WRC- MONTE CARLO 2013. ENTRETIEN AVEC JOST CAPITO, OGIER ET LATVALA

 LA NOUVELLE VENUE EN WRC : LA POLO R WRC  DE VW

WRC 2013 MONTE CARLO VW POLO OGIER Photo Jo LILLINI

 

Avec ses débuts dans le Championnat du Monde des Rallyes WRC de la FIA  Volkswagen poursuit sa « succes story » en sport automobile.

Volkswagen s’est imposé au classement général du Rallye Dakar en 2009, 2010 et 2011 avec le Race Touareg, remportant ainsi trois titres d’affilée dans le Rallye-Raid le plus difficile du monde.

Ayant délaissé les épreuve de Rallye-raid en janvier 2011, VW a depuis préparév son arrivée on le sait en Rallye. Et développer sa Polo R WRC.

Laquelle est la première voiture de rallye à sortir de Wolfsburg, le constructeur engageant désormais sa propre équipe officielle au firmament des rallyes pour la première fois. Cela offre à Volkswagen l’opportunité de faire directement ses preuves en compétition dans un contexte mondial.

Aucun modèle de la gamme n’est mieux adapté à cette entreprise que la Polo, l’une des Volkswagen les plus construites et les plus vendues dans de nombreux pays du globe.

 

FIA World Rally Championship

 

Avant d’attaquer la saison et à quelques heures de débuter ce mercredi matin le Monte Carlo, Jari-Matti Latvala, confie :

 

« Je suis impatient que la saison démarre. J’ai beau avoir en poche cinq ans d’expérience de pilote d’usine dans le Championnat du Monde des Rallyes, il n’en demeure pas moins que Volkswagen Motorsport et la Polo R WRC sont nouveaux pour moi. C’est pourquoi je tiendrai compte des aspects suivants au moment de faire mes débuts. Les tests effectués jusqu’ici ont montré que la Polo R WRC était très fiable. C’est probablement l’indication la plus précieuse à ce jour, et aussi une bonne base de départ en vue des développements ultérieurs pendant la saison. J’ai acquis un bon feeling avec cette voiture sur l’asphalte et la neige, ce qui est bon signe avant le départ d’une épreuve comme le Monte Carlo. La Polo R WRC est très amusante à piloter. Elle est très bien équilibrée et la plage d’utilisation moteur est satisfaisante. J’aimerais débuter sur un bon résultat au ‘Monte’. Ce n’est pas la priorité des priorités, mais je ne serais quand même pas fâché de marquer quelques points au Championnat.»

 

FIA World Rally Championship

 

De son côté, Sébastien Ogier, explique :

« Le Monte-Carlo, c’est très spécial. C’est ‘mon’ rallye ! Débuter le Championnat quasiment à domicile pour moi constituera une expérience extraordinaire pour l’ensemble du Team, dans la mesure où il s’agit du tout premier engagement en compétition de la nouvelle Polo R WRC. Cela fait plus d’un an maintenant qu’avec Volkswagen, nous travaillons en vue de ce moment. Difficile d’attendre plus longtemps ! Néanmoins, il est très délicat de nous étalonner par rapport à la concurrence, dès lors que nous ne l’avons pas encore affrontée en conditions de course. Faire ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes avec une nouvelle voiture est un sacré challenge, surtout si l’on tient compte que les autres possèdent plusieurs années d’expérience de plus que vous. Pour ces raisons, nous devons nous montrer patients, et nous concentrer en premier lieu sur l’objectif, consistant à rejoindre l’arrivée sans bobo. L’expérience montre que c’est tout sauf simple dans un Rallye Monte Carlo, dès lors que tout peut arriver dans une épreuve pareille. »

Rally Monte Carlo 2013

 

Et leur Capitaine, que pense t’il à la veille de lander ses troupes sur le Monte Carlo? Voici les réponses de  Jost Capito, à trois questions majeures !

Si vous aviez pu choisir le Rallye dans lequel la Polo R WRC ferait ses débuts, auriez- vous opté pour le Monte Carlo ?

 « Le Rallye Monte Carlo n’est pas seulement la plus mythique des épreuves du calendrier, c’est aussi la plus difficile et la plus complexe. Les conditions alternent régulièrement de l’asphalte sec à la pluie, en passant par la neige et la glace. Ce qui peut rendre toute stratégie délicate, et faire des choix de pneumatiques une véritable loterie. Mais nous sommes clairement enchantés que la Polo R WRC effectue ses débuts sur une telle scène. »

Avec Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala, vous avez engagé deux pilotes très rapides. Selon vous, lequel des deux est le plus fort ?

 « Ils sont de force égale. Comme tout bon Scandinave, Latvala a fait ses armes sur la terre, mais il a accompli d’énormes progrès sur l’asphalte au cours de ces dernières années. On peut dire la même chose en sens inverse à propos d’Ogier, qui possède tout ce qu’il faut pour gagner, quel que soit le terrain. Tous deux comptent le même nombre de victoires en WRC : 7 chacun. Au bout du compte, le plus fort sera celui qui effectuera la meilleure prestation chaque jour. »

Quels sont les objectifs de Volkswagen pour cette saison 2013 ?

« Nous sommes conscients que nous avons à faire face à une solide concurrence qui compte derrière elle des décennies d’expérience dans le Championnat du Monde des Rallyes. D’un autre côté, la Polo R WRC effectue ses débuts cette saison et le Team est neuf lui aussi. C’est pourquoi nous devons nous fixer des objectifs réalistes, comme celui de monter sur le podium du fait de nos propres performances au cours de la seconde moitié de la saison. »

En ce mardi, c’est veillée d’armes à Valence.

Chez VW, on est prêt à affronter enfin la compétition.

Avec deux pilotes de calibre mondial, Ogier et Latvala au volant de ces Polo R WRC, place maintenant au verdict des chronos.

Ce sera chose faite ce mercredi 16 janvier, au petit matin avec les deux premières spéciales,  les redoutables et redoutées ES1, les 37,1km de Le Moulinon-Antraigues par le fameux Col de la Fayolle, puis l’autre gros morceau l’ES2, les 30,6 km de Burzet-Saint Martial avec la terrible montée souvent dans le brouillard et la neige vers Lachamp-Raphael.

Ces deux spéciales étant disputées chacune à deux reprises, en matinée donc puis dans l’après-midi !!!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI et TEAM VW

 

WRC

About Author

gilles