DANS LE GIRON DE POCLAIN VEHICULES, TORK ENGINEERING POURSUIT SON IMPLICATION EN COMPETITION

  Toute l’équipe derrière la DACIA pour le Pikes Peak 2012

Duster DACIA chez Tork Engineering,  avec les logos partenaires.

DANS LE GIRON DE POCLAIN VEHICULES, TORK ENGINEERING POURSUIT SON IMPLICATION EN COMPETITION POUR MIEUX INTEGRER SES COMPETENCES AU NIVEAU D’UNE INDUSTRIALISATION NOVATRICE

 

Le 11 décembre dernier, autonewsinfo était le premier à annoncer le rachat par POCLAIN HYDRALICS de Fam automobiles et TORK engineering, avec à la clé la création de l’entité POCLAIN VEHICULES.(Voir lien en bas article)

Avant cette annonce, nous étions convenus d’une visite sur le site d’Amilly avec Richard TUR responsable de TORK, alors, c’est très naturellement que le tout nouveau Directeur général de POCLAIN VEHICULES nous a accueilli près de Montargis, en compagnie de Richard TUR.

 

 Richard TUR et Christophe de MONTESSUS et un Mitjet en cours de montage

 TORK 2  Richard TUR et Christophe de MONTESSUS et une MTJET en cours de montage   Photo A Monnot autonewsinfo

 

A cette occasion et avant d’opérer une visite complète du site, Christophe DE MONTESSUS Ingénieur Arts et Métiers nous précise que POCLAIN VEHICULES est une filiale à 100% de POCLAIN HYDRALICS dont les activités historiques demeurent dans les domaines des engins de travaux publics, des engins agricoles et des engins de manutention.

Monsieur DE MONTESSUS pouvez-vous nous préciser comment POCLAIN est arrivé dans ce nouveau périmètre automobile ?

« Depuis plusieurs années le groupe POCLAIN HYDRAULICS a développé des briques technologiques dans le domaine des transmissions hydrauliques adaptées aux engins routiers et, dans le cadre du développement des ces activités baptisées ON ROAD, notre groupe a souhaité se doter de compétences complémentaires dans le domaine de la transformation et de l’homologation de véhicules. Ces compétences ont été identifiées au sein des sociétés FAM automobiles et de sa filiale TORK Engineering, dont nous avons racheté les actifs pour créer une filiale. Ainsi POCLAIN véhicules, dès 2013, démarre ses activités dans le domaine de la mobilité, via la commercialisation d’un véhicule utilitaire léger qui utilisera une transmission additionnelle hydraulique, permettant de le passer en mode 4×4 de façon temporaire. Cette transmission a été développée en partenariat par les équipes du site d’Amilly et POCLAIN HYDRAULICS. »

C. de MONTESSUS présente le système de mobilité 4×4 de l’Expert

TORK 3 C de MONTESSUS présente  le système  de mobilité 4x4 de l'Expert  Photo A Monnot  autonewsinfo

 

En tant que Directeur général de cette nouvelle entité industrielle, quels sont vos objectifs à 3 ans ?

« Nos objectifs sont de démarrer ces nouvelles activités de transformation de véhicules dans ce domaine de la mobilité dont nous venons de parler, mais également dans le domaine des économies de carburant. Nous avons développé là encore, des briques technologiques qui permettent de réduire les consommations de carburant en particulier sur des applications cyclées de type bus urbains, avec un système baptisé Clean Start, permettant de redémarrer le moteur à chaque arrêt par une technologie hydraulique et offrant des gains en consommation de 10 à 15% sur un cycle standard. 2013 marquera le démarrage des systèmes de mobilité additionnelle 4×4 sur véhicules utilitaires légers. En ce qui concerne les économies d’énergie, les premiers prototypes sortiront en 2013 pour une commercialisation qui devrait intervenir d’ici 2015. Amilly sera partie intégrante de ce développement, en particulier de par son expertise de transmission et de chaine cinématique, dans la fourniture de solutions, la transformation des véhicules que nous avons en tête. Les systèmes de transmission et les composants seront réalisés en partie et, en totalité pour certains, à Amilly. »

 

 

Les systèmes de mobilité POCLAIN

TORK 4 Les nouveaux systèmes de mobilité Poclain

Il faut dire que des partenariats technologiques ont été initiés voici quelques années déjà entre POCLAIN et TORK Engineering et que tout naturellement, lorsque POCLAIN a voulu pousser son développement du côté de la transformation et de l’homologation de véhicules spécifiques, ou encore de la gestion de kits de pièces de véhicules, il n’a pas eu beaucoup à chercher pour trouver les compétences complémentaires qui lui manquaient.

En fait, ce qu’il convient de souligner et que défend fort bien Richard TUR le responsable du site d’Amilly, c’est que la compétition automobile génère des compétences spécifiques qui s’intègrent tout à fait dans un processus industriel.

 

 Richard TUR

TORK Richard TUR  5 Photo A Monnot autonewsinfo

 

D’ailleurs, Richard TUR Ingénieur issu de l’ESEM, l’école d’ingénieurs Orléanaise, nous précise un peu les choses en ces termes :

« Le développement du site d’Amilly, ces dix dernières années s’est effectué par cette volonté là, de conserver ce qui a constitué les gênes de l’entreprise, à savoir la compétition automobile et les véhicules spéciaux, tout en l’associant à un développement industriel . L’arrivée de POCLAIN Véhicules va nous permettre d’accélérer le développement de nouvelles solutions, initiées, justement depuis trois ans. Cette volonté d’associer les deux métiers (compétition et industrie) nous parait indispensable. »

Pour la compétition, quelle direction prenez-vous ?

Nous développons de nouveaux produits. Le dernier en date est la MITJET 2 litres, qui recueille un très bon succès après une année de lancement en 2012 et la fabrication de 16 autos. Cette année, notre carnet de commandes est bien rempli pour cet hiver avec 50 voitures à fournir pour la saison. Nous avons conçu deux versions : sprint et endurance pour la France et également une version sprint pour la Russie, qui est un nouveau client pour ce véhicule là.

 

 Trophée ANDROS 2013 Alpe d’Huez DUBOURG

TORK 6 TROPHEE-ANDROS-2013 ALPE-HUEZ DUBOURG Photo-Bernard-Bakalian-600x400

 

Et l’Andros reste un peu votre terrain de chasse gardée ?

« En tout cas c’est un terrain de jeu privilégié qu’on apprécie depuis des années. On a développé en 2005 un châssis client qui a fait le bonheur de nombreux teams et de nombreux clients, mais aussi le bonheur de l’entreprise puisqu’on a gagné à trois reprises le Trophée ANDROS avec Alain PROST. Cet hiver nous sommes encore présents parce que la demande était là avec Olivier PANIS et l’équipe des frères DUBOURG. C’est vrai que l’Andros et un pilier de l’entreprise, c’est un support fort, à la fois pour commercialiser nos produits et aussi pour assoir le renommée de l’entreprise. »

Et Pikes Peak ?

« On y travaille, en tout cas Jean-Philippe DAYRAULT a la volonté d’inscrire son nom en haut des tablettes. Il peut le faire, il a le talent pour. On réalisé pour lui un proto Dacia sur mesure qui a démontré l’an dernier de belles performances. Malheureusement la course s’est arrêtée à quelques virages du sommet. Je sais que Jean-Philippe travaille ardemment pour rebâtir un programme cet été. Il compte sur nous pour l’accompagner. Nous aussi on n’a pas envie de le laisser tomber et on va faire le maximum. J’ai cru comprendre que ça intéressait d’autres challengers. En tout cas l’action de Jean Philippe DAYRAUT et notre implication, ont suscité d’autres vocations. On fait des envieux et d’autres constructeurs semblent intéressés. »

Au passage, précisons que selon certaines indiscrétions début janvier, la participation 2013 se fera avec une carrosserie de MINI et que l’opération serait soutenue par PELRAS, gros concessionnaire BMW-MINI de Toulouse.

 

PIKES PEAK  : LE DACIA DUSTER DE JEAN PHILIPPE DAYRAUT

TORK 7 PIKES PEAK DACIA Jean Philippe DAYRAUT

 

 

Vous explorez aussi le domaine militaire, je crois ?

« Oui ce domaine fait partie des axes de développement que nous avions ciblé voici quelque temps déjà. On démarre effectivement la réalisation de véhicules spéciaux pour le domaine militaire et pour des applications bien particulières. Nos équipes ont effectivement la capacité de partir d’une feuille blanche pour aboutir à un véhicule capable de rouler, livré clés en main. Ce savoir-faire, issu de la compétition, est reconnu, il nous permet d’envisager d’autres marchés comme le militaire. »

Comme on peut en juger, les gens d’Amilly savent garder un voile pudique sur certains travaux. Qu’ils concernent la compétition ou l’industrie. Même combat, une réserve langagière ou une bâche sur un proto peuvent donner lieu à bien des supputations. L’absence de RENAULT avec Alain PROST à l’ANDROS 2013 (dont la voiture avec une carrosserie de la future Capture, le nouveau SUV dévoilé par Renault au prochain Salon de Genève début mars, est stockée en bout d’atelier) est commentée par un sobre :

« Renault souhaitait prendre un peu de recul… »

C’est donc l’heure de la visite au cours de laquelle on commentera les diverses activités, sachant qu’à propos du bureau d’études on ne nous dévoilera pas de scoop et pourtant il doit bien y avoir dans les mémoires des ordinateurs tournant sous le logiciel de CAO Solidworks quelques traces d’innovations tant au plan compétition qu’industriel !

Quand on se penche sur l’organisation de la structure d’Amilly il est facile de flécher les activités en fonction du nombre de personnels affectés à chaque division. Ainsi avec 5 personnes au bureau d’études il est évident que même si toutes les pièces des MITJET sont dessinées, et actualisées en fonction de l’expérience cela ne suffit pas à alimenter les 5 postes de travail.

C’est là qu’interviennent les commandes extérieures plus ou moins secrètes et toujours confidentielles dont on ne connait l’existence qu’une fois le véhicule dévoilé officiellement. On peut dire que la réflexion sur les concepts cars des constructeurs est souvent menée par l’équipe de Richard TUR et nous en voulons pour preuve la 308 RCZ, le concept de la nouvelle ALPINE ou encore la structure de la HR1 devant aboutir à la 2008.

 

  La Peugeot HR 1

TORK  8 La Peugeot HR1

 

Interrogeant Richard TUR sur ces exclusivités, celui-ci consent à nous avouer :

« Oui, pour leurs moutons à 5 pattes, nous aidons les constructeurs pour la partie mécanique. Cela nous permet de travailler sur des projets innovants et pointus. »

Au passage, il nous a montré une vidéo présentant un véhicule animé pour le parc de Disneyland, où, à partir d’un cahier des charges hyper précis, les hommes de TORK Engineering, ont mis tout leur savoir faire pour réussir un engin tout à fait bluffant : le Flash Mc Queen.

Quand on passe dans l’atelier de fabrication, il est difficile de ne pas reconnaître le hall vaste et lumineux que nous avions vu se créer à l’initiative novatrice, à l’époque, de notre ami Bernard BOUHIER.

 

 Un parc important de machines à commande numérique

TORK 9 Un parc important de machines a commande numérique Photo A Monnot autonewsinfo

 

Cette partie consacrée à l’usinage moderne tourne en grande partie, mais pas seulement, pour les pièces destinées aux équipements dits de motricité renforcée. Ces différentiels à glissement limité adaptés à des véhicules de constructeurs, permettent aux véhicules qu’ils soient utilitaires ou non, de transférer jusqu’à 25% de la puissance à l’autre roue et s’adaptent donc à des automobiles qui n’ont pas à recourir à un système 4X4 pour affronter ce qu’il est convenu d’appeler les tous chemins. Cette activité est un fleuron de l’ex FAM Automobiles, puisque la production de ces différentiels peut atteindre 1000 ensembles par mois.

Rien d’étonnant donc à ce que le parc des 6 machines soit au top avec des centres d’usinage verticaux ou horizontaux à 3 ou 4 axes, de la marque HASS. Bien entendu, outre la production de ces différentiels, toutes les pièces spéciales concernant des travaux de création ou de développement de produits aussi divers que ceux destinés à des prototypes, à des concepts cars, à des engins spéciaux ou à de la maintenance en pièces détachées pour les séries MITJET par exemple, sont usinés dans cet atelier où règne un silence impressionnant. On est loin des halls d’industrie bruyants et crasseux, des années 80 !

 

  Richard TUR apporte une précision aux opérateurs

TORK 10 Richard TUR apporte une précision aux opérateurs  Photo A Monnot autonewsinfo

 

Même si les tolérances sont à priori tout à fait respectées grâce à la qualité du matériel d’usinage et à la très grande expérience des opérateurs, il n’en existe pas moins une salle de contrôle avec colonne et bras de mesure, systématiquement utilisée pour un contrôle qualité hyper pointilleux.

Le développement de productions en série (MITJET) et la place prise par l’électronique ont nécessité de disposer d’un magasin pièces détachées assez important.

5 ouvriers s’affairent dans l’atelier Mécano-soudure et tôlerie. Nous avons plaisir à retrouver l’un d’entre eux rentré comme apprenti voici bien longtemps chez Bernard BOUHIER. Maintenant, il est quasiment l’expert de référence pour les châssis, les arceaux et jongle, comme ses compères, entre cintrage, pliage et soudage pour la production actuelle des châssis de MITJET.

 Le spécialiste châssis de la maison

TORK 11 Le spécialiste chassis de la maison  Photo A Monnot autopnewsinfo

 

La cabine de peinture est presque en surchauffe, en raison d’une forte activité châssis et carrosserie. Deux ateliers de montage différents sont dédiés soit aux différentiels, soit aux MITJET 2 litres, actuellement.

Nous interrogeant sur la question de la préparation des moteurs, Richard TUR nous répond :

« Nous savons comment ça fonctionne, bien sûr, nous sommes capables de nous débrouiller de ces questions, mais il y a du monde qui fait cela très bien, alors nous travaillons avec eux, préférant nous consacrer à rechercher des innovations associées à la compétition que nous pourrons appliquer à des solutions industrielles. C’est de cette manière que nous entendons tirer l’entreprise vers le haut. »

Il n’empêche que si un client souhaite dans la discrétion la plus complète concevoir un véhicule de A à Z, à partir d’un cahier des charges précis, la structure d’Amilly saura être l’interface unique avec ce donneur d’ordres, jusque et y compris pour les développements moteur.

La répartition des compétences des collaborateurs traduit bien cette capacité à réagir sur toutes les questions, en interne. On dénombre effectivement en plus des personnels cités d’un ingénieur pour le département électronique, d’un ingénieur pour le développement et l’exploitation.

 

  Réglages de la voiture d’Olivier PANIS du Trophée ANDROS 2012-2013

TORK 12  Réglages de la voiture d'Olivier PANIS pour l'Andros  Photo A Monnot autonewsinfo

 

C’est d’ailleurs ce dernier que l’on voit opérer dans la fosse de réglages sur l’auto d’Olivier PANIS, avant le départ pour une manche de l’Andros. Les moyens dévolus à cette phase essentielle de la préparation sont des plus modernes et garantissent de s’aligner dès les essais avec une voiture disposant d’un réglage de base, à priori adéquat au circuit prévu, permettant d’exploiter au mieux et sans patauger, les dernières informations inhérentes à l’état de la piste et aux conditions climatiques ambiantes.

Lors de la visite, les monteurs se consacrent à la préparation d’une course de l’Andros. Nous avons déjà parlé de la DACIA de PANIS, il y a également la CLIO des frères DUBOURG totalement revisitée.

 

  Préparation de la voiture des frères DUBOURG

TORK 13 Préparation de la voiture des fréres DUBOURG  Photo A Monnot autonewsinfo

 

A côté, les MITJET 2 litres attendent leur tour. Ces fabuleux petits monstres avec un moteur CLIO RS de 220 cv, peuvent être livrés avec trois types de carrosserie et des dispositions carbone en option.

C’est Jean-Philippe DAYRAULT qui commercialise les véhicules pour 50 000 euros TTC et, Max MAMERS avec sa société M3 (pour Max Mamers Management), organise les épreuves lors des meetings Super Séries. Avec la version endurance, les concurrents pourront se tourner vers la nouvelle Formule Supertourisme 2l by Mitjet.

 

LES MITJET

TORK 1 MITJET PELOTON LEDENON  2012

 

Comme on peut aisément s’en rendre compte, POCLAIN a bien saisi la capacité de TORK à tutoyer l’innovation de par son implication en compétition et ses aptitudes confirmées à industrialiser des matériels performants comme les différentiels fers de lance de cette motricité renforcée. Ces activités de niche associées à d’autres pistes ouvertes par la compétence en hydraulique de POCLAIN et à celles de montage et d’homologation de véhicules de FAM automobiles ne pouvaient que se rencontrer et faire synergie, dans un monde économique où la mutualisation des compétences et la marche en avant dans la voie de la recherche et développement sont les seuls remèdes contre la crise ambiante.

POCLAIN VEHICULES part donc avec de sérieux atouts dans sa manche et TORK que l’on pouvait considérer comme une officine, va sans doute constituer une carte maitresse pour la définition et la production de produits innovants. La compétition devrait être encore et toujours l’aiguillon pour explorer la performance et l’innovation.

Les installations d’Amilly idéalement structurées ont permis de développer des métiers après la course, nous indiquait Richard TUR. Nul doute que cela ne réponde parfaitement aux souhaits de POCLAIN, qui trouve sur place un terrain propice au développement qu’il envisage dans le domaine des véhicules.

 

  Châssis MITJET

TORK 14 Chassis MITJET  Photo A Monnot  autonewsinfo

 

Après les sports protos au bioéthanol, après les châssis destinés à l’Ándros, après les MITJET, quels véhicules sportifs spécifiques Richard TUR sortira-t-il de ses cartons ?

Quel engin militaire nous sera présenté un jour ?

Comment les systèmes hydrauliques mis au point pour la mobilité du Boxer seront développés et intégrés dans d’autres véhicules ?

D’autres pages tout à fait captivantes sont à découvrir, car nous sommes certains qu’elles sont déjà quasiment écrites mais pas encore diffusables.

Dans cette attente nous guetterons néanmoins la montée de PIKES PEAK par Jean Philippe DAYRAULT sur sa MINI cet été.

 

Alain MONNOT
Photos: TORK -Alain MONNOT- Bernard BAKALIAN- V IMAGES- 

 

 NOTRE SUJET PUBLIE LE 11 DECEMBRE 2012 SUR TORK ET POCLAIN

http://www.autonewsinfo.com/2012/12/11/tork-engineering-rachete-par-poclain-70424.html

Préparateurs Sport

About Author

gilles