GUIDO FORTI EST MORT

 

GUIDO FORTI Portrait

 

Guido Forti s’en est allé

Créateur de Forti Corse en 1978, en partenariat avec l’ingénieur Paolo Guerci, Guido Forti, qui était un ancien pilote, avait bâti la renommée de son équipe en Formule Ford puis F3, autant en Championnat d’Italie qu’en Championnat d’Europe.

 

LOGO FORTI CORSE

Il fut également l’un des derniers petits artisans à oser se lancer en F1 avec sa propre monoplace, en 1995.

Il vient de disparaître à l’âge de 72 ans, étant né le 10 juillet 1940.

Si des pilotes comme Teo Fabi et l’Argentin Oscar Larrauri (Champion italien de Formule Ford 2000 1978) se sont révélés chez Forti Corse, basée à Alessandria, quatre titres de Champion d’Italie F3 sont gravés sur son palmarès, respectivement grâce au Suisse Franco Forini (1985), puis aux transalpins Enrico Bertaggia (1987), Emmanuele Naspetti (1988) et Gianni Morbidelli (1989).

On n’oubliera pas non plus le fameux doublé de Bertaggia en 1988 aux Grand Prix de Monaco et de Macao F3, ainsi que le titre Européen, décroché par Morbidelli en 1989.

Forti, parmi les premiers adeptes des monoplaces Dallara, continua en F3 jusqu’en 1992, mais c’est aussi lui qui tenta l’aventure de la F3000 dès 1987 pour quelques courses avec des monoplaces de la marque de Varano.

Sans grand succès, avant d’en venir l’année suivante à des Lola puis Reynard.

Claudio Langes marqua les premiers points du Team Forti Corse dans la discipline en 1989, Morbidelli signant la première des neuf victoires de la Scuderia Forti Corse.

La meilleure saison de Forti restera 1992, avec un Andrea Montermini, Vice-champion derrière Luca Badoer.

Pour sa dernière saison en 1994, Forti alignait le Japonais Hideki Noda et le Brésilien Pedro Diniz.

 

FORTI CORSE PEDRO  DINIZ BRITISH GP 1995

 

C’est d’ailleurs grâce au richissime père et aux commanditaires du jeune Brésilien que Guido Forti , tenta l’expérience en Formule 1 avec la Forti FG01-95, conçue par deux vieux briscards d’ingénieurs, Giorgio Stirano et Giacomo Caliri.

Hélas, la monoplace, équipée comme celle qui allait suivre en 1996, d’un moteur Cosworth (EDD V8 puis Zetec R V8), fut très loin d’être compétitive

Et l’aventure tourna court, malgré les efforts au volant de Pedro Diniz, Roberto Moreno, Luca Badoer ou Andrea Montermini.

 

FORTI CORSE ROBERTO MORENO 1996

Les problèmes financiers eurent hélas finalement raison de son engagement en F1 et de l’écurie, Forti

Guido Forti finissant par vendre l’équipe Forti Corse au nébuleux groupe Irlandais Shannon Racing.

Quoi qu’il en soit, on se souviendra de Guido Forti comme un personnage sympathique, et si passionné de la course en circuit qu’il s’y est dédié pendant près de quarante ans.

Et comme nous le précisait Gilles Gaignault qui le côtoya sur les circuits en 1987 et 1988 lorsqu’il créa le GDBA, Guido était Un Grand Monsieur !

‘’Un réel gentleman avec la classe ‘’

 

Jean Michel LEROY
Photos : TEAM

SES PILOTES PEDRO DINIZ ET ROBERTO MORENO

PEDRO DINIZ FORTI CORSE 1995 portrait

ROBERTO MORENO FORTI CORSE 1995 Portrait

 

Nécrologie

About Author

gilles