WRC. RALLYE DE SUEDE : LES FRANÇAIS LES DEUX SEB, OGIER ET LOEB, DOMINENT LES SCANDINAVES

Rally Sweden 2013
INCROYABLE !
Déjà au commandement vendredi soir, les deux pilotes Français, les deux Seb, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb, continuent d’exercer une outrageante domination en survolant ce Rallye de Suède, au nez et à la barbe de tous les pilotes Scandinaves …

Le pilote de la débutante équipe VW, devançant le nonuple Champion du monde, le pilote de Citroën en ‘’ semi-retraite’’ mais qui finalement se montre incroyablement le seul capable de lutter et résister a son cadet !

Vainqueur au Monte Carlo, en bagarre pour la victoire en Suéde, l’Alsacien n’a rien perdu de sa superbe et de sa motivation.

Ses exploits de pilote intérimaire en ce début de saison vont le faire cruellement regretter à partir de la prochaine épreuve.

Mais, revenons à la course nordique.

En gardant la tête froide dans le feu de la bataille, l’équipe Volkswagen a défendu avec succès sa position de leader, dans le seul Rallye du Championnat du Monde exclusivement disputé sur la neige et la glace.

 

SUEDE 2013 DS3 CITROEN SEB LOEB photo LILLINI

 

Au terme de l’avant-dernière journée, Sébastien Ogier, secondé par son coéquipier Julien Ingrassia, demeure en tête du classement général, avec 26’’9 d’avance sur les Nonuples Champions du Monde, la paire Sébastien Loeb et Daniel Elena.

Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, sur la Volkswagen Polo R WRC n° 7, ont rallié Hagfors à la quatrième place, après avoir signé leur premier temps scratch.

Ce samedi, la Polo R WRC s’est adjugée 5 temps scratch sur 8 possibles, et a été classée 8 fois dans le Top 3. Preuve que la voiture est bien née après une année de tests avec Ogier

La deuxième étape du Rallye de Suède disputée ce samedi, s’est déroulée dans les forêts du centre du pays, au nord-est de Hagfors. « Sågen », « Fredriksberg », « Rämmen » et « Hagfors Sprint », les quatre spéciales chronométrées au programme à couvrir deux fois, proposaient des conditions sensiblement équivalentes à celles de la veille.

Une épaisse couche de glace garantissait des conditions typiquement… suédoises ! La journée a permis à Volkswagen de défendre pied à pied, l’avantage construit la veille.

 

Rally Sweden 2013

 

JariMatti Latvala s’est offert son premier scratch au volant de la Polo R WRC dans le passage inaugural à Freriksberg, tandis que Sébastien Ogier s’y imposait dans le deuxième. Le Français s’adjugeait d’ailleurs quatre meilleurs temps ce samedi, dont un à égalité avec Sébastien Loeb.

Soit une moisson totale pour Volkswagen de 9 temps scratch et 18 « Top 3 » depuis le départ jeudi…

Regagnant le parc d’assistance, Jari-Matti Latvala, lâchait :

« Je ne suis pas complètement satisfait. Je sens que je dois encore m’améliorer moi même avant de penser aux réglages de ma Polo. La performance est là, mais je n’arrive pas à cerner très précisément, et de façon naturelle, les limites de la voiture. Mads Ostberg, qui a aligné des performances constantes, m’a délogé de la troisième place, mais il nous reste encore près d’une centaine de kilomètres de course demain, et l’écart n’est pas si grand (6’’1). Nous ferons les comptes dimanche… »

 

Rally Sweden 2013

 

Pour ce qui le concerne, le leader, Sébastien Ogier confiait :

« Jusqu’à présent, tout est parfait pour ce qui nous concerne. La Polo est tout simplement géniale, c’est un plaisir d’attaquer à son volant, même si je ne suis pas systématiquement à 100%. Enfin… pas toujours, car Sébastien Loeb est là et bien là pour maintenir la pression. Trop assurer signifierait aussi risquer de perdre le rythme et la concentration. Ce matin, c’était un peu difficile à froid, mais au deuxième tour, j’ai retrouvé la bonne cadence. Ce sera aussi notre challenge demain après tout, nous n’avons plus qu’une centaine de kilomètres de spéciales à couvrir. »

De son côté, Jost Capito, le Directeur de Volkswagen Motorsport, expliquait :

« Un gros compliment à nos deux pilotes, qui ont encore fait un sacré boulot aujourd’hui ! Cinq temps scratch dans cinq des huit spéciales démontrent que la Polo R WRC marche bien dans les conditions très particulières de ce Rallye de Suède. Vous pouvez constater à la lumière des résultats que Sébastien Ogier se sent comme chez lui au volant de sa voiture et vous vous en apercevez également en voyant son large sourire à chaque point d’assistance. Cela insuffle à toute l’équipe un supplément de motivation pour tout donner demain dans la dernière journée du rallye. Je suis également très heureux pour Jari-Matti Latvala, qui a signé son premier scratch aujourd’hui. Il n’a pas une si grosse expérience du pilotage de cette Polo R WRC. Et sa performance laisse entrevoir de quoi il sera capable une fois qu’il se sera mieux accoutumé à sa machine. »

 

Rally Sweden 2013

 

Et il y avait aussi…

… de la neige à la place du sable. Savez-vous que la Volkswagen Polo R WRC possède un accessoire en commun avec le Race Touareg triple vainqueur du Dakar ?

Et que cette situation ne se produira qu’au Rallye de Suède ?

Il s’agit des pelles – deux par voiture – solidement fixées dans les Polo de Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala. Ces instruments ultra légers ont déjà été bien utiles par le passé à Giniel de Villiers, Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah pour se tirer de situations difficiles dans le désert, avant de remporter le Dakar avec Volkswagen. Ce n’est pas pour une autre raison que ces précieux outils se trouvent à bord des Volkswagen en Suède.

Ogier, Latvala et leurs coéquipiers respectifs se retrouveraient-ils bloqués dans un mur de neige qu’ils n’auraient plus qu’à se jeter sur leurs pelles à sable… euh, pardon, à neige !

 

LOEB MAINTIENT LA PRESSION

SUEDE 2013 DS3 CITROEN LOEB ELENA 9 fevrier

 

A l’attaque tout au long de cette étape, Sébastien Loeb et Daniel Elena, ont consolidé leur deuxième place au classement général du Rallye de Suède.

Réduisant légèrement l’écart avec le leader, l’équipage du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team ne lâche rien !

Comme la veille, l’étape commençait très tôt avec une interminable liaison de Karlstad à Hagfors. Parcourue deux fois au cours de la journée, la boucle de quatre spéciales se composait de trois secteurs forestiers (Sågen, Fredriksberg et Rämmen) et d’un court sprint tracé aux portes d’Hagfors.

En s’élançant deux minutes avant Sébastien Ogier, Sébastien Loeb bénéficiait – contrairement à vendredi – de conditions de route similaires à celles de son rival.

La matinée permettait au nonuple Champion du Monde de mettre le leader sous pression. Deuxième des ES9 et 10, le pilote de la DS3 WRC N°1 signait le scratch dans Rämmen 1 (ES11).

A l’issue de la première boucle, Seb avait repris cinq secondes à son ancien équipier.

 

SUEDE 2013 LOEB portrait casque

 

A son retour sur l’aéroport de Hagfors, il indiquait :

« Ce n’est pas l’essentiel, car je ne pense pas pouvoir revenir à la régulière. Il m’importe surtout d’avoir creusé l’écart avec Latvala. La course se déroule un peu de la même manière qu’hier, à ceci près que nous bénéficions de conditions de route identiques à celles de nos rivaux. Nous avons aussi amélioré les réglages de la DS3 WRC. Nous allons continuer à attaquer ! »

Meilleurs temps ex æquo dans l’ES12, Loeb et Ogier poursuivaient leur duel tout au long de l’après-midi. Le plus capé des Seb avait le dernier mot dans l’ultime spéciale du jour et l’écart s’établissait finalement à 26’’9.

Seb Loeb qui reconnaissait :

« Nous avons tous les deux fait une journée parfaite, mais l’écart est fait depuis hier. Nous avons payé notre mauvaise performance en qualifications tout au long de la première étape. Une fois encore nous avons pris beaucoup de plaisir dans la voiture, les spéciales étaient magnifiques même si c’était un peu chaud par endroits… »

Écartés de la lutte pour la victoire dès l’ES2, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, poursuivaient leur course pleine d’abnégation. Troisième sur la route, Mikko s’accommodait parfaitement des conditions.

 

SUEDE 2013 DS3 MIKKO HIRVONEN Photo Jo LILLINI

 

Le Finlandais qui expliquait :

« C’est vrai que nous devions balayer la trajectoire, mais la couche de neige fraiche nous offrait un niveau d’adhérence relativement constant. Cela me permettait de choisir librement ma trajectoire et je prenais du plaisir au volant. Je continue avec l’objectif de marquer des points dans la Power Stage. Ce sera difficile, mais il faudra essayer ! »

 

CITROEN Xavier Mestelan Pinon avec LOEB et HIRVONEN

 

 

Directeur technique de Citroën Racing, analysait cette journée :

« Cette journée nous a permis de confirmer le niveau de performance de la DS3 WRC. Entre les conditions de route qui étaient plus équitables entre les premiers et les améliorations apportées sur les réglages de nos voitures, nous avons bien progressé. Évidemment, le plus visible est la performance de Seb, mais les temps de Mikko sont tout à fait concordants si l’on prend en considération l’ordre de départ. »

 

SUEDE 2013 SORDO Cockpit

 

Onzième au matin de cette deuxième journée de compétition, Dani Sordo remontait sans mal dans le Top 10 du classement général.

« Après une première spéciale décevante, nous avons changé quelques réglages de suspensions et j’ai retrouvé une voiture bien calée, avec laquelle je me sentais en confiance. Nous avons encore des améliorations à apporter et je peux encore gagner une place demain. Plus que cela, il m’importe surtout de rentrer chez moi en ayant eu de bonnes sensations au volant de la DS3 WRC. »

 

SUEDE 2013 DS3 AL QASSIMI Photo Jo LILLINI

 

La journée se passait moins bien pour Khalid Al Qassimi et Scott Martin, contraints à l’abandon après une sortie de route dans l’ES15.

« C’est vraiment dommage, car j’avais trouvé un rythme satisfaisant », expliquait le pilote de l’Abu Dhabi Citroën Total WRT.

Avant de poursuivre :

« Les spéciales étaient plus rapides qu’hier et je me sentais bien. Je me suis fait piéger et nous avons dû nous arrêter, car le moteur chauffait après que le radiateur ait été touché. »

L’équipe attendait l’arrivée de la voiture au parc d’assistance pour envisager un retour de l’Emirati en Rally2 ce dimanche.

Concernant, l’avenir, il y a de quoi être inquiet chez Citroën !!  Hormis Loeb, il n’y a aucune autre Citroën dans les neuf premiers, la seconde DS3, celle de Sordo ne pointant qu’au dixième rang…

Hirvonen, censé devenir le leader a déjà raté son entrée au Monte Carlo et en Suède, bis répétita !!!

 

Christian COLINET
Photos : Jo LILINI

 

 LE CLASSEMENT PROVISOIRE

 

1. Ogier-Ingrassia (VW Polo Wrc) en 2h18’22”8

2. Loeb-Elena (Citroen DS3 Wrc) à 26”9

3. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS Wrc) à 57”7

3. Latvala-Anttila (VW Polo Wrc) à 1’03”18

5. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 1’43”5

6. Neuville-Gilsoul (Ford Fiesta RS Wrc) à 3’16”2

7. Hanninen-Tuominen (Ford Fiesta RS Wrc) à 4’10”5

8. H. Solberg-Prevot (Ford Fiesta RS Wrc) à 5’16”7

9. Prokop-Ernst (Ford Fiesta RS Wrc) à 7’56”1

10. Sordo-Del Barrio (Citroen DS3 Wrc) à 8’31”9

 

HENNING SOLBERG

SUEDE 2013  WRC Henning SOLBERG

MADS OSTBERG

SUEDE 2013 OSTBERG FORD

 MARTIN PROKOP

SUEDE 2013 PROKOP

EVGENY NOVIKOV

SUEDE 2013 FORD FIESTA EVGENY NOVIKOV

THIERRY NEUVILLE

SUEDE 2013 FORD FIESTA Thierry NEUVILLE

WRC

About Author

gilles