JEAN CLAUDE OLIVIER EST MORT

 

L’information que Jacques Bussillet l’ancien Rédac-chef de Moto Journal avait téléphoné à Gilles Gaignault, ce samedi en milieu d’aprés-midi, vient hélas de nous être confirmée par Eric de Seynes, Jean Claude Olivier aurait trouvé la mort ce matin sur l’autoroute du nord, percuté par un camion qui a franchi le terre plein central !

On le surnommait JCO et il est l’un des deux ou trois hommes qui ont fait toute l’histoire de la moto en France, il avait fêté il n’y a pas très longtemps son départ de Yamaha France, qu’il avait créée à la force des bras quarante ans auparavant.

 

JCO, c’est Pons et les Sarron, JCO c’est Yamaha au Bol d’Or, Yamaha aux 24 heures du Mans avec Monneret encore JCO, JCO c’est Peterhansel au Dakar, JCO c’est Jacky Vimond, JCO c’est à lui seul la rénommée de l’Enduro du Touquet dont il a écrit avec ses pilotes les plus belles pages. JCO c’est une légende

 

TUÉ SUR L’AUTOROUTE…

JCO AVEC SES AMIS PILOTES LE JOUR DE SON DEPART DE YAMAHA FRANCE

 

Cet homme vénéré de tout le monde de la moto en France est allé  défendre auprès de Japonais incrédules l’idée d’une moto dite Ténéré qui sera la mère de tout un nouveau concept du deux-roues de voyage et de grande randonnée.

Visionnaire dans le commerce de la moto, il a été aussi un compétiteur acharné et a porté et fait porter très haut les couleurs de Yamaha…

Cet homme  a touché à tous les domaines de la compétition  de haut niveau, vitesse, enduro, motocross, trial supermotard, Paris-Dakar et d’autres rallyes-raids, il est un prodigieux pilote de compétition

Il a été  été blessé parfois assez grièvemement, mais a toujours repris les guidons de ses motos et les rênes de sa boîte.

Il  a été semble t’il tué par un camion qui a traversé le terre-plein de l’autoroute qu’il empruntait pour se rendre dans sa maison de week-end au Touquet.

Il est mort sur le coup et sa fille, qui était à ses côtés, a été emmenée en observation à l’hôpital mais ses jours ne seraient pas en danger.

Voilà, notre héros, notre père spirituel et sportif à tous n’est plus là.

« Putain de camion » a déjà été écrit pour Coluche.

On croyait que ce ne serait plus possible.

Le destin toujours…

Salut amigo…

A sa famille, à sa fidèle Claudine, son assistante chez Yamaha pendant des dizaines d’années, à ses collaborateurs, à Eric de Seynes qui a repris le flambeau, à tous ceux qui n’acceptent pas cette saloperie de destin, autonewsinfo dédie ses condoléances et sa tristesse.

Les témoignages d’amitié et de reconnaissance affluent par centaines sur nos sites respectifs, Eric de Seynes, dans une douleur terrible, nous a dit à quel point quelqu’un comme JCO ne pouvait pas mourir, lui qui avait frôlé la mort tellement de fois!

Notre confrère La Voix Du Nord précise que l’accident s’est produit ce matin sur l’A1, vers 11h15, à hauteur de Wancourt, dans le sens Paris-Lille. Le chauffeur du poids lourd, de nationalité portugaise, a perdu le contrôle de son véhicule qui roulait dans le sens Lille-Paris. Le camion a quitté sa voie, percuté le mur en béton du terre-plein central et traversé les trois voies à contresens, avant de finir sa course immobilisé par les glissières de sécurité de la bande d’arrêt d’urgence.

La photo jointe à ce papier est tout simplement terrifiante.

La Voix du Nord confirme que la fille de JCO est indemme.

Un vrai miracle, si JCO a tenté l’ultime manoeuvre pour s’en sortir, sa fille lui doit la vie.

Beau cadeau de la part de son paternel!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

 Photos : YAMAHA FRANCE ET LA VOIX DU NORD 

Moto Motocross Nécrologie Sport Superbike

About Author

jeanlouis