WRC. RALLYE MONTE CARLO : TRANSHUMANCE RÉUSSIE POUR LOEB ET ELENA QUI FILENT VERS UNE 7éme VICTOIRE

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO SEB LOEB
La troisième journée du Rallye Monte-Carlo était celle qui emmenait les concurrents de Valence à Monaco.

Comme lors des étapes précédentes, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont réussi à augmenter leur avance en tête du classement général.

L’équipage du Citroën Racing compte désormais 1’47’’4 d’avance sur le plus proche de ses rivaux, l’autre Seb, Sébastien Ogier.
Dani Sordo et Carlos del Barrio poursuivent eux leur bagarre pour le podium avec le Russe Evgeny Novikov, tandis que Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen sont maintenant sixièmes, ayant été dépassés par un autre équipage Finlandais, celui de l’équipe Ford M-Sport, avec Jari-Matti Latvala au volant.

La journée de vendredi qui ne comportait que trois ES, débutait par l’ES11, la fameuse spéciale de Saint-Jean-en-Royans.

Avec une vingtaine de kilomètres enneigés sur les 33,9, les concurrents optaient une nouvelle fois pour les pneus Michelin Pilot Alpin cloutés.

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO DS3 CITROEN de SEBASTIEN LOEB

 

Ravi de découvrir les routes rapides du Vercors dans ces conditions, Sébastien Loeb dans le baquet de sa DS3 WRC, s’en donnait à cœur joie, au point de commencer la journée par un scratch !

« C’était sans doute la plus belle spéciale du rallye », s’enthousiasmait- t-il au point-stop.

Et il poursuivait :

« Le brouillard s’était dissipé et le soleil éclairait des paysages que nous avons eus le loisir d’apprécier. Quand les routes sont larges et bordées de petits murs de neige, on peut piloter sans retenue. Je n’ai pas pris de risques, mais c’était très agréable ! »

 

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO DS3 CITROEN de MIKKO HIRVONEN

 

Même s’ils reconnaissaient le charme de la campagne drômoise, Mikko Hirvonen seulement 7éme et Dani Sordo, 8éme, lui, n’arboraient pas le même sourire après avoir concédé de grosses poignées de secondes.

Tous deux précédés outre Leur Capitaine chez Citroen par la Polo VW d’Ogier, les Ford d’Ostberg et Novikov, la Polo VW de Latvala et même la Ford de Juho Hanninen !

 

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO DANI SORDO  CITROEN DS3

 

Dani Sordo qui fournissait une explication à cette place modeste :

« Je suis parti dans un 360° en touchant un mur de neige »

Et il précisait :

« Je ne me suis même pas arrêté et je ne dois pas perdre plus de dix secondes, mais cela permet à Novikov de se rapprocher au général. »

Après une demi-heure d’assistance, les concurrents mettaient alors le cap au sud.

Deux spéciales restaient à disputer avant de rentrer en parc fermé ce vendredi soir à Monaco :

Entre Saint-Nazaire-le-Désert et La Motte Chalançon (ES12) puis Sisteron – Thoard (ES13), le mythique chrono empruntant le col glacé de Fontbelle.

 

WRC 2013 MONTE CARLO FORD FIESTA de MADS OSTBERG   Photo Jo LILLINI

 

Pour affronter ces conditions variées, le choix des gommes s’orientait vers quatre pneus cloutés associés à deux Michelin Pilot Sport extra-tendres.

Cinquième de l’ES12 à 7’’5 de la Ford du Norvégien Mads Ostberg, à 5’’4 de la Ford de Novikov, à 4’’1 de la DS3 de Mikko et à 1’’ de la Polo d’Ogier mais meilleur temps de l’ES13 avec 8’’7 d’avance sur Latvala et 12’’1 sur Ogier, Sébastien Loeb se montrait surtout satisfait d’en avoir terminé avec deux secteurs très délicats :

« Je me suis moins amusé que ce matin. Dans la première spéciale cet après-midi, la neige avait partiellement fondu et nous n’avions pas la même adhérence des deux côtés de la voiture ! Ensuite, la spéciale de Sisteron était totalement sèche et j’aurais préféré disposer de quatre slicks pour attaquer à fond. Mais dans l’ensemble nous avions fait le meilleur choix. Nous voilà à Monaco, il n’y a plus qu’une journée à disputer. »

 

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO Portrait LOEB devant sa DS3

 

Et le leader qui fonce et file au gré des spéciales vers un septième triomphe en Principauté, ajoutait :

« Mais elle ne sera pas plus simple que les précédentes. S’il pleut ou neige dans le Col du Turini, il y aura sans doute des surprises ! »

Dépossédé de sa troisième place par le talentueux Russe Novikov, Dani Sordo attaquait dans la dernière spéciale du jour. Il revenait ainsi à moins de deux secondes de la Ford Fiesta de son rival :

« J’ai fait une autre erreur dans l’ES12 et c’est ce qui a permis à Evgeny de passer. L’écart entre nous deux est infime et je vais me battre pour reprendre l’avantage demain. »

 

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO DS3 HIRVONEN

 

La journée n’était pas plus fructueuse pour Mikko Hirvonen. Malgré un bon temps dans Saint-Nazaire-le -Désert (3éme à 3’’4 du scratch), le Finlandais était dépossédé de sa cinquième place par son compatriote Jari-Matti Latvala et glissait en sixième position, précédé de 14’’2, à l’issue de la dernière spéciale du jour.

Calmement, il confiait :

« Les deux premières spéciales ne s’étaient pas si mal passées, mais Sisteron a été un calvaire. Je n’avais aucun rythme, aucune confiance avec cette monte pneumatique mixte. Je dois au moins essayer de repasser sur Jari-Matti ce samedi. »

 

WRC 2013 MONTE CARLO VW POLO Num 8 Seb OGIER

 

Quant à Seb Ogier, le meilleur de tous derrière Loeb – mais ce n’est pas une info – et qui peut parfaitement se satisfaire de sa place de dauphin avec une VW Polo qui effectue son baptême en compétition, il n’avait pas à rougir, loin de là et il racontait souriant sa journée :
« L’ES11 n’était pas facile. C’est le premier Monte-Carlo en WRC pour moi et je préfère assurer. Je n’ai pris aucun risque. La spéciale était magnifique, tout blanc, très large. Un peu de balayage, mais c’était superbe. »

 

WRC 2013 MONTE CARLO POLO VW SEB OGIER vendredi

 

Et, le Gapençais enchaînait :

« L’ES12 était assez difficile. Dans l’ES13, je n’ai pris aucun risque surtout sur la neige. Le choix de pneus était clair, il fallait partir en slicks. Pas de soucis. »

Poker menteur et problématique pneus !

La troisième étape du Rallye Monte Carlo a donc vu Volkswagen et la Polo R WRC surmonter avec succès les conditions de parcours les plus difficiles, notamment dans les épreuves spéciales les plus légendaires.

Le revêtement changeant (asphalte humide, neige, glace) dans Saint‐Jean‐en‐Royans, Saint‐Nazaire‐le‐Désert et le col de Fontbelle (Sisteron‐Thoard) a une fois de plus mis en exergue la stratégie en matière de choix de pneus.

Jost Capito, le directeur de la formation Volkswagen Motorsport, qui précise :

« Nos résultats, pour l’instant, vont bien au‐delà de nos espérances. Nos deux équipages ont fait un excellent travail. Sébastien Ogier a très bien géré son remarquable début de course, et Jari‐Matti Latvala a parfaitement tiré son épingle du jeu. Il ne faut pas oublier que ce dernier a moins de kilomètres au compteur qu’Ogier en essais. Il s’est pourtant parfaitement intégré à l’équipe, adapte petit à petit les réglages de la voiture à son style de pilotage, et mène très bien sa barque. Pour sa première sortie en WRC, l’ensemble du Team, par ailleurs, révèle une image d’organisation méthodique, et donne l’impression de posséder déjà une grosse expérience. D’un point de vue technique, nous sommes aussi sur la bonne voie: la Polo R WRC est rapide et fiable. Cela donne à chacun d’entre nous un surplus de confiance. »

Avant d’aborder ce samedi l’ultime journée et les cinq dernières spéciales, Lantosque-Lucéram à deux reprises et celle de La Bolléne Vésubie avec la redoutée et redoutable ascension du mythique Col de Turini, trois fois, les positions ce vendredi soir à Monaco, sont les suivantes :

 

WRC 2013 RALLYE MONTE CARLO DS3 SEB LOEB

 

Au général provisoire, Loeb devance Ogier de 1’47 »4 et Novikov de 3’19 »9. Sordo est à 3’21 »6 et Latvala qui a donc dépassé Hirvonen à 4’04 »9. Ce dernier, pointe maintenant à 4’19 » devant Hanninen à 5’15 »5 et Ostberg à 6’18 »2. Bouffier à 8’20 »7 et Prokop à 18’48 »8, complétant ce TOP 10

SÉBASTIEN CHARDONNET-THIBAUT DE LA HAYE

WRC 2013 MONTE CARLO  SEBASTIEN CHARDONNET Photo Jo LILLINI

 

Suivent ensuite au 11éme rang, l’Allemand Sepp Wiegand et sa Skoda Fabia S2000 à 24’39’’2, le Suisse Olivier Burri et la 207 S2000 Peugeot à 28’13’’4, le Polonais Kościuszko avec la MINI Cooper à 29’22’’4 et l’Allemand Armin Kremer sur Subaru Impreza à 29’27’’5

 

NELSON PANCIATICI-RENÉ PADOVANI

WRC 2013 MONTE CARLO PANCIATICI PADOVANI TWINGO R2 Photo Jo LILLINI aitonewsinfo

 

Côté Français, Mathieu Maurage avec une Citroën DS3 R3T pointe au 16éme rang, à 36’36’’, Sébastien Chardonnet et sa DS3 R3T à 37’55’’5 et Nelson Panciatici le ‘ pistard ‘ figure avec une Twingo R2 a la 23éme place à 51’09’’8

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Jo LILLINI et Teams

 

LA FORD DE NOVIKOV

WRC 2013 MONTE CARLO FIESTA NOVIKOV  Photo Jo LILLINI

WRC

About Author

gilles