AFRICA RACE: ARRIVEE A DAKAR AVEC ENCORE DU SABLE, MAIS SUR LA PLAGE…

 

Traditionnellement, les concurrents, en tous cas ceux qui sont arrivés jusque-là, se regroupent pour rouler ensemble la dernière étape le long de la plage de N’Gor, au nord de Dakar, et terminer au lac Rose, ceci parce que l’arrivée sur la plage, ce qui était le cas dans les premiers Paris-Dakar, était devenue dangereuse à cause de l’affluence de pêcheurs, de touristes et de spectateurs.

Jean-Louis Schlesser, vainqueur en auto pour la cinquième fois, y est allé fêter sa victoire mais aussi son bonheur, il s’est dépensé sans compter, avec René Metge, et aujourd’hui avec Hubert Auriol, pour donner à ce rallye ses lettres de noblesse.

La renaissance du Paris-Dakar, c’est fait !

Sous l’appellation Africa Eco Race…

 

LE MENU DU JOUR

Liaison : 182 km – Spéciale : 24 km – Liaison 41 km – Total : 247 km

 

René Metge s’est adressé pour la dernière fois à ses troupes, en ces termes…

« Après une dernière nuit sous le sublime ciel étoilé du Sénégal, c’est le cœur léger que les finishers de l’Africa Race vont s’élancer dans l’ultime liaison vers Kayar, village de pêcheurs au bord de l’Océan Atlantique. Les 24 derniers kilomètres de spéciale sonneront comme une ultime récompense et même, pour certains, comme une délivrance. Le podium dressé sur les bords du Lac Rose sur lequel tous les héros de cette cinquième édition recevront leurs trophées devrait être, une fois encore, le théâtre de beaucoup d’émotion et de joie. »

 

 

J’aime bien le côté « harangue » du général avant d’attaquer.

Napoléon n’aurait pas fait mieux, René Metge, lui, n’envoie personne à la mort et « cocoone » tous ses blessés…

Sur la carte, voici … le poker d’as!

 

 

Au bout, c’est le fameux et cèlèbre lac Rose!

La fin de l’Africa Race 2013!

 

 Θάλαττα ! Θάλαττα! 

 

 

Thalassa ! Thalassa !

Ou encore « La mer, La mer! » dirent les 10 000 soldats grecs de Xénophon, et ce, en retrouvant la Mer Noire, leur Pont Euxin, après 16 mois de marche dans le désert…

J’y pense à chaque passage du rallye sur la plage de N’Gor depuis le premier Paris-Dakar de Sabine en janvier 1979, avec arrivée au Lac Rose,  endroit sublime, totalement mythique et romantique.

Aujourd’hui, et n’en déplaise à certaIns, la vraie et véritable relève du Paris- Dakar s’appelle… l’Africa Race.

 

Les concurrents n’ont pas marché pendant seize mois mais ils sont allés au bout de leur rêve. Et ce rêve, c’est la plage de Dakar, sur l’Océan Atlantique, le grand souffle marin après le vent de sable, le Khamsin du désert qui les a transformés en leurs propres héros.

Un rêve coloré de rose à l’arrivée au Lac…

C’est donc fait. On reviendra bien sûr sur le succès colossal de ce rallye-raid, à une époque où paraît-il, on a seulement le droit de subir, quand une centaine de concurrents décident de s’affronter à eux-mêmes.

Et ils sont venus de partout… De France, d’Italie, de Belgique, des Pays Bas, d’Autriche, de la lointaine Russie, du Portugal, d’Egypte… Donnant à cette 5éme édition de l’Africac Eco Race, ses lettres de noblesse !

Après le passage mythique sur la plage, le rallye bifurque sur la gauche, vers le Lac Rose, vraiment rose parce qe l’on y recueille le sel, ceux qui ont visité les salines de Guérande ont vu le mystère, dû à une algue qui adore le sel…

C’est là qu’est le podium.

C’est là qu’est le triomphe.

 

AND THE WINNER IS…

MARTIN FONTYN

MARTIN FONTYN

A moto, c’est le pilote belge Martin Fontyn qui l’emporte, et comme un vrai héros.

Dans une étape de folie, il s’est planté en plein milieu de la Mauritanie dans un trou monstreux de sable, il a mis un temps fou à seulement trouver une sortie et à repartir, il est remonté épuisé et est reparti reprendre un à un tous les autres motards  pendant trois cents kilomètres,  les 300 km en question étant du sable très mou où tout le monde s’est posé des dizaines de fois.

 

AU BOUT DE L'EPUISEMENT

AU BOUT DE L’EPUISEMENT

 

Martin est allé au bout de ce que peut faire l’humain, il fait partie des vrais héros que Lionel Terray, l’alpiniste, appelait les « Conquérants de l’Impossible »…

A noter que Fontyn pilote une KTM et que la marque autrichienne place sept motos dans les dix premiers…

En autos-camions, il y a, en fait, plusieurs catégories.

 

AND THE (BLUE) WINNER IS…

JEAN LOUIS SCHLESSER ET CYRIL ESQUIROL

 

Les autos T1 sont les protos, les plus puissantes, les plus rapides, les plus célèbres.

Jean-Louis Schlesser y gagne sa cinquième victoire avec un brio inimaginable, un deux roues motrices doit être piloter à la fois sauvagement et avec des doigts de fée pour passer dans les dunes.

Il doit aussi être navigué de main de maître et Cyril Esquirol, après une carrière mondiale de motard qui lui a valu son surnom de « l’indestructible », a été, selon Jean-Louis « génial partout »..

 

AND THE (BIG) WINNER IS…

 

Les camions courent avec les autos et c’est un Kamaz russe qui est second au classement général de la course…

 

LE KAMAZ D'ANTON  SHIBALOV

LE KAMAZ D’ANTON SHIBALOV

 

Et donc premier camion, même si ce n’est pas une catégorie à part, c’est un exploit phénoménal.

Le camion lui-même est un monstre de course, et son jeune pilote, Anton Shibalov, est un mec qui va prendre du grade dans le team, important, il ya avait huit Kamaz officiels au Silk Way Rallye, version Taïga russe de l’Africa Race.

Un clin d’oeil amical à la jeune portugaise Elisabete Jacinto, qui a gagné deux étapes en camion , à bord de son Man qui a la moitié des chevaux du Kamaz…

 

ELISABETE JACINTO

ELISABETE JACINTO

THE (серийный автомобиль) WINNER IS…

 

KHANAT SHAVIROV

 

Les T2 sont des autos dites « de série », mais avec des aménagements spécifiques de sécurité, comme l’arceau intérieur.

C’est encore un russe qui gagne cette catégorie, Khanat Shavirov, sur un Toyota.

 

AND THE (MINI) WINNER IS…  

 

Les T3 sont les véhicules tout-terrain légers, on y trouve en particulier les mini bolides que sont les SSV (side by side vehicle), un truc génial pour se lancer dans le rallye-raid avec un budget serré mais des sensations et une école de pilotage qui valent celles des T2 et T3.

Mais ce n’est quand même pas facile, il y a peu de confort, pas de pare brise et pas des tonnes de chevaux, on y apprend la finesse…

 

REMY CHAPOT

 

Les T3 sont les véhicules tout-terrain légers, on y trouve en particulier les mini bolides que sont les SSV (side by side vehicle), un truc génial pour se lancer dans le rallye-raid avec un budget serré mais des sensations et une école de pilotage qui valent celles des T2 et T3.

Le meilleur T3 de l’Africa Race est le Polaris de Rémy Chapot et Michael Paget mais j’en profite pour donner un coup de … chapeau à tous les SSV, qui ont pu faire de vrais exploits au coup par coup, Morin, sur l’étape la plus difficile du rallye, a longtemps été troisième auto avant d’avoir un pépin.

Demain, nouveau cadeau d’autonewsinfo à ses lecteurs, un nouvel album photo d’Alain Rossignol et Jorge Cuhna.

Des photos qui sont une histoire à elles-seules, comme on les aime.

 

(Interviews à suivre)

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL ET JORGE CUNHA/DESERT RUN ET TOURISME DAKAR

 

Classement général motos définitif

1. FONTYN Martin, B,  KTM .2 . MARTENS Guillaume,NL,  KTM , à 32’25.3. ARNOULT Patrick, F,  HONDA à2:H04:37.4 . PALACIOS Joseph , F, KTM  à 04:H35:21. 5 . LESAGE Pierre, F,  KTM ,+à  06 H:48:55.6.  KINIGADNER Klaus , AUT, KTM à  07 H:44:53. 7. BLOEB Gregor, AUT,  KTM à07:H54:08.8. . CONREAU Christophe, F,  HONDA à 10H:18:23. 9; HORWATH Christian, AUT,  YAMAHA à  11:31:15.10. MORETTI Tobias, AUT,  KTM, à 14: H42:53.11. SAUER Joachim , AUT, KTM à  16:H39:48 .12.  DUBOIS Norbert, F,  KTM à 18H 25′ 12. 13. PROCACCINI Alfredo, I,  KTM à 18:H58:08.14 . PELZMANN Klaus, AUT,  YAMAHA à 22H:06:18.15 . CUSUMANO Guido YAMAHA à  33 H:45:25.16 . BOUCHET Pascal KTM à 46 H:52:04.17 . FRAUWALLNER Helly YAMAHA  à 52 H:32:29.18 . SCHATTAT Thomas YAMAHA à  67:H38:15.19 . DI BATTISTA Luciano HM à  120 H:38:25.

 

Classement général autos/camions définitif

1 . SCHLESSER Jean Louis  ESQUIROL Cyril  SCHLESSER .2 . Premier camion SHIBALOV Anton YAKOVLEV Evgeny SOTNIKOV Dmitry KAMAZ  à  03 H:07:08.3 . TOMECEK Tomas MORAVEK Vojtech TATRA à  05 H:47:36. 4 . FROMONT Yves FROMONT Jean BUGGY à 05 H:49:43. 5. VAN CAUWENBERGE Joost CASTELEIN Jacques TOYOTA à 05:H58:53. 6 .GRIGOROV Anton MISHIN Sergey OSC à 06:H 57:28. 7 . JACINTO Elisabete, MARQUES Jose,COCHINHO Marco MAN à  07:H34:29. 8 .KOVACS Miklos,CZEGLEDI Peter,TOTH Tamas SCANIA à 08:H27:37. 9 . JORDA Guillaume LORMAND Xavier PROTO à  09 H:37:09. 10. MARTIN Patrick METZ Jean VOLKSWAGEN à 11H:01:17. 11 Premier T2.SHAGIROV Kanat MOROZ Alexandr TOYOTA T2 à 19:06:18. 12 .SAUKANS Maris DZENIS Uldis OSC à  20:47:03.13. VAN PUTTEN Harmanus ZOETAERT Werner TOYOTA à  21:33:48.14 . AIVAZIAN Marc LUANS Eric TOYOTA T2  23:31:44. 15 . CHAPOT Remy,PAGET Michael POLARIS, Premier SSV  T3 à  25:00:44.16. DE PAEPE Bart DE DONCKER Frank TOYOTA à 25:48:16.17 . FERREIRA Paulo MONTEIRO Jorge NISSAN  à 26:41:20.18 . SAZONOV Yuriy SAKHIMOV Arslan BOWLER  à 29:46:47 .19 . DELABY Rene TABURIAUX Colette POLARIS à  33:50:33.20. ESSERS Noel, LAUWERS Marc BOERBOOM Ulrich MAN à 36:23:49.21. PELICHET Jerome PANSERI Xavier TOYOTA à 38:05:35 .22. BOUWENS Gregoor BERGHMANS Dave TOYOTA T2 à  39:07:11.23 . THIJS Vincent BRANDS Ruth MITSUBISHI à 45:41:17.24 . PITOUT Frederic ANTONIOLLI Patrick PREDATOR OP1 à  48:33:57.25 . ABOUYOUSSEF Abdelhamid, NOURELDIN Mahmoud VOLKSWAGEN à  50:59:16.26. 26 . ZAPLETAL Miroslav MARTON Maciej HUMMER à 51 H38:22.27. MOGNIER Gerald VAUTIER Jean francois PEUGEOT à 60:H39:20 .28 . DELLA BARBERA Fabrice LELATEUR Marc POLARIS T3 à 69:H05:20 .29 . VIDAL Luc VIDAL Marlene TOYOTA T2  à 69 H:54:50 . 30.  FLORIN Gilles COTEL Herve COTEL à 69:55:55.31 . HILLEWAERE Patrick HELEWAUT Philip HILLEWAERT Kris MAN à 70H:25:26.32 . MORIN Thierry BIGOT Didier POLARIS T3  à  73H:23:57.33 . ALLAIRE Jean-philippe BILLOT Bruno TOYOTA à  73 H:44:11. 34 . GE Gaetan HAQUETTE Didier QT à 79 H:19:59.35 . AURIOL Hubert FORTHOMME Jean paul PROTO à  82 h:26:09.36. BUNEL GOURDY Thierry BUNEL GOURDY Sophie PROTO  à 83:H51:07. 37 . GOEMINNE Rudy VAN HOOREBEKE Rik BUGGY à 85:12:56.38 . TURON BARRERE Michel CUCURACHI Ennio BUGGY T1 à  91:37:28. 39. BURTON Louis DUCHESNE Arnaud COTEL OP1 à 93:56:06 .40 . FRANSSEN Ronny JONGEN Johan ALDERS Evertjan GINAF T4 à  95:41:30.

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis