TRIUMPH: LA SUBLIME SCRAMBLER 865 « US ARMY » D’ELYSEE MOTOR

 

 

Un concessionnaire qui crée sa propre moto!

Pas mal, et bien entendu, la base reste une moto existante, il s’agit donc d’un concept de préparation. Pourquoi ai-je craqué?

Parce qu’il s’agit d’un Scrambler anglais et que ce type de moto est ce que l’on a fait de plus chic depuis que la moto existe. Parce qu’à partir de cette moto, une Triumph, un concessionnaire a vraiment fait un boulot de relooking de folie.

Et que j’aime bien les artisans qui sont aussi des artistes.

 

SCRAMBLER 865 « MADE IN PARIS »…

 

 

L’équipe du magasin « Elysée Motor Paris » a  plongé dans les trésors de la  panoplie de l’after market Triumph en choisissant des jantes avant et arrière en époxy noir, des pneus Dunlop Trailmax, une grille de phare et des lames de protection moteur noires.

 

 

 

Puis on a choisi une peinture kaki, mode camouflage, un bouchon à essence Monza peint en époxy noir et une selle TSF brodée Elysée Motor.

On  a ensuite monté un garde-boue arrière court avec un feu Oval, des clignotants à Leds signés Higway Hawk et l’ amortisseur Bitubo pour optimiser la tenue de route.

 

 

 

Il fallait aussi une sonorité bien identifible, cela fait partie du charme des motos british, sur ce  bi-cylindre, l’équipe a monté un silencieux Zard avec peinture céramique. Pascal, concessionnaire Elysée Motor Paris, nous explique la genèse de la Scrambler US Army…

 

« Cette moto a été réalisée pour le concours inter-concessionnaires que Triumph France organise chaque année lors du Salon Moto Légende, au Parc Floral de Vincennes. Cette année nous avons fini 4eme (pas mal pour une concession qui n’a que 2 ans d’existence !). Au départ nous voulions faire un « Café Racer », mais comme c’est à la mode en ce moment, nous avons pensé que toutes les autres concessions partiraient dans cette direction (ce qui était le cas)La T100 Steve Mc Queen nous a inspirée et comme notre adresse est à « Grande Armée », une version militaire s’est imposée d’elle-même. Notre cahier des charges était simple: modifier le plus possible mais tout en restant homologué. Nous ne voulions pas faire un « show bike ». Le but étant que si la moto plait à un client, il peut rouler avec la moto telle qu’il l’a vue. »

 

Et bien c’est carrément réussi. La réussite a aussi un prix: 18 000 euro avec carte grise et plaque d’immatriculation. Oui c’est cher. Oui c’est beau. Oui c’est un coup de cœur.

 

Infos:

Triumph Elysée Motor Paris 40 avenue de la Grande Armée, Paris 17e 01.40.55.83.70 commercial.triumph@elyseemotor.com http://www.elyseemotor.com/

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos:  GWENDAL SALAUN ET ERIC MALEMANCHE 

 

Moto

About Author

jeanlouis