L’AUTO AVION DU PETIT PRINCE ! L’ACSO À L’HONNEUR…

Les trois responsables de la rénovation Pierre Wehner, Pierre Arnaud et Jean-Luc
Fournier

 MARATUECH 3034 Photo Patrick LOUBET

 

L’ACSO À L’HONNEUR

Le 13 décembre, l’Automobile Club du Sud Ouest présentait l’Auto Avion, une étonnante voiture conçue en 1925 par un constructeur autodidacte, Fernand Maratuech, éclusier à Fumel (47).

Entièrement restaurée — avec l’appui de la Fondation du Patrimoine et de Motul — par Pierre Arnaud et des jeunes des Centres d’Apprentis Girondins, elle a fait ses premiers tours de roues après trente ans d’immobilisation sous les yeux incrédules des bordelais affairés aux courses de Noël.

Cette voiture mi-auto mi-avion, mue par un moteur de moto, de conception cyclecariste et de format tricycle, avait été offerte à l’ACSO quelques années après le décès de son concepteur en 1966.

Elle méritait donc une totale remise en état.

Ce projet mené de mains de maître par l’ACSO Classic est désormais disponible pour participer à différentes manifestations en 2013.

A noter qu’un ouvrage édité à seulement cent cinquante exemplaires est disponible par correspondance pour 15 € !
A acheter d’urgence avant qu’il ne soit introuvable

Renseignements sur www.albd.fr

 

 

L’AUTO AVION DU PETIT PRINCE !

MARATUECH Photo Patrick LOUBET

 

Il est toujours sympathique de voir renaître une auto oubliée mais quand il s’agit d’un prototype unique et qu’en plus, cette auto sort de l’ordinaire, notre bonheur est total.

Ce fut le cas le 13 décembre 2012 quand nous vîmes « l’Auto Avion » — conçue en 1925 par Fernand Maratuech sur les bords du Lot — gambader autour du monument des Girondins sur l’immense Place des Quinconces bordelaise.

Cette étonnante voiture dont le style est totalement apparenté à un avion — sans ailes comme le chante Charlelie Couture — était endormie depuis plus de trente ans quand l’équipe de l’ACSO Classic emmenée par Pierre Wehner a pu débloquer un budget de rénovation relayé rapidement par la Fondation du Patrimoine et son partenaire Motul.

Le projet a été rondement mené puisque l’Auto Avion a été entièrement restaurée en dix mois grâce à la compétence de Pierre Arnaud, spécialiste de voitures de la première moitié du 20° siècle, installé à Saint Loubès.

Soucieux de transmettre son savoir, il s’est entouré de jeunes des Centres de Formation d’Apprentis Girondins. Il a consacré 600 heures à ce travail d’orfèvre. Tout a été démonté, nettoyé, tourné, poli, rôdé et remonté comme à l’origine.

Seule la sellerie et les trois pneus sont neufs. On retrouve donc la suspension avant indépendante, la transmission par chaîne à la roue arrière centrale du tricycle, le moteur et la boite de vitesses BSA 250 cm3 et tous les attributs originaux de cette voiture… originale.

Un beau travail dont il convient de saluer la réalisation. Et comme un bonheur d’arrive jamais seul, un ouvrage consacré à l’étonnante vie de Fernand Maratuech — un sacré personnage qu’on aurait aimé côtoyer — à la conception de l’Auto Avion et à sa rénovation est disponible au prix modique , on le répète de 15 €.

Voilà de quoi rêver et se prendre pour « Le petit Prince ».

Quand on lit le livre on rêve de l’auto et quand on voit l’auto, on est plein d’admiration pour « Fernand Maratuech, Génial Constructeur Automobile Autodidacte », titre de l’ouvrage écrit par Jean-Luc Fournier et édité par ALBD à seulement 150 exemplaires.

A acquérir d’urgence avant qu’il ne soit épuisé ! (Renseignements sur  www.albd.fr

 

Jean Luc FOURNIER 

Photos : Patrick LOUBET

 

MARATUECH ACSO Photo Patrick LOUBET

Sport

About Author

gilles