DTM : MERCEDES OFFRE UN TEST A ROBERT KUBICA

 

KUBICA casquette Renault

 

Après le rallye, le Polonais Robert KUBICA, va-t-il s’orienter vers le très prisé DTM Allemand ?

Comme l’indique en cette fin de semaine la presse spécialisée Anglaise et Allemande, MERCEDES lui offre la possibilité de tester une de ses voitures du DTM 2013, la semaine prochaine à Valencia en Espagne.

Après le départ de l’un de ses fers de lance, le Britannique Jamie GREEN, parti chez AUDI et le retrait de David COULTHARD, qui arrête lui sa carrière, ainsi que celui de Susie WOLFF-STODDART, laquelle reprendra un rôle de pilote d’essai chez WILLIAMS F1, où son mari Toto WOLFF est co-propriétaire du Team, MERCEDES ne devrait plus aligner que six voitures au lieu de huit en DTM, cette année.

Certes chez MERCEDES, et contrairement à ses rivaux AUDI ET BMW, on ne semble pas trop pressé quant à la liste définitive de ses équipages, néanmoins du côté de Stuttgart, le temps commence à presser.

Alors, Robert KUBICA a-t-il une réelle chance de pouvoir intégrer un des Teams MERCEDES?

Rien n’est moins sûr !

 

Round 3 of the 2012 DTM.

 

Reste qu’après avoir fait tester Bruno SENNA le jeune Brésilien, puis Jérôme D’AMBROSIO, le Belge et Robin FRIJNS, enfin, l’espoir Hollandais et avoir aussi, rappelons-le, essuyé le refus de Michaël SCHUMACHER, le temps commence néanmoins à presser chez les « étoilés » si l’on veut faire bonne figure dans ce Championnat de voitures de tourismes ‘ inter-marques’ allemand, de haut niveau et très important d’un point de vue de prestige commercial.

 

VOITURE ADAPTÉE A SON HANDICAP

Robert KUBICA en 2013 son regard sera porté soit vers le DTM ou le rallye © Manfred GIET pour autonewsinfo

 

Comme l’avait fait BMW avec Alex ZANARDI, lors d’un test en novembre dernier, MERCEDES devra également adapter une voiture DTM au handicap de Robert KUBICA, fortement amoindri et diminué physiquement depuis son grave accident de rallye en février 2011, au niveau de sa main et bras droit.

 

VAR-2012-Robert-Kubica-photo-Jo-LILLINI

 

S’il en est là aujourd’hui à pouvoir repiloter en rallye comme il l’a fait à quelques occasions en Italie,où il a gagné à la RONDE GOMITOLO DI LANA, sous le pseudonyme « Andrea CRUGNOLA » ou encore au Rallye du Var en France, dernière épreuve du Championnat d’Europe des Rallyes, qu’il aurait remporté sans une stupide sortie de route à quelques encablures de l’arrivée , c’est surtout grâce à son immense courage et à son obstination à vouloir vaincre à tout prix le sort qui s’était acharné sur lui, alors qu’il était en passe de devenir le fleuron du Team Lotus-Renault en F1.

 

KUBICA en 2008 sur la BMW-SAUBER il fut victime d'un effroyable crash au GP du Canada © Manfred GIET pour autonewsinfo

 

Déjà en 2008, lorsqu’il avait été victime d’une effroyable sortie de piste à Montréal, lors du GP du Canada sur la BMW-SAUBER, il avait été considéré comme miraculé et un an plus tard lors de ce même GP, ce qui demeure encore sa seule victoire en GP, était pratiquement synonyme de deuxième anniversaire !

Pour ce qui est de repiloter en F1, il apparaît utopique, malgré tous les efforts de rééducation qu’il a entrepris jusqu’à présent, qu’il puisse un jour repiloter normalement une voiture aussi complexe qu’une monoplace de F1.

Alessandro NANNINI dans le passé, l’a déjà appris à ses dépens après son accident d’hélico où il avait failli perdre une main.

 

VAR-2012-KUBICA-C4-CITROEN-photo-Jo-LILLINI-pour-autonewsinfo1

 

Comme chez MERCEDES, on veut absolument lui donner cette chance, la voiture sera équipée de telle sorte qu’il puisse aisément actionner les manettes nécessaires au volant, comme l’avait déjà fait précédemment CITROEN avant les Rallyes d’Andora et du Var lorsqu’il pilotait une C4 WRC avec palettes de changement de vitesse et un bouton servant de frein à main au volant .

Alors « one shot » ou pas, si Robert KUBICA ambitionne un tel volant, il devra prouver sur la piste de Valence qu’il a toujours les qualités requises pour piloter une auto aussi sophistiquée qu’une voiture du DTM.

Dans le cas contraire, il ne lui resterait enfin que le Championnat des Rallyes Européen, son actuel objectif,  pour se consoler.

Mais sachant d’où il revient, ne fusse que déjà piloter à ce niveau, relève déjà de l’exploit !

Texte : Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency et Jo LILLINI 

AUTO / IRC RALLYE MONTE-CARLO 2010

DTM

About Author

gilles