AFRICA ECO RACE : PARIS-DAKAR REVIVAL! C’EST PARTI!

 

Les vérifications de la centaine de véhicules participant à l’Africa Race édition 2013, ont eu lieu en cette fin de semaine au sud de la France, dans la jolie station balnéaire de Saint Cyprien, ville départ d’où les concurrents ont ensuite mis le cap sur Almeria, au sud de l’Espagne, où ils embarqueront cette nuit pour un court passage vers le Maroc.

Le première étape de ce fabuleux rallye aura lieu samedi au Maroc entre Nador et Boudnib, 648 km dont 250 de spéciale. Aux vérifs, deux ou trois infos apparemment anecdotiques nous font penser  que cette fois, on est vraiment sur la voie de la renaissance de l’ex et authentique Paris-Dakar…

 

VRAI PARFUM D’AVENTURE…

 

Petit rappel.

Quand René Metge, ancien triple vainqeur des Paris-Dakar d’antan et quelques amis ont décidé de repartir sur les traces de Thierry Sabine, le créateur du Paris-Dakar, ils ont trouvé pour leur rallye un très joli nom, l’Africa Race, aujourd’hui rebaptisé Sonangol Africa Eco Race, en y ajoutant naturellement  le nom du sponsor.

Ce qui ne m’empêche pas, à titre personnel, de retrouver nos sensations du Paris-Dakar, celui de Thierry Sabine.

Et cette année, cette course mythique et son histoire de géants, nous l’avons clairement redécouverte…

 

LA MYTHIQUE PLAGE DE N'GOR

LA MYTHIQUE PLAGE DE N’GOR

 

Cette course de l’Africa Eco Race qui part de France, traverse la Méditerranée, le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal et arrive au Lac Rose après avoir roulé en groupe sur la plage de N’Gor est vraiment, à défaut d’en être la fille légitime, la fille naturelle de l’idée géniale de Thierry Sabine.

Mais ça, c’est affaire de goût, tout en rajoutant qu’à chaque compte-rendu de spéciale où que ce soit dans le monde, on entend dire chez les concurrents

« Cétait tellement beau qu’on se serait cru en Mauritanie« …

 

 

Et la Mauritanie de nos jours, le seul rallye-raid à y aller est l’Africa Eco Race.

J’ajoute pour ma part que le directeur de cet Africa Race est René Metge, on l’a dit, triple vainqueur du Paris-Dakar, avec une légitimité considérable sur le monde du Rallye Raid.

N’a t’il pas auparavant des années durant, créé les Paris Pékin et autres Master Rallye !!!

 

HUBERT AURIOL

 

On trouve aussi au départ un certain Hubert Auriol qui, on le rappelle, a été l’un des héros motards du vrai Paris-Dakar, avant d’en devenir le premier double vainqueur Moto et Auto…

 

JEAN LOUIS SCHLESSER

JEAN LOUIS SCHLESSER

 

Enfin « last but not the least », le multiple vainqueur de cette Africa Eco Race  en catégorie auto est un certain Jean Louis Schlesser, qui a gagné deux fois le vrai Paris-Dakar..

 

RETOUR AUX VRAIES VALEURS?

LE CLAN KINIGADNER

 

Enfin, deux signes qui, je pense, ne trompent pas…

Il y a au départ une équipe KTM emmenée par Klaus Kinigadner, le frère de Heinz, ex-Champion du Monde de Moto Cross et surtout patron de la compétition chez KTM.

Avec le frère Kini,  des acteurs de cinoche célèbrissimes en Autriche…

Encore une autre tradition du vrai Paris-Dakar, la présence des people en course.

Et à Saint Cyprien, on a vu débarquer Heinz Kinigadner, ce qui donne à ce départ, en plus d’une tendresse familiale pleine d’émotion, un caractère officiel, donc politique très probable.

Ce qui me conforte dans cette idée est que les deux pilotes vedettes de KTM, Marc Coma et Cyril Despres (photo), sont venus accompagner leur patron au départ de l’Africa Eco Race…

 

 

Bien sûr, on peut se dire qu’ils ont voulu faire plaisir à leur patron en question, mais j’ai encore dans l’idée que cela renforce le côté participation officielle de la marque vedette du tout terrain à cette compétition.

Et ce n’est pas tout…

Pour la toute première fois, un camions Kamaz ‘ officiel’  participe  à cette course.

Kamaz, c’est l’épouvantail des rallyes-raids en camions!

Encore un Team vedette du « Dakar » sud américain… qui débarque sur l’Africa Eco Race !

 

SEMEN YAKUBOV ET FRED LEQUIEN

SEMEN YAKUBOV ET FRED LEQUIEN

 

L’entreprise Kamaz est dirigé par un Russe richissime et très sympa que nous connaissons bien à autonewsinfo, Semen Yakubov, qui est venu aussi au départ avec Frédéric Lequien, un ancien d’ASO et des Dakar à la sauce Sud-Am.

Ils sont tous deux organisateurs du très réputé Silk Way Rally, qui se déroule chaque été en Russie et qui, après avoir couru sous la marque Dakar, ont vertement envoyé paître ASO cette année, qui leur réclamait une fortune juste pour leur donner le nom Dakar…

Et ont d’ailleurs organisé une édition 2012 remarquable qu’autonewsinfo a suivi de bout en bout…

Leur présence à Saint Cyprien est tout sauf anecdotique…

Alors?

Alors bien sûr, le Dakar ASO reste le plus grand rallye-raid au monde, avec de belles perspectives puisque les marques officielles savent qu’il ya en Amérique du Sud, un marché potentiel énorme sur l’auto, le camion  – le poumon du Chili… – la moto et le quad.

Il n’est en rien menacé.

Mais, c’est  important,  j’entends tous mes potes pilotes officiels me glisser à l’oreille que la vraie Mauritanie leur manque…

 

 

 

Ce qui donne à cette Africa Eco Race, une énorme légitimité  auprès des fervents d’aventure.

Ce qui est important, c’est que ce rallye-raid là, parvient à faire rêver, la preuve chez les motards, qui étaient quatre il ya deux ans au départ, et presque quarante cette année.

Il ya des signes qui ne trompent pas.

Paris-Dakar, le retour?

On y est!

PARCOURS NOUVEAU

RENE METGE

 

A Saint-Cyprien, René Metge a annoncé le programme.

« Le parcours sera plus varié que jamais ! « Nous avons réussi à rendre le tracé au Maroc moins usant et sélectif. Nous emprunterons des pistes inédites au coeur de paysages inhabituels dans le Nord de l’Afrique, faisant la part belle au pilotage en épargnant les machines… La journée de repos sur la superbe langue de sable presque blanc de Dakhla au bord de l’Atlantique, précédera votre entrée en Mauritanie, toujours aussi belle mais redoutable. Cette deuxième semaine sera du pur bonheur pour les amoureux de grands espaces et d’aventure dans le désert. C’est donc des images plein les yeux et la tête que vous rejoindrez le Lac Rose à Dakar qui sera le terme de notre aventure… »

Arrivée au Lac Rose le 9 janvier.

J’ai toujours en tête les mots « Θάλαττα! Θάλαττα! »  alias  « Thalassa! Thalassa!« , ou encore « La mer, la mer! » prononcés par les soldats grecs de Xénophon quand  ils découvrirent, après avoir traversé la moitié de leur monde, le Pont-Euxin, aujourd’hui la Mer Noire.

Chaque arrivée sur la plage de N’Gor, depuis le premier Paris-Dakar, me fait penser à ces hommes au bout de leur rêve.

Retrouver la mer après s’être retrouvé et affronté soi-même dans les sables Mauritaniens, c’est une sorte de renaissance…

Quelle belle histoire!

Nous interpellons évidemment Jean Louis Schlesser, multiple vainqueur de l’épreuve, pour lui demander comment il voit l’avenir immédiat, le sien et celui du rallye…

 

 

« Bon, perso, je ne cours pas par « coubertinage »… Tu sais, le baron de Coubertin qui a relancé les JO modernes et disait que l’important c’est de participer… Moi, quand je cours, c’est pour gagner. Et ça fait un paquet d’années! Et cela donne un certain relief et une originalité à l’épreuve c’est que les autres participants, leur challenge, c’est de me battre! Et je peux te dire que je vais devoir envoyer du lourd pour essayer de gagner, ils vont très vite les mecs. Ceci pour ceux qui penseraient que je vais gagner fastoche. Et l’originalité du rallye c’est que rien n’est écrit à l’avance. une course doit être ouverte, c’est pour ça que nos concurrents viennent. Un rallye est très frustrant quand tu sais que les dix premières places sont déjà attribuées avant le départ… « 

On le relance sur le succès de ce rallye…

« C’est simple, à l’embarquement à Almeria, où il fait frais d’ailleurs, le rallye Africa Eco Race a dû réserver deux bateaux! On sera à Nador demain matin au Maroc et ce sera la première spéciale. Enthousiasme énorme! »

Et ton auto?

 

« C’est celle que j’ai mise en tonneaux sur le Silk Way remise à neuf. On a bossé quand même pour améliorer l’aéro et les suspensions. Je pars avec Cyril Esquirol, motard indestructible qui a gagné plusieurs fois la course impossible « Gilles Lalay Classic » et donc indestructible coéquipier.  On a une auto et un camion d’assistance. On est chaussé BF Goodrich et d’ailleurs, ça fait partie des avantages de cette course, il ya chaque soir un camion d’assistance BF pour tous les concurrents« .

Voilà lecteur, cette superbe aventure est partie.

Les ferrys appareillent cette nuit à 23 Heures d’Almeria, le débarquement étant programmé pour 6 Heures tôt ce samedi matin. Ensuite, on entrera directement dans le vif du sujet.

Place alors à l’aventure sur la terre d’Afrique, qui a vu naître l’épreuve inventée par le regretté Thierry Sabine…

autonewsinfo fera chaque jour un reportage sur cette course, la renaissance du rêve est à Dakar!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  ORGANISATION et ALAIN ROSSIGNOL – DESERT RUN

 

Moto Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis