LES COLS VOSGIENS INTERDITS AUX MOTOS!

FFM CODEVER

 

 

C’est un communiqué de la FFM qui nous fait connaître cette décision assez insensée…

Le Préfet du Haut-Rhin et le Président du Conseil général, le département n’a pas encore pris position, veulent interdire la circulation des motos dans les cols des Vosges pendant les week-end.

Mesure, apprend-on de nos confrères alsaciens, dictée pour des raisons de sécurité,  le nombre de morts en deux roues dans ces cols étant devenu trop important.

Voici le communiqué commun de la FFM, la FFMC et le CODEVER…

 

 

LE HAUT-RHIN VEUT EMPÊCHER LES MOTARDS DE CIRCULER SUR LA VOIE PUBLIQUE !

 

 

« S’il fallait une caricature pour démontrer les capacités de motophobie et de discrimination dont sont capables certains représentants de l’Etat et certains élus vis-à-vis des motocyclistes, en voici un bel exemple. En effet, le Préfet du Haut-Rhin et le Président du Conseil Général du Haut-Rhin envisagent d’interdire la circulation des motos le week-end dans la majorité des cols vosgiens ! La Fédération Française de Motocyclisme (FFM), la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et le Collectif de Défense des Loisirs Verts (CODEVER) rappellent, puisque cela semble nécessaire, que depuis sa décision du 12 juillet 1979, le Conseil Constitutionnel a consacré que la liberté d’aller et de venir est un droit fondamental de valeur constitutionnelle, protégé par les articles 2 et 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Par conséquent, les mesures de police administrative susceptibles d’affecter l’exercice des libertés constitutionnellement garanties, doivent être justifiées par l’impérieuse nécessité de sauvegarder l’ordre public et proportionnées à cet objectif. Or à l’évidence, tel n’est pas le cas de ce projet, car en voulant interdire la circulation aux seuls motocyclistes, ils contreviennent gravement à cette liberté fondamentale. Aussi, la FFM, la FFMC et le CODEVER s’opposent formellement à ce projet et n’hésiteront pas, le cas échéant, à défendre les droits des motocyclistes devant les juridictions compétentes. »

 

 LA POSITION DE LA RÉDACTION… 

 

Bien entendu, nous sommes profondément choqués et totalement d’accord avec le communiqué ci-dessus.

Le Préfet précise que trois cols resteront ouverts, ceux qui permettent de traverser les Vosges. Sainte-Marie-aux-Mines, le Bonhomme et le Bussang (RN66).

Les DNA, Dernières Nouvelles d’Alsace, précisent aussi que le Bas-Rhin emboîterait volontiers le pas…

Comme motard, j’adore évidemment rouler en montagne et il est assez fréquent qu’en lacets, ce soit beaucoup plus amusant qu’en ligne droite…

En plus, on en prend plein les yeux du paysage, en particulier dans cette région des Vosges qui est tout simplement sublime.

C’est cette moto là que vise le Préfet.

C’est même, en fait, le plaisir tout court.

Voilà, la route c’est fait pour aller d’un point à un autre et le plaisir est interdit.

Ceux qui vont être contents, à part les motards, sont les gens qui vivent du tourisme, activité très importante et très lucrative de la région.

Globalement, cela veut dire qu’une activité de plaisir, au delà d’un certain nombre de morts, nombre déterminé de façon discrétionnaire et arbitraire par un représentant de l’Etat, doit être interdite.

Des exemples?

La voile, sport purement de plaisir.

Il y a aussi des morts chaque année, et des plaisanciers en difficulté que les pêcheurs vont chercher, ce sont souvent eux qui sont à bord des bateaux de sauvetage de la SNSM.

Pourtant, les pêcheurs n’ont jamais demandé l’interdiction de la navigation de plaisance!

Mais c’est du plaisir , alors out!

Les plages, l’été, interdites!  Comme ça, plus de noyades.

Le vélo, à Paris ça tue, en vacances, ça tue, interdit!

Et finalement, l’homme doit être interdit, car il meurt, lui, de toute façon à 100%!

Voilà où nous mène ce genre de débilité.

J’espère de tout coeur que les fédérations qui nous représentent, et qui se sont déjà fait un maximum de préfets sur des actes administratifs illégaux, mettront le paquet sur cette affaire.

Alors, à l’abordage!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  TOURISME VOSGIEN 

Moto

About Author

jeanlouis