F1. NORBERT HAUG QUITTE LA DIRECTION SPORTIVE DE MERCEDES

 

Norbert Haug PORTRAIT

F1.

Mercedes annonce ce jeudi le départ  pris d’un commun accord de Norbert Haug du département sportif de la firme Allemande.

A la tête de la branche sportive de Mercedes-Benz depuis 1990, l’ancien journaliste, Norbert Haug, âgé de 60 ans, a très vite poussé au retour de la marque en Formule 1 et ce dés le début des années 90.

Epoque où il a d’abord relancé la marque dans les épreuves d’endurance  avant de pousser le Groupe Daimler en Grand Prix, l’amenant au rachat  fin 2009 de l’écurie Brawn GP.

Team double Champion du monde de F1, cette même année 1999 avec le Britannique Jenson Button, le Brésilien Rubens Barrichello, permettant d’obtenir aussi le titre des constructeurs

 

Ross-Brawn Norbert-Haug

 

Laquelle équipe Brawn GP, était immédiatement rebaptisée Mercedes Grand Prix.

Ensuite, il parvenait à attirer le pilote Allemand, icone des GP, Michael Schumacher à sortir de sa retraite sportive. Et, à rejoindre l’écurie  Allemande.

 

CHINE-2012-NICO-NICO-PREMIERE-pole-et-victoire-600x337

 

Mais, malgré la présence dun septuple Champion du monde conjugué au recrutement du grand espoir Allemand Nico Rosberg, fils de l’ancien Champion du Monde Keke Rosberg, l’écurie de la firme de Stuttgart n’est jamais parvenu à briller, ne remportant qu’une seule course, le Grand Prix de Chine 2013 à Shanghai, avec Nico Rosberg et ce en trois saisons!

Schumacher quittant l’univers des GP et l’engagement de l’ancien triple Champion du monde, l’Autrichien Niki Lauda, enrolé comme observateur et conseiller de la haute direction de Daimler Benz, ont donc finalement conduit Norbert Haug, à abandonner ses fonctions.

 

UN PEU D’HISTOIRE

Norbert-Haug

 

Norbert Haug, est né le 24 novembre 1952 à Engelsbrand, en Allemagne. Il a débuté comme journaliste allemand avant de rejoindre la firme à l’étoile et de devenir vice-président de Mercedes-Benz Motorsport, supervisant toutes les activités de la prestigieuse Formule 1 en passant par la Formule 3 et le DTM.

 

SA CARRIERE

 

Il rejoint le Pforzheimer Zeitung, le journal de sa ville natale, Pforzheim, où il devient journaliste Il travaille ensuite pour la maison d’édition Motor-Presse-Verlag à Stuttgart. Norbert Haug prend par la suite la direction de la rubrique sport mécanique du trés réputé et sélect magazine Auto, Motor und Sport, avant de devenir le directeur d’édition de ce magazine en 1988.

Prallélement à sa carrière de journaliste, Haug a couru disputant notamment les prestigieuses 24 Heures du Nürburgring, qu’il termine à la seconde place en 1985. Il a également pris part à de nombreuses courses en Porsche Carrera Cup.

Haug rejoint donc Mercedes-Benz en 1990, avec comme objectif de redorer le blason de la marque en sport automobile. Haug poursuit l’engagement de Mercedes dans les épreuves d’endurance et le Groupe C ainsi qu’en DTM. Les premiers succès arrivent avec Klaus Ludwig, qui remporta les titres DTM en 1992 et 1994, et Bernd Schneider qui gagne le Championnat ITC en 1995. En 2000, Haug et Mercedes furent les instruments majeurs de la relance du DTM.
En 1994, Haug négocie alors l’arrivée de Mercedes dans le championnat CART.

C’est sous sa direction, que Mercedes-Benz retrouve la Formule 1 après plus de 40 ans d’absence. En 1993, Haug négocie un partenariat avec Peter Sauber, le propriétaire de l’écurie éponyme. Les monoplaces de l’écurie Suisse arborent alors la mention « Concept by Mercedes-Benz » sur leurs capot moteur.

Après le dramatique accident qui plonge le pilote Sauber Karl Wendlinger dans le coma lors du Grand Prix de Monaco 1994, Haug se rapproche alors de la trés réputée écurie britannique McLaren.

Cette dernière est alors à la recherche d’un partenaire moteur. Haug parvient à trouver un accord avec la direction de McLaren. Cette collaboration, toujours d’actualité aujourd’hui, s’est vue renforcée lorsque Mercedes-Benz a fait son entrée dans le capital de McLaren, à hauteur de 40 %.

La firme allemande s’est finalement désengagée de McLaren,bien que lui fournissant toujours ses moteurs et ce après avoir racheté 75,1 % de l’équipe Brawn GP en novembre 2009,

Brawn GP, né un an plus tôt de la disparirion du Team Honda, devenant alors l’écurie officielle de la marque allemande dès la saison 2010, sous le nom de Mercedes Grand Prix.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Team

 

NOTRE PRÉCÉDENT ARTICLE

 http://www.autonewsinfo.com/2012/12/01/f1-une-nouvelle-page-souvre-chez-mercedes-avec-hamilton-et-niki-lauda-69617.html

 

BERNIE-ECCLESTONE-J.-HUBBERT-ET-N.HAUGG-Mercedes-a-une-époque-sans-nuages-©-Manfred-GIET-600x393

F1

About Author

gilles