croissant. La saison précédente a été très encourageante pour le retour des grandes courses d’endurance, et j’ai été particulièrement impressionné de voir ces foules de fans au Fuji Speedway ou à Interlagos par exemple. Nous sommes parties prenantes d’un championnat ambitieux qui possède un gros potentiel de développement, à mesure que les amateurs découvriront le spectacle des courses, la bonne ambiance et les innovations techniques qui caractérisent le WEC. »

 

 

Hisatake Murata

 

Et comment ne pas profiter de la présence d’Hisatake Murata, Responsable du Projet Hybride :

Comment jugez-vous les performances du groupe THS-R en 2012 ?

« Ça a été pour moi un grand moment de voir simplement cette motorisation animer pour la première fois un proto TOYOTA LMP1. Depuis lors, les choses n’ont cessé de s’améliorer. Le THS-R a fait preuve d’un comportement exemplaire et a clairement démontré la puissance d’appoint que l’on peut obtenir grâce au système hybride. Je suis très fier des ingénieurs, techniciens et partenaires qui ont conçu et maîtrisé cette technologie d’avant-garde. Ils ont travaillé dur mais le résultat est là. Au-delà des victoires en course, notre récompense a été d’entendre les commentaires positifs des pilotes sur les 300 chevaux supplémentaires, et de voir la façon dont ils en tiraient parti sur piste. »

Quelles sont les modifications apportées au groupe motopropulseur THS-R ?

« Les grandes dates du développement de notre système hybride sont 2012, où il a été intégré à la TS030 HYBRID, et 2014 où le règlement technique va considérablement évoluer. Pour la saison 2013, nous lui avons apporté quelques améliorations progressives et, parallèlement, commencé à testé certaines technologies en prévision de 2014. Nous avons par exemple ajusté la puissance et le rendement, et retouché quelque peu le moteur pour améliorer sa fiabilité. Globalement, nous sommes confiants : cette année encore, nous disposons d’un moteur très compétitif et très fiable. »

TS030 Roll Out Test

 

Un mot enfin de, Chargé de Projet Châssis :

Comment jugez-vous les performances de la TS030 HYBRID en 2012 ?

« Son comportement l’an dernier a été une vraie satisfaction. Au début des études, nous avions trois priorités : l’intégration du système hybride, l’efficacité aérodynamique et la gestion des pneumatiques. Durant toute la saison, la voiture s’est montrée très performante dans ces trois domaines : les objectifs de la première année étaient donc atteints. Cependant, nous avons découvert au fil des courses beaucoup de petites choses susceptibles d’être améliorées. Nous les avons classées par ordre de priorité et avons essayé de traiter les plus importantes sur la mouture 2013. Mais il y a toujours une marge d’amélioration possible… »

Combien de modifications ont été apportées à la TS030 HYBRID 2013 par rapport à la version 2012 ?

« Nous en avons profité pour retoucher certains aspects de la voiture ; c’est donc une évolution des caractéristiques 2012 et non un changement de fond. Nous avons supprimé la fonctionnalité hybride sur le train avant, d’où un gain sur l’encombrement et l’aérodynamisme. Cela permet aussi de gérer les 15 kg d’augmentation du poids minimal réglementaire, quasiment sans affecter les performances. Nos simulations montrent de nets progrès côté performances et, d’expérience pratique, nous pensons avoir résolu une partie des problèmes d’accessibilité qui nous ont parfois fait perdre du temps en 2012. »

 

Rappel du calendrier du Championnat du Monde d’Endurance

 

 

Silverstone, Royaume-Uni (14 avril)
Spa-Francorchamps, Belgique (4 mai)
Le Mans, France (22 juin)
Sao Paulo, Brésil (1er septembre)
Austin, États-Unis (22 septembre)
Fuji, Japon (20 octobre)
Shanghai, Chine (10 novembre)
Bahreïn (30 novembre)

TOYOTA 24 H DU MANS 1999 profil

Quelques mots sur TOYOTA Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA

 

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois au Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline – dont quatorze éditions des 24 Heures du Mans, et trente-huit voitures en lice au total. En 2012, la marque revient à l’endurance en engageant dans toutes les épreuves une LMP1 hybride : la TS030 HYBRID. Cette voiture remporte sa première victoire aux Six Heures de Sao Paulo en septembre – sa troisième course seulement – et gagne au final trois des six manches auxquelles elle a participé. Le châssis, modifié pour la saison 2013, a été conçu et construit par Toyota Motorsport GmbH (TMG), siège de l’écurie et qui accueillait auparavant les écuries usine Toyota de Championnat du Monde des Rallyes et de Formule 1. TMG s’était en outre chargé de la conception et de l’exploitation de la Toyota TS020 (GT-one) engagée au Mans en 1998 et 1999. Tout en continuant de s’occuper des voitures d’usine engagées en sports mécaniques, TMG fournit des prestations d’ingénierie haute performance à des entreprises tierces, ainsi qu’à celles du Groupe Toyota.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Patrick MARTINOLI – Thierry COULIBALY – Gilles VITRY et Team

 

 

FIA WEC Sport

About Author

gilles