MOTOGP: CHEZ YAMAHA, LE POGNON DE MONSTER GAGNE LA PREMIERE COURSE!

 

Il vient d’y avoir autour du team Yamaha un duel de pognon assez  incroyable et d’une intensité, façon bombardement de Berlin en 1945…

En gros, deux sponsors, et un troisième qui est apparu en fantôme, se sont livrés une bataille d’enchères!

C’est assez phénoménal par ces temps de crise, à l’heure où des symboles comme Pescarolo se retrouvent quasiment à la rue côté sponsors, et où d’autres, comme Repsol, aient la capacité de faire punir l’Argentine par la DORNA, car leur filiale Sud-américaine, a été nationalisée ou chez Yamaha, les millions des fabricants de canettes, aient volé comme une nuée de criquets sur une plantation Africaine…

ACTE UN: MONSTER FINANCE ROSSI

CHEZ DUCATI DEJA...

CHEZ DUCATI DEJA…

 

Je suis finalement assez fier car, quand Rossi a décidé de rejoindre Yamaha, et ça fait un bout de temps qu’il l’a annoncé, tout le monde se demandait qui serait celui qui paie et j’avais avancé le nom de Monster.

Et c’est bien ce qui s’est passé mais avec un paquet de complications.

En fait, Rossi devait s’autofinancer because Yamaha n’avait plus un rond, tout était parti pour payer leur Champion du monde, Jorge Lorenzo.

Ceci parce que ledit Lorenzo, avait été approché par Honda et surtout Repsol et Red Bull, tiens  tiens… et qu’il avait fallu s’aligner sur le tir de missiles hispano-austro-nippon.

Je n’avais pas de mérite à imaginer Monster dans le coup, tout simplement puisque ce fabricant de canettes est le sponsor personnel du pilote rital, figurant déjà sur son casque chez Ducati mais aussi sur tout ce qu’il faisait à côté, des courses d’auto par exemple.

 

ROSSI SUR QUATRE ROUES, MONSTER EST SUR LA FERRARI

 

Il se dit à ce stade, information totalement invérifiable mais provenant de sources assez crédibles, que les deux millions alloués à Rossi, une  jolie somme certes, étaient quatre fois moins importantes que ce qu’il gagnait chez Ducati!

On savait depuis longtemps que ce que voulait Rossi était une moto qui gagne, et qu’il s’en foutait un peu du pognon.

Et oui, il ya des gens pour qui prendre deux millions d’€, signifie qu’on s’en fout du blé mais ces gens là ne sont pas nombreux et Rossi, lui, est unique.

ACTE DEUX: ROCKSTAR S’OFFRE LORENZO

 

Beaucoup moins connu que Monster ou Red Bull, Rockstar a signé depuis longtemps avec Lorenzo un contrat personnel d’un million de dollars.

C’est aussi un sponsor perso historique du pilote espagnol.

Quand ils ont su que Monster mettait deux millions dans la sacoche de Rossi, Lorenzo a évidemment un peu râlé et Rockstar a ajouté un deuxième million…

On notera au passage que Lorenzo a gagné un million sans trop se forcer, grâce… à Rossi!

On en était là, quand arrivent deux révélations qui vont faire bouger les choses…

Chez Monster, on s’est dit que l’autre vendeur de canettes, l’autrichien, allait rappliquer sévère.

Une interview du patron de Red Bull passe dans la presse où ce monsieur qui passe sa vie à se demander ce qu’il va faire de son blé, quel beau métier, sponsor…affirme que si sa marque n’est pas plus impliquée que cela en MotoGP, c’est qu’elle n’a pas encore trouvé la bonne équipe.

Red Bull met un peu de pub sur les combinaisons et les casques des pilotes Honda, comme Pedrosa ci-dessous.

 

 

Monster qui peu à peu s’implique vraiment dans le MotoGP, ils sont parrains du GP de France, un des plus gros GP de l’année, ils soutiennent Tech3, une écurie officielle toujours aux avant postes mais écurie satellite quand même de Yamaha, donc avec peu de chances au total de prendre un titre mondial.

 

CRUTCHLOW CHEZ TECH3

CRUTCHLOW CHEZ TECH3

 

Et qui veut monter en puissance avant que Red Bull débarque avec ses grosses divisions et ses gros milliards…

L’autre révélation, certes tardive mais c’est déjà tellement chronophage de claquer son blé, on a peu de temps pour analyser l’histoire… est que Rossi ne sera peut-être pas Champion du Monde, même Yamaha le sait, c’est le service marketing de la boîte qui a insisté pour que Rossi intègre l’équipe, contre l’avis de la direction sportive, au motif que Rossi, même battu, serait un vendeur de motos bien plus efficace que Lorenzo…

 

ACTE TROIS: MONSTER VEUT TOUT YAMAHA

 

Bref, ça commençait à sentir le roussi chez Monster, qui voulait placer ses pions avant les autres.

Question lancinante… Et si Rossi n’est pas Champion  du Monde, on passera pour des cons…

Il faut que l’on ait les deux motos donc on sponsorise tout  le Team Yamaha…

Et on remet quatre millions sur la table…

Mais du coup, que faire de Rockstar, le sponsor perso de Lorenzo?

La règle est écrite, un pilote ne peut léser le sponsor titre du Team mais dans ce cas, Yamaha doit lui racheter son contrat avec Rockstar.

Et Lorenzo d’empocher deux millions de la part de Yamaha, alors que seul Rossi est pilote officiel Monster.

Bref, alors que Rossi s’est un peu démené pour amener Monster avec lui chez Yam, en perdant au passage un paquet d’oseille, Lorenzo, sans rien faire, s’est retrouvé avec deux fois plus de pognon que prévu sans s’en occuper…

Alors, ce qui va être rigolo, c’est que Red Bull est sur le casque de Pedrosa. Et sur la combine de Marquez.

Pedrosa qui a montré en fin de saison dernière qu’il savait tenir son rang et que Marquez voit comme Champion du Monde 2013!

Quant à Marquez, des observateurs vraiment experts, comme Randy de Puniet, le voient déjà gagner dès le Qatar.

En somme, quand on est sponsor, d’abord on passe des nuits blanches pour trouver où claquer son pognon et ensuite on repasse des nuits blanches à se demander si on l’a mis au bon endroit…

Contrairement à ce que l’on disait en début de reportage, sponsor, c’est un dur métier!

En attendant, la bataille des canettes est lancée…

Ajoutons comme me le rappelait Gilles Gaignault, qu’en Grand Prix F1, Red Bull va découvrir en 2013, un autre concurrent. En l’occurrence, la firme Burn, propriété du géant qu’est le Groupe d’Atlanta, Coca Cola !

Et désormais sponsor de l’équipe Lotus-Renault. Celle qui fait courir Kimi Raikkonen et aussi Romain Grosjean.

Finalement, la guerre des canettes fait rage en sports mécaniques, la discipline qui fait encore e.t toujours rêver..

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  TEAMS et MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis