WRC. LA DS3 DE LOEB ET ELENA DEJA TOUT SCHUSS AU MONTE CARLO…MAIS LA VW POLO D’OGIER SECONDE EST EN EMBUSCADE

 

WRC 2013 MONTE CARLO LOEB DS3 BURZET Photo Jo LILLINI

 

De l’asphalte sec ou humide, du verglas, de la glace, de la neige.

Les concurrents du 81éme Rallye Monte-Carlo ont rencontré toutes les conditions lors de la première journée de compétition ce mercredi, disputée en Ardèche.

En quête d’une septième victoire sur cette épreuve mythique, les semi-retraités ‘ – ils ne disputeront que quatre des treize manches du Championnat du monde WRC 2013 – les nonuples Champions, Sébastien Loeb et Daniel Elena, ont immédiatement sorti l’attaque des grands jours pour creuser un écart déjà substantiel sur la concurrence !

Troisième et quatrième, les deux autres équipages Citroen, les Finlandais Mikko Hirvonen – Jarmo  Lehtinen et les Espagnols, Dani Sordo – Carlos del Barrio, peuvent également tirer un bilan positif de cette entame de rallye puisque ce soir, ils apparaissent aux 3éme et 4éme rangs provisoires.

 

WRC 2013 MONTE CARLO DS3 CITROEN HIRVONEN  Photo Jo LILLINI

 

Il faut dire que le Monte Carl’ millésime 2013, a été fidèle a sa réputation…

Le Moulinon – Antraigues et Burzet – St Martial étaient au programme pour cette première journée de course, des 73 équipages autorisés à prendre le départ !

Lesquels s’attaquaient à deux des spéciales qui ont bâti la légende du Rallye Monte Carlo. Et comme il n’y a pas de légende sans héros, les concurrents bravaient des conditions de route extrêmement variées… et typiquement hivernales.

Bien avant que l’aube ne pointe à l’horizon et le départ des voitures vers l’Ardèche, l’équipe Citroen analysait et recoupait les informations nécessaires au choix des pneumatiques avec les conseils des spécialistes de Michelin attitrés à l’écurie Citroen.

Un véritable casse-tête, les deux spéciales étant l’une verglacée et enneigée et l’autre pas ou peu !!!

Les trois DS3 WRC étaient chaussées de pneus Michelin Pilot Alpin cloutés.  Les larges portions d’asphalte de l’ES1 conduisaient les pilotes à économiser leur monte.

 

WRC 2013 MONTE CARLO SEB LOEB ES 2 Photo Jo LILLINI

 

Deuxième derrière la VW Polo d’Ogier, au premier point stop de la saison, Loeb expliquait.

« Je ne savais pas trop où j’allais, il y avait plus 25 km d’asphalte abrasif et je n’étais pas certain que les clous tiennent le coup »

Et il ajoutait :

« Mes pneus avant étaient assez usés, mais j’ai tout de même pu faire un bon temps dans Burzet. »

Sur un secteur totalement enneigé, le pilote du Citroën Total Abu Dhabi WRT s’emparait alors à l’issue de cette ES2 de la tête du rallye après avoir signé le meilleur chrono, à l’arrivée à Saint Martial.

 

WRC 2013 MONTE CARLO CITROEN SORDO Photo Jo LILLINI

 

Troisième à mi-journée, après les deux premiers secteurs, Dani Sordo  (photo) ne cachait pas son enthousiasme :

« J’étais un peu nerveux ce matin, comme si j’allais disputer la première spéciale de ma carrière ! Mais tout s’est bien passé et j’ai plutôt bien roulé compte tenu des conditions. Nous sommes déjà un peu loin des Seb, mais je suis satisfait de ce début. »

Sixième à près d’une minute, Mikko Hirvonen, le Finlandais était plus circonspect :

« Ce n’est pas le meilleur début pour nous, j’étais trop prudent lors des changements de revêtement. Ce sera peut être un peu plus facile cet après-midi lors du second passage. »

Après une demi-heure d’assistance à Valence, les concurrents s’élançaient pour la deuxième boucle .

L’état des routes étant plus varié, l’ensemble des concurrents optait pour un large panachage pneumatique, avec deux Pilot Sport extra-tendres, deux Pilot Alpin cloutés et deux Pilot Alpin non cloutés.

 

WRC 2013 MONTE CARLO DS3 CITROEN LOEB ELENA Photo Jo LILLINI

 

En se montrant le plus rapide dans les deux spéciales (ES3 et ES4), Sébastien Loeb prenait le large :

« Je n’ai rien contrôlé, car la défaillance du système de chronométrage officiel ne me permettait pas d’adapter mon rythme en fonction des autres. J’ai donc attaqué très fort tout au long de l’après-midi. Ca a payé et nous avons déjà une belle avance. Mais nous n’en sommes qu’au début, il y a encore trois grosses journées à courir. »

Le multiple Champion du monde faisait la allusion aux fausses indications des temps attribués sur l’ES3 ‘Le Moulinon-Antraigues’ avec des temps fantaisistes pour plusieurs pilotes et non des moindres (Ogier-Sordo-Hirvonen-Latvala-Ostberg) relégués un moment à plus de … 2’ !!!!

 

WRC 2013 MONTE CARLO MIKKO HIRVONEN DS3 Ascension BURZET Photo Jo LILLINI

 

Remonté au quatrième rang dès cette ES3, Mikko Hirvonen prenait le meilleur sur Dani Sordo dans la dernière spéciale du jour, seconde montée, Burzet-St Martial et ses 30,6 km:

« Ce n’est pas si mal et cela démontre à quel point ce rallye peut être étrange ! Nous sommes revenus dans une bonne position et il va falloir continuer comme cela. Ca ne sera pas plus facile, je vais essayer de garder un bon rythme, d’être un peu plus performant et d’éviter les pièges. Peut-être que nous pouvons rattraper Ogier… »

 

WRC 2013 MONTE CARLO SEB OGIER VW Photo Jo LILLINI

 

Le pilote VW, plutôt brillant comme à on habitude et avec la toute nouvelle VW Polo, le devançant au terme de cette première journée de 26’’4

Sordo concluant :

« Même si Mikko a pris l’avantage dans la dernière spéciale, je ne suis pas déçu par cette journée. C’est déjà bien d’être là, en position de se battre pour le podium. C’était très difficile de rester sur la route. Quand la glace et la neige se mélangent à la boue, il n’y a aucun grip. Je ne serais pas contre des conditions plus constantes demain. »

En face dans le clan Volkswagen, les sourires étaient aussi de sortie !

Volkswagen ayant marqué les esprits en démarrant sur les chapeaux de roues !

Première sortie en Championnat du Monde des Rallyes, première étape, et meilleur temps dans la première spéciale… pour Sébastien Ogier sur les 37,1 km du Moulinon-Antraigues !!!

 

WRC 2013 MONTE CARLO VW POLO de Seb OGIER

 

Volkswagen partait sur les chapeaux de roues avec sa Polo R WRC dans le légendaire Monte Carlo !

En effet, la Polo N° 8 du tandem formé des Français Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, se montrait la plus rapide, remportant le premier chrono de la grande classique, dans des conditions extrêmement difficiles, se payant le luxe de terminer devant la DS3 des nonuples Champions du Monde Sébastien Loeb-Daniel Elena, seulement seconds à 3’’7.

Précision, tous les Teams de pointe (Citroen-VW-Ford) ont adopté une stratégie identique pour cette première spéciale, Le Moulinon‐Antraigues, afin de résoudre la difficile équation posée par des conditions mixtes.

Alternance de bitume adhérent et de glace vive. A l’issue de la première des quatre étapes au programme, l’équipage Ogier-Ingrassia pointe ce mercredi soir en deuxième position, à 1’ 20’’ 3 du Champion en titre, grâce à son entrée en matière réussie et à des performances constantes ensuite.

 

WRC 2013 MONTE CARLO LATVALA Photo Jo LILLINI

 

L’autre équipage Volkswagen, celui des Finlandais, Jari‐Matti Latvala-Miikka Anttila, occupe lui la cinquième place du classement général provisoire, à 2’32’’2 et ce après que sa progression eut été ralentie par une crevaison dans le dernier chrono de la journée.
Cependant, cette belle entame de rallye ne peut être considérée comme une indication significative du réel potentiel de la Volkswagen Polo R WRC tout au long de la saison.

Les conditions de route, mêlant glace, neige et goudron, n’étant en aucun cas comparables à celles qui l’attendent dans les autres rallyes inscrits au calendrier.

 

Rally Monte Carlo 2013

 

A Valence, Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, lâchait :

« Il s’agit de notre toute première sortie en compétition, et nous devons rester réalistes. Une seule victoire en spéciale ne signifie pas grand‐chose. Cependant, elle est de nature à nous mettre en confiance, et prouve que l’ensemble du Team a fait ce qu’il fallait au niveau de sa préparation. Mais il n’est absolument pas question de se laisser griser par les événements, aussi positifs soient‐ils. Notre phase d’apprentissage avec la Polo R WRC ne fait que commencer. Le ‘Monte’ ressemble souvent à une loterie. Deuxième et cinquième après la première journée est beaucoup mieux que tout ce que nous pouvions espérer. »

 

Rally Monte Carlo 2013

 

A ses côtés, Jari‐Matti Latvala, poursuivait :

« Nous avons survécu à cette imprévisible première journée du Monte Carlo. C’est fait, et c’est bien le plus important. Toutefois, ce n’était pas mon jour. Le revêtement de la première spéciale a tellement sollicité les pneumatiques que nous avons été obligés de les changer sur la liaison en direction de la deuxième. Ensuite, nous avons commis une erreur de pointage si bien que nous nous sommes présentés en retard au départ de ce chrono. Et pour couronner le tout, nous avons été contraints de parcourir cinq kilomètres avec un pneu crevé, ce qui nous a coûté énormément de temps. Au niveau du pilotage, je dois encore trouver le bon rythme, cela finira bien par venir. »

 

Rally Monte Carlo 2013

 

Quant au ‘ héros ‘ Sébastien Ogier, 1er performeur et qui offre à l’équipe VW sa toute première victoire en spéciale pour la Polo R WRC, lui, il expliquait :

« Un bon départ dans ce Monte Carlo, un début dont je suis réellement satisfait. Mais ce n’était que la première étape, et cela n’a pas une grande signification. Il reste encore beaucoup de chemin à faire, et nous avons encore de nombreuses difficultés devant nous. La Polo R WRC marche bien, et je suis très heureux de ma victoire en spéciale ce matin. J’ai simplement piloté à mon rythme, sans réellement attaquer, et j’avoue que j’ai été un peu surpris en découvrant les temps. Il est très délicat de conduire dans de telles conditions, et le choix des pneus s’en est trouvé encore plus compliqué. Je crois que cette performance vaut son pesant d’or et le Monte Carlo n’a jamais autant justifié sa réputation qu’aujourd’hui. »

Ce soir après des heures d’attente, le classement enfin rectifié après les erreurs de l’ES3 est donc le suivant.

Il aura fallut patienter jusqu’en début de soirée pour disposer et connaitre enfin le classement général provisoire à l’issue de la 1ere journée du 81éme Rallye Monte Carlo.

Sans discutions, c’est bien la DS3 de  Sébastien Loeb et  Daniel Elena, déjà six fois victorieux de l’épreuve Monégasque (2003-2004-2005-2007-2008-2012) qui occupe le commandement.

Vainqueurs de trois des quatre spéciales au menu du jour, ils devancent d’1’20‘’3 la VW Polo WRC de Sébastien Ogier et Julien Ingassia et  une autre DS3 Citroen, celle des Finlandais Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, 3émes à 1’46’’7.

La troisiéme DS3 ‘ officielle ‘ celle des Espagnols, Dani Sordo et Carlos del Barrio, pointant elle au 4éme rang à 2’01’’2.

 

WRC 2013 MONTE CARLO FORD NOVIKOV Photo Jo LILLINI

 

Suivent ensuite dans l’ordre, la seconde VW Polo de Jari-Matti Latvala et Mikka Antilla à 2’32’’,  la Ford Fiesta  (photo) du Russe Evgeny Novikov  et de l’Autrichienne Minor Ilka  à 2’50’’6 et la Ford Fiesta des Norvégiens Mads Østberg et Jonas Andersson septiémes à 2’55 »1. La  DS3 Citroën des Français Bryan Bouffier et Xavier Panseri, est huitièmes à 2’57’’1.

Deux autres Ford Fiesta, celles de Juho Hänninen Juho et Tomi Tuominen (photo) et des Tchèques Martin Prokop et Michal  Ernst, complétant ce TOP 10, respectivement à 3’03’’5, et 6’11’’3.

 

WRC 2013 MONTE CARLO HANNINEN FORD  Photo Jo LILLINI

 

Plus loin, on pointe, au 11éme rang, à 8’17’’4, encore une autre Ford, celle de l’équipage Français formé de Julien Maurin et Nicolas Klinger (photo ci dessous). La 1ére Skoda Fabia S2000, apparaît en douzième position à 9’46’’9, celle de l’équipage Allemand, Sepp Wiegand Sepp et Frank Christian.

 

WRC 2013 MONTE CARLO MAURIN FORD Photo Jo LILLINI

 

La DS3 R3TB de Sébastien Chardonnet et Thibaut De La Haye, est  22éme à 15’59’6.

La Renault Twingo R2 de Nelson Panciatici, le pistard qui a disputé le Championnat du Monde d’Endurance WEC 2012, navigué par René Padovani occupe une très belle 25éme place à 17’’03

WRC 2013 MONTE CARLO FORD NEUVILLE photo Jo LILLINI

 

Un mot encore pour signaler que Le pilote Belge Thierry Neuville est parti à la faute dans la 4éme et dernière spéciale de la journée. La roue avant-gauche de sa Ford Fiesta a été endommagée, ce qui l’a contraint à l’abandon.

Thierry Neuville avait auparavant réalisé un bon début de rallye, pointant au 5éme rang après les deux premières spéciales. Il avait aussi signé mardi le meilleur temps du « shakedown » . Le jeune Belge avait déjà été contraint à l’abandon lors de la 1ére journée du Rallye Monte-Carlo en 2012 !!!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

 SEBASTIEN CHARDONNET -THIBAUT DE LA HAYE

WRC 2013 MONTE CARLO CHARDONNET Photo Jo LILLINI

WRC

About Author

gilles