WRC : LA BELLE ANNEE DES MINOTS CHARDONNET-DE LA HAYE

 DÉBUT AU MONTE CARLO EN JANVIER

 

La belle année des « minots » en WRC !

Des spéciales enneigées du Rallye Monte-Carlo en passant par l’apprentissage des épreuves « Terre » les plus mythiques comme le Portugal, la Grèce, la Finlande ou la Grande-Bretagne, jusqu’aux performances remarquées de l’Allemagne et de l’Alsace sur « Asphalte », autant dire que Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye, n’ont pas chômé en cette année 2012.

Retour sur une saison où les « minots », en toute humilité, sont définitivement entrés dans le grand bain du Championnat du Monde WRC… en attendant désormais 2013 avec grande impatience !

 

 

Dimanche 22 janvier 2012, sur le podium d’arrivée du 80éme Rallye Monte-Carlo dressé sur la place du Palais Princier de Monaco, personne à cet instant n’aurait imaginé que le jeune équipage de la Clio R3, frappée du numéro 76, allait vivre une saison comme celle-ci, pas même les principaux intéressés !

« Après notre titre de Vice champion de France Junior décroché au soir du Rallye du Var 2011, nous avons pris la décision de participer au Monte-Carlo pour tenter de faire un coup, une participation rendue possible grâce notamment à divers partenaires locaux en récompense à notre saison passée », rappelle Sébastien.

 

 

Et il enchaine :

« Participer à cette épreuve mythique, qui plus est, celle qui a fait les grandes heures des Lancia Chardonnet qu’engageait mon grand père à l’époque, fut pour nous une grande et première vraie expérience à ce niveau, ponctuée à l’arrivée d’une 19e place finale et d’une 2e position au classement 2 roues motrices. Mais au-delà du résultat positif, où avec Thibault nous avons, comme toujours, tenté d’allier performance et fiabilité, nous étions pourtant, au soir de l’arrivée à Monaco, bel et bien incapables d’imaginer une quelconque suite à donner à notre saison… »

 

 

Mais comme toutes les belles histoires, c’est à l’origine une rencontre, avec Daniel Elena, qui va, dès lors, accélérer l’orientation de la jeune carrière de Sébastien et Thibault.

« Pour moi, le nom de Chardonnet évoquait le rallye… et le bon vin », raconte, sourire en coin, le copilote désormais nonuple Champion du Monde WRC.

« Sébastien en revanche, je ne le connaissais que de prénom et par ses résultats, jusqu’à ce que nous soyons présentés, avec Thibault, au départ du Monte-Carlo. Puis j’ai suivi de plus près leur course, les ai conseillé sur diverses petites choses que mon expérience pouvait leur apporter bref, moins d’un mois plus tard, j’achetais une Citroën DS3 R3 pour leur permettre de rouler ! »

 

 

Et voilà, le copilote le plus capé de l’histoire du Championnat du Monde WRC, lancé dans un nouveau projet de grande envergure :

« Celui tout simplement d’aider des jeunes motivés, et qui ont la fibre ! L’objectif 2012 a donc été de leur faire découvrir les terrains les plus difficiles au monde, une expérience primordiale pour leur futur ! Il n’y a pas plus valorisant aujourd’hui pour un jeune équipage de s’exprimer à ce niveau, devant tous les acteurs du rallye mondial. »

Avec Sébastien Loeb, Daniel Elena est un exemple de réussite pour les jeunes. Son engagement, via sa société All Sports Management pour assurer la relève, est total, son implication très importante, bien au-delà de son nom.

« Daniel est détenteur de tous les records qui puissent exister en ayant parcouru tous les plus grands rallyes du monde, son expérience est incroyable », insiste Sébastien Chardonnet.

Qui poursuit :

« Outre son investissement pour mettre en route ce projet, ses conseils avisés nous ont été précieux tout au long de la saison. »

La présence effectivement de Daniel Elena aux cotés des jeunes Azuréens est bien plus qu’un honneur, un véritable soutien !

« Un simple remerciement ne suffit pas », insiste le petit-fils d’André Chardonnet. L’homme – importateur Lancia en France – qui permit jadis autrefois à de célèbres pilotes de briller comme Jean Claude Andruet où Bernard Darniche

Il ajoute :

« L’implication de Daniel a été sans relâche. Je suis vraiment comblé de l’avoir à nos côtés, c’est le mot ! »

 

 

Et le meilleur moyen de remercier Daniel Elena a été, pour Sébastien et Thibault, d’effectuer une saison à la hauteur de ses espérances. Ils y ont mis un véritable point d’honneur et ce, dès le Rallye du Portugal en Avril, qu’ils ont terminé à la 25e place finale et 2e de la catégorie 2 roues motrices.

« De leur tout premier rallye sur terre, les enseignements ont été nombreux et les objectifs atteints, qui plus est, sans aucune égratignure sur la voiture, au terme d’un rallye rendu dantesque par des conditions météos exécrables. Dès lors, vue l’aptitude démontrée au Portugal, je leur ai demandé de monter en puissance face aux nouveaux monuments à découvrir en course, et ce, dès l’Acropole », se souvient Daniel Elena.

Une participation au Rallye de Grèce qui pourtant, n’était initialement pas programmée, comme le rappelle Sébastien.

« Nous devions à l’origine participer uniquement aux reconnaissances, comme nous l’avons fait en Argentine et en Nouvelle-Zélande, mais grâce aux efforts conjugués de tous nos partenaires, nous nous sommes vus offrir une bien belle occasion de diversifier notre expérience à l’Acropole ».

 

De l’épisode grec, Sébastien et Thibault n’en garderont pas grand souvenir, malgré une 28e place au classement général final et un nouveau podium dans la catégorie deux roues motrices (3e). L’objectif de départ était avant tout de terminer cette épreuve « Terre » la plus rude de la saison WRC, et ce, quitte à mettre vraiment de côté l’aspect performance.

Contrat rempli donc pour le jeune équipage tricolore qui rejoint l’arrivée, comme ordonné.

Acquérir de l’expérience, accumuler les kilomètres en course et se familiariser avec le terrain, avec interdiction de sortir de la route, telles étaient les consignes strictes données avant même le départ à Sébastien et Thibault.  Les conditions de route rencontrées durant trois jours ont été vraiment copieuses, avec un terrain particulièrement cassant. Mécaniques et pneumatiques ont été mis à rude épreuve, et je suis satisfait de l’attitude adoptée. Ils ont fait preuve de lucidité, d’écoute, et affiché une fiabilité qui les caractérise », insiste Daniel Elena, avant d’évoquer le Rallye de Finlande, nouveau challenge relevé par ses jeunes cette année !

 

 

Car avec une concurrence accrue, non seulement composée de pilotes nordiques mais également avec des équipages venus du monde entier, autant dire que la partie, avant même le départ du rallye de Finlande, était loin d’être jouée d’avance dans la catégorie 2 Roues Motrices !

D’autant que pour la première fois de la saison, il fallait également compter au départ avec la présence de huit Citroën DS3 R3. Sur le papier, tout était donc réuni pour que l’on assiste à une lutte acharnée pour les places d’honneur.

« Pour leur toute première expédition sur la terre finlandaise, Sébastien et Thibault ont effectué un parcours sans faute. Ils ont progressé de manière constante tout au long du rallye et surtout, n’ont pas fait une seule rayure à la Citroën DS3 R3, le tout, sans être passé par la case Rally2. J’attendais d’eux qu’ils se montrent à la hauteur et ce fût le cas, je suis globalement satisfait de leur première participation ici. Au terme d’un rallye très éprouvant, ils rejoignent l’arrivée en 33e position, s’emparent de la 3e place de la catégorie 2 Roues Motrices, le tout en s’offrant la classe 5, réservée notamment aux pilotes engagés avec des Citroën DS3 R3… »

Pour sa part, Sébastien Chardonnet souligne :

« Comparé au Portugal ou à la Grèce, l’enjeu était forcément plus important en Finlande. Malgré notre faible expérience sur la terre, après seulement deux épreuves disputéesette année, la pression était plus palpable et les enjeux forcément plus importants car nous devions, pour notre première ici et face justement à une énorme concurrence, rendre une copie relativement conforme aux attentes de nos différents partenaires et soutiens ».

 

 

Monte-Carlo, Portugal, Grèce et Finlande, autant d’épreuves WRC récompensées cette année par un podium dans la catégorie 2 roues motrices… il ne manquait plus qu’à Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye de goûter aux joies de la victoire. C’est désormais chose faite, depuis le dimanche 26 août à Trèves, à l’issue d’un rallye d’Allemagne très compliqué.

« Au-delà du résultat final et du top 15 obtenu, ce succès dans la catégorie deux roues motrices vient récompenser les efforts de tous. Nous avons vécu trois jours de course intenses, avec des conditions de route qui étaient très délicates, notamment après le passage des WRC. Aussi bien sur le sec que sur le mouillé, l’adhérence était souvent précaire, avec un asphalte maculé de terre ou de boue, pas évident donc de rester sur la route ».

 

 

Après cette nouvelle épreuve de mondial qu’il découvrait, le bilan du jeune équipage tricolore est donc forcément positif, auteur une performance qui n’est pas passée inaperçue, ce qui a forcément réjouit Daniel Elena, leur parrain sportif.

« Nos jeunes ont réalisé en Allemagne ce que nous attendions d’eux, c’est-à-dire aligner performance, régularité et surtout fiabilité. Ils sont montés en puissance tout au long de l’épreuve et sont parvenus à éviter les nombreux pièges. Un résultat qui leur a permis d’arriver moins de trois semaines plus tard au Wales Rally GB remontés à bloc ».

 

Acquérir de l’expérience, avec un grand «  E », tel est le but principal de cette campagne WRC 2012 pour Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye, qui disputaient en Angleterre leur 4e et dernière épreuve « Terre » en mondial de la saison. Avec un objectif, revu à la hausse pour l’occasion.

« Avant le départ, Daniel nous a demandé de ne pas perdre de temps pour nous mettre en action et souhaitait que nous affichions d’entrée des temps significatifs par rapport à la concurrence », articule Sébastien.

« Nous y sommes parvenus, et avons, sur la totalité du rallye, réalisé 14 meilleurs temps sur 19 possibles dans la catégorie 2 Roues Motrices, face aux adversaires redoutables qu’étaient Mathieu Arzeno et Molly Taylor. Mon seul regret : celui de m’être posé dans un talus le premier jour, et, d’avoir été victime d’une crevaison lors de l’ultime journée de course. Résultat, plus de 4 minutes de perdues, et une victoire dans la catégorie qui s’envole… »

Deux petites mésaventures qui n’ont en rien entaché le moral des protégés de Daniel Elena, à l’issue d’un rallye où leur performance a bel et bien été au rendez-vous, comme initialement souhaité.

« Ce genre de choses peut arriver lorsque tu es à 100%, je préfère cela que l’inverse ! », admet le directeur d’All Sports Management.

« Cela fait aussi partie du métier, et de l’expérience en cours d’acquisition. Mais je retiendrais avant tout de ce rallye que Sébastien et Thibault ont à nouveau respecté nos consignes et surtout, affiché une très belle pointe de vitesse sur la terre. Ils ont été les meilleurs performeurs, tout au long des trois jours de course, terminent 19e du classement général final et 2e de la catégorie 2 Roues Motrices et de cela, j’en suis particulièrement satisfait ! »

 

Puis, à l’occasion du Rallye de France – Alsace début Octobre, Sébastien Chardonnet a délaissé, l’espace d’un week-end, la Citroën DS3 R3 qu’il a piloté depuis le début de saison en mondial pour sa grande sœur, la WRC. Un passage ponctuel dans l’élite de la catégorie que le membre du Collectif Équipe de France FFSA a mis à profit, avec Thibault de La Haye son copilote, pour continuer son apprentissage au plus haut niveau de la compétition.

« L’idée était dans les tablettes, mais n’avait été jusque-là abordée que partiellement. Elle était aussi fonction de la progression, des résultats obtenus, et surtout, de leur potentiel global affiché cette année » note Daniel Elena.

Avant de préciser :

« Ma devise est de laisser le temps au temps et surtout, de ne pas bousculer les étapes, nombreuses encore à franchir pour un jeune équipage. Mais il faut savoir aussi saisir les opportunités, celle-ci en était une véritable qu’ils ont vraiment mis à profit ! »

 

 

Hasard ou coïncidence… c’est ici même l’an dernier, à Strasbourg, que Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye avaient pris part à leur toute première aventure en mondial, avec une petite Twingo R1, dans le cadre du championnat de France Junior !

« Pouvoir disposer d’une voiture aussi performante que la Citroën DS3 WRC, pour participer à notre épreuve nationale, c’était un énorme cadeau d’anniversaire avant l’heure ! », déclarait Sébastien Chardonnet, qui depuis, a fêté ses 24 ans le 17 octobre dernier.

Et il enchaine :

« Bien que les coûts d’exploitation ne soient pas identiques à ceux de la DS3 R3, la décision a été finalement prise par nos partenaires de nous engager sur une Citroën DS3 WRC. Cette participation, ils l’ont souhaitée avec conviction, car l’événement était très important pour eux, aussi bien en termes de visibilité, de notoriété que de retombées. Une opération qui a également pu se réaliser grâce notamment à l’arrivée et au soutien de nouveaux investisseurs. Je tiens franchement à remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans ce projet… »

 

Le Rallye de France – Alsace 2012 restera donc à jamais gravé dans la mémoire de  Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye.

Engagés pour la première fois en mondial avec la Citroën DS3 WRC, ils ont réalisé un parcours remarquable, et obtenu à l’arrivée une très bonne 10e place au général, synonyme d’un premier point inscrit en Championnat du Monde des Rallyes.

« Le résultat que nous avons enregistré pour notre rallye national nous comble ! Je pense que nous avons parcouru un bon bout de chemin depuis notre participation au Rallye de France – Alsace l’an dernier sur une Renault Twingo R1. Avec la Citroën DS3 R3 WRC cette fois, nous avons rencontré des conditions différentes d’un jour à l’autre. Ce n’était pas simple pour nous de poursuivre notre apprentissage de cette voiture, vraiment fantastique, qui plus est face aux meilleurs pilotes du monde. Nous avons commis quelques petites fautes durant le week-end, difficile de ne pas en faire c’est clair, mais globalement, nous avons su ‘calquer’ notre course sur celles d’autres pilotes plus expérimentés comme Atkinson, Novikov, Prokop, Ogier… Nous avons plutôt bien réussi à suivre leur rythme. Et, cerise sur le gâteau, ce premier point que nous marquons en Championnat du Monde nous fait évidemment très plaisir et gonfle notre moral à bloc ! Grâce à la FFSA et à l’ensemble de nos partenaires, nous avons vécu une expérience inoubliable. Nous espérons que d’autres suivront…».

 

C’est sur cette excellente note que la campagne WRC 2012 de Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye a touché à sa fin.

Place désormais à 2013, et à un programme qui sera annoncé dans les prochaines semaines.

« Notre objectif est de continuer à les faire progresser au plus haut niveau mondial », conclut Daniel Elena.

Lequel conclut :

« Nous travaillons  à l’heure actuelle sur les différentes opportunités et possibilités qui s’offrent à eux et j’espère que nous serons en mesure de vous dévoiler les grandes lignes de leur programme 2013 au départ du 81e Rallye Monte-Carlo… »

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI – Maxime MALET – Rallyfotoart – autonewsinfo

WRC

About Author

gilles