MOTOGP: LES MONSTER GIRLS ENVAHISSENT TOUT YAMAHA

Je ne sais pas si le team, les teams Yamaha pardon, feront des temps canons, mais les canons ils les auront déjà dans les stands! autonewsinfo avait parié dès l’annonce de Rossi chez Yamaha l’été dernier que celui-ci amènerait Monster avec lui… Petit à petit, Monster a même pris tout le stand et les deux pilotes, puis confirmé Tech, le team satellite. Bon, au delà des jeunes filles, il ya aussi une énorme histoire de pognon!

L’ARGENT, LE NERF DE LA GUERRE…

 

L’apport de Monster?

A raison de quelques millions de dollars pour la moto, et de quelques autres pour les pilotes, et encore de quelques autres pour payer l’essence des camions, le salaire des ingénieurs, les frais du département R&D, les émoluments des mécanos et les péages des autoroutes, et ausi les maillots de bain des filles, on comprend vite pourquoi le département marketing a tellement  insisté pour recruter Rossi, réalisant ainsi ce miracle,  au lieu de coûter une blinde,  une écurie d’usine de MotoGP peut se blinder…

Oui, bien sûr que le MotoGP est une guerre.

Et pour la gagner il faut un paquet d’oseille…

Un paquet de talent aussi mais le talent sans l’oseille c’est un peu comme de l’emmenthal sans trous…

Rappel…

Quand Rossi signe chez Yamaha, ils n’ont plus un radis, Lorenzo a pris toute leur fortune en les menaçant d’aller chez Honda qui, effectivement, via Repsol, lui avait fait une offre qui se refuse difficilement…

Donc Rossi, en venant chez Yamaha,  devait trouver tout seul de quoi se nourrir, s’habiller et de quoi payer les traites de la moto…

J’avais alors parié pour Monster sans beaucoup me forcer, ils accompagnaient déjà Rossi avant Yamaha…

Mais là, on parle juste des sous pour Rossi…

Ce qui est drôle, c’est que quelqu’un chez Yamaha a balancé que c’était le service marketing qui avait insisté pour que le neuf fois Champion du Monde italien soit recruté.

Pourquoi tant d’enthousiasme?

Simple, quand il est parti, Yamaha a perdu Fiat…

Un énorme sponsor!

Quand il revient il apporte Monster, un sponsor monstrueux!

Qui n’a pas tardé à devenir celui des deux pilotes, Lorenzo devant alors lâcher son sponsor perso, une autre marque de sodas qui empêchent de dormir, contre une large compensation de la part de Monster…

Puis Monster, mais c’était en fait dans les tuyaux depuis le début, a annoncé devenir sponsor titre de l’écurie.

On ne se contente plus de louer la moto d’usine, on paie carrément tout le team…

Enfin on s’est dit que Tech 3, d’Hervé Poncharal, allait peut-être perdre Monster mais rien du tout, la preuve…

 

  Là au fond sur la photo on voit Poncharal, si!

Regardez bien…mais pourquoi vous ne regardez pas bien?  

 Qu’est ce que je suis content pour mon ami Poncharal, il mérite vraiment ces sous là, il a fait sa meilleure saison de MotoGP l’an dernier avec plein de podiums.

En plus, Yamaha usine pourra mettre de l’essence dans la moto de Lorenzo.

C’est bien la vie quand on a des millions de dollars.

Enfin, là je fais mal mon métier de journaliste parce que ce n’est qu’une supposition non confirmée…

Enfin c’est un peu confirmé, Yamaha dit aussi que c’est bien la vie avec des sous..

Ils ont publié ça…

Nous sommes ravis d’annoncer un nouveau chapitre de l’histoire de Yamaha via ce partenariat avec Monster Energy. Monster Energy est déjà un partenaire majeur des activités de Yamaha au Japon comme sur la scène internationale, que ce soit en Motocross, Supercross, Endurance ou en Superbike. Ils étaient aussi le sponsor titre de Monster Yamaha Tech3 lors des quatre dernières années. Cette expansion au team MotoGP de Yamaha Factory Racing est une étape logique. Cet accord permettra à Yamaha et à Monster Energy de travailler main dans la main afin de développer leurs programmes de marketing sportif et de pousser les pilotes à atteindre toujours plus de succès dans tous les domaines du motocyclisme. Pour le team Yamaha Factory Racing, ce nouveau partenariat amènera encore plus d’énergie dans notre programme sportif et Monster Energy sera un excellent soutien pour notre team et pour les performances de nos pilotes à travers le monde »

C’est ce qui s’appelle en écrire une tartine, la preuve qu’il doit y avoir beaucoup de sous…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS TEAMS

Moto Sport

About Author

jeanlouis