MOTO : GEORGES JOBÉ EST MORT

 

 

C’est un très grand Champion qui vient de mourir, à cause d’une saloperie  de leucémie, à 51 ans. Vaincu par une myélodysplasie, une forme de leucémie,

 

Il s’est pourtant battu contre ça, et un Jobé qui se bat est un géant mais voilà, cette course là il a fini par la perdre.

Il est Belge, de langue Française, Wallon et fier de l’être, et cinq fois Champion du Monde de moto-cross.

Son premier titre en 1980 en fait le plus jeune Champion du Monde de l’histoire du cross. Douze ans plus tard, il décroche le cinquième…

Le pilote Liégeois avait décroché deux titres mondiaux en 250 (1980 et 1983) et trois sacres en 500 cc (1987, 1991 et 1992).

Il nous quitte, comme son compatriote, le plus Français des pilotes Belges car installé à St Maximin dans l’Oise et lui aussi sacré à  trois reprises en 125cc et lauréat du Paris-Dakar, Gaston Rahier également emporté par le cancer, il y a quelques années

UN GRAND AU PAYS DES GRANDS DU CROSS

 

La Belgique est une Cathédrale du motocross.

C’est Stefan Everts qui a eu le plus de titres dans l’histoire de ce sport, sept fois Champion du Monde.

Puis vient Joël Robert avec six titres. Sans oublier Roger de Coster.

Puis Georges Jobé, titré en 250 en 1980 et 1983, en 500 en 1987, 1991, 1992. Et Gastounet, on l’a dit

C’est un vrai monstre sacré qui s’en va.

De façon non accessoire, il était mon ami.

Et celui de Patrick Boulland, le Mozart de la photo de cross, qui, lui, a eu la bonne idée de partir très jeune et n’a pas vu vieillir ses potes.

 

 

Quand on partait en reportage pour Moto Revue et Moto Verte, Patrick, ma pomme et nos amis belges, on était les Rois du monde.

Un monde de magiciens.

Georges?

Un formidable ami, qui est venu, je m’en souviens, disputer, juste pour nous aider et nous faire plaisir,  des Supercross quand on lançait le truc en Europe alors que sa musculature incroyable n’en faisait pas un spécialiste, c’était un homme de talent et de force, pas un bijoutier…

En 2007, c’est un accident survenu à Dubaï qui l’avait laissé paralysé. Comme son pote André Malherbe…

George s’est battu, il a gagné…

Mais en 2010, il est atteint d’un cancer de la peau.

Il se bat, il n’est pas vaincu, toujours pas.

En 2012, c’est la leucémie.

Georges, tu n’es pas mort.

Un mec qui a aidé à ce point, les jeunes talents de son pays ne meurt jamais.

Un mec qui allait fêter son anniversaire dans quelques jours ne meurt pas! !

Un mec qui avait même battu la paralysie et la mort ne meurt pas!

La mort, t’es une salope…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  ARCHIVES PERSONNELLES

 

Moto Motocross Nécrologie

About Author

jeanlouis