MOTOGP: VACHERIES, VANNES ET…ELEGANCES!

MOTO GP ROSSI adieu a DUCATI 2012

 

 

Valentino bRossi taclé par Furusawa,  Andréa Dovizioso titillé par Poncharal, Marquez adoubé par De Puniet.

Voilà le triptyque de cette chronique sur le petit monde, parfois vraiment petit des GP, parfois très grands…

Faute de pouvoir en découdre sur les circuits, les langues se délient un peu sur l’année qui va se terminer d’ici quelques jours. Et un Randy de Puniet, « just married », a fait preuve d’une élégance folle vis à vis d’un jeune pilote surdoué qui arrive…

 

VACHERIE SUR ROSSI…

ROSSI ET FURUSAWA: L'AMOUR VACHE...

ROSSI ET FURUSAWA: L’AMOUR VACHE…

 

Nos confrères ritals de Motosprint écrivent que Masao Furusawa, retraité de Yamaha a évoqué l’ambiance houleuse qui a régné à Iwata, le siège de la firme, quand Rossi s’est pointé au portillon.

Ce qui est marrant d’ailleurs, c’est que le Furusawa en question, avait reçu une proposition du genre de celles qui ne se refusent pas pour venir aider Rossi chez Ducati.

Mais Rossi décidant de retourner chez les bleus, a fait tomber cette offre mirifique.

Il se dit que Furusawa adore Rossi mais le pilote italien lui a quand même fait perdre un paquet de millions…

C’est peut-être cela qui l’a poussé aux confidences…

Donc, Rossi est annoncé…

 

MOTO GP Valence test Yamaha Rossi

 

En fait, le service course de Yamaha était franchement contre.

Notre ami, le récitant retraité prétend même que l’on a été à la limite du « Shi-Hai », le veto.

En langue vernaculaire, しない !

Et puis, c’est le marketing qui est intervenu.

Qui a expliqué que le but de Yamaha, est d’abord de vendre des motos.

Et qu’un Rossi, même s’il n’est pas Champion du Monde, en vendra beaucoup plus que Crutchlow, Dovizioso et Lorenzo réunis!

Furusawa:

« Le département marketing et la communication ont été les chevilles ouvrières du retour de Valentino. »

Et voilà…

Qiuand même, dire d’un mec neuf fois Champion du Monde, qu’il roule juste pour vendre des motos, je me demande s’il n’y aurait pas là-dessous quelques vacheries…

D’ailleurs il en rajoute! Voilà  un autre bourre-pif pour les gens du stand… « Je sais que c’est quelque chose d’agréable et de sympathique pour les fans de voir Valentino et Jorge partager à nouveau les mêmes stands, mais ce sera une année très difficile pour ceux qui sont à l’intérieur de ces stands. Je crois qu’ils vont beaucoup se battre : ce sera un bon spectacle, mais ce sera aussi un gros problème pour Yamaha. Je ne vois personne qui puisse gérer une situation qui, à mon avis, deviendra de plus en plus difficile. »

 

DOVIZIOSO ET CRUTCHLOW CHEZ TECH3 EN 2012

DOVIZIOSO ET CRUTCHLOW CHEZ TECH3 EN 2012

 

Bilan, Crutchlow et Dovizioso, perdant toute chance de passer chez Yamaha usine,  ont voulu se barrer de chez Tech3,  et Ben Spies a signé chez Ducati bien avant que Yamaha lui montre la porte.

Et chez Tech3, Dovi s’est barré, on va exposer le point de vue du patron, Hervé Poncharal, sur cette histoire.

Crutchlow, lui, après avoir claqué des fortunes au téléphone avec Ducati… est resté chez Tech3…

 

LA DECEPTION DE DOVIZIOSO

"DOVI", L'INCOMPRIS...

« DOVI », L’INCOMPRIS…

 

Dovi, lui, son truc, c’est d’avoir une moto d’usine.

Mais la fierté, voire l’orgueil font parfois prendre des décisions étonnantes…

Ainsi, fin 2011, quand Honda a réduit le nombre de ses pilotes d’usine, Dovi, vexé, a refusé la proposition de courir chez LCR sur la moto de Simoncelli, une vraie moto d’usine mais pas au sein du team factory…

Et il a signé chez ….Tech3 !

Une seule année, persuadé qu’un an plus tard, il serait pilote factory chez Yamaha…

Et il a bien roulé, six podiums dans la saison, pas mal du tout…

Sauf que Rossi est passé par là et du coup, plus de moto d’usine pour Dovizioso…

Vexé (again!), il est parti chez Ducati.

 

DOVI CHEZ DUCATI EN 2013

DOVI CHEZ DUCATI EN 2013

 

Il va donc quitter une écurie qui roule carrément bien pour une moto rouge qui a réussi trois podiums en tout et pour tout, en deux ans…

Ce qu’en dit Hervé Poncharal…

« Ce qu’il voulait, plus que l’argent je crois, c’était le soutien d’une usine. Quand il a rejoint Yamaha, son intention était d’essayer d’être pilote d’usine avec Iwata. Il ne voulait pas forcément être dans l’équipe d’usine mais il voulait son soutien et avoir la même machine et être traité de la même manière que Jorge (Lorenzo) et maintenant Valentino (Rossi).

 

HERVE PONCHARAL,BOSSE DE TECH3

HERVE PONCHARAL, BOSS DE TECH3

 

Ce n’était pas possible et clairement ça l’a déçu. Andrea voulait vraiment être impliqué dans les questions techniques. Il veut mener le développement et travailler en étroite collaboration avec les ingénieurs, il aime ça. Je suis sûr que c’est ce qui le motivait plus que tout ».

J’ai un tout petit doute sur les satisfactions à venir de Dovizioso…

Et oui, l’orgueil, faut s’en servir en piste mais dans les corridors et les couloirs du pouvoir, il faut ranger les roses et garder seulement les épines…

 

L’ELEGANCE ABSOLUE DE RANDY DE PUNIET

RANDY LE VRAI GENTLEMAN

RANDY LE VRAI GENTLEMAN

 

Randy de Puniet, tout le monde vous le dira, est un mec bien.

En plus, c’est rare dans ce milieu de pilotes aux egos surdimensionnés, quand il rate ses objectifs, être le premier des CRT cette année, il le dit.

En plus, il vient de se marier avec une sublime australienne, Lauren Vickers, mannequin de son état, et j’aime bien mes potes qui épousent des canons…

Je me dis que ce monde des GP, Stoner l’a déjà montré, peut aussi, de temps en temps, avoir un soupçon d’humanité.

Mais au delà de l’humanité, Randy sait être extrêmement élégant.

De Marc Marquez, pilote surdoué et dont Honda attend beaucoup, mais qui se retrouvera l’an prochain, quand même, avec des calibres comme Lorenzo,Pedrosa, Rossi, il dit ceci…

MOTOGP MARQUEZ Test VALENCE 2012 HONDA

 

Qu’il va gagner son premier GP en MotoGP, au Qatar…

Rien que ça…

« Je pense qu’il va faire mal et j’ai pris le pari qu’il allait gagner son premier Grand Prix MotoGP, au Qatar. C’est possible, Biaggi l’a fait en 500 mais ni Rossi, ni Pedrosa, ni Lorenzo n’y sont parvenus, mais lui, je pense qu’il en est capable et je crois qu’il a ça en tête. C’est un teigneux, un battant et je pense qu’il va en surprendre plus d’un.

Et il poursuit :

«  Pour moi, ce garçon a tout ce qu’ont Rossi, Stoner, Pedrosa et Lorenzo en même temps. Son seul défaut, c’est qu’il est impatient et on a vu cette saison qu’il a poussé du monde dehors par excès d’impatience. Mais pour le reste, il n’y a rien à dire, il sait doubler, prendre des départs, rouler vite, gérer des courses.  C’est un jeune qui a les pieds sur terre et tout mis bout à bout comme ça, à son âge, ça s’est rarement vu ! Ils ont tous du souci à se faire. Pedrosa parce qu’il est dans le même team et qu’il a la même nationalité mais Lorenzo ça ne va pas le faire rire  non plus ».

Décidément, Randy de Puniet est un seigneur…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis