24 HEURES DE DAYTONA : RETOUR A LA COMPETITION POUR ANTHONY DAVIDSON

 

24 HEURES DE DAYTONA. Retour à la compétition pour Anthony DAVIDSON.

 

Anthony Davidson aux 24 H du Mans

Le pilote Britannique Anthony Davidson affiche une belle confiance à quelques jours de retrouver un volant en course.

Grièvement accidenté lors des 24 Heures du Mans le samedi 15 juin 2012, à la suite de l’accrochage de sa Toyota TS010 hybride avec l’une des Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse, alors conduite par le gentleman Italien Pierguiseppe Perazzini, il avait eu une fracture de deux vertèbres, Davidson va reprendre la compétition à l’occasion des futures 24 Heures de Daytona.

 

24 HEURES DU MANS 2012 ACCIDENT TOYOTA N°8 ANTHONY DAVIDSON FERRARI AF CORSE Thierry COULIBALY autonesinfo

 

 

Anthony Davidson y pilotera une Coyote Chevrolet de l’équipe  8 Star Motorsports et entamera sa collaboration lors des test officiels qui débutent ce vendredi.

Le Britannique partagera ensuite le baquet en Floride les 26-27 janvier avec les Français Stéphane Sarrazin et Nicolas Minassian, le Portugais Pedro Lamy et le patron de l’équipe, le richissime Vénézuélien Enzo Potolicchio, vu en 2012 dans le Championnat du monde d’endurance WEC.

Pour la saison 2013, Davidson, a re-signé avec Toyota pour reprendre le volant de l ‘une des deux LMP1.

Questionné, il a déclaré:

« Mon dos est solide, donc je n’ai pas de soucis pour revenir à la course. J’ai fait du sport et notamment du vélo ces derniers temps et j’ai aussi pratiqué les simulateurs de Toyota et Mercedes. »

Avant de préciser :

« Ce sera la première fois que je vais me retrouver dans une voiture de course et je sais que cela va me donner un peu de travail avant que je retrouve l’équipe Toyota.»

Davidson a également indiqué qu’il avait hâte de relever le défi de conduire en course un DP (Daytona Prototype) et ce dans l’une des plus grandes épreuves mondiales en endurance et qu’il allait d »couvrir cette course mythique pour la première fois.

«Je n’ai jamais conduit un prototype DP avant, mais j’ai parlé à des pilotes qui sont des habitués pour savoir que cela va être un nouveau type de défi. Et je m’attends tout à fait à piloter une voiture spécifique. Je viens dans cette course avec mes yeux grands ouverts, tout peut arriver. Peut-être que je peux avoir de la chance en débutant, comme lors des 12 Heures de Sebring lorsque j’ai gagné avec Peugeot pour mes débuts en 2011. »

 

Peter GRISWOLD

Photos : Patrick MARTINOLI – Thierry COULIBALY

 

Daytona Endurance

About Author

gilles