La passion de l'automobile
Flash Infos

WRC : L’ÉQUIPE VW EST PRÊTE POUR LE CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYES 2013

WRC 2012 VW pied podium presentation MONACO 7 dec 2012 Photo Jo LILLINI pour autonewsinfo

 

L’équipe Volkswagen a dévoilé  hier samedi et en grandes pompes en Principauté de Monaco, la voiture une Polo –R et les équipages que la firme Allemande alignera à partir de la saison prochaine dans le Championnat du monde des Rallyes WRC

Est-ce un clin d’œil à l’histoire ou une simple coïncidence ! C’est donc en terre monégasque devant le très prestigieux Palace qu’est l’Hôtel de Paris et sur la non moins célèbre place du Casino ‘’ privatisée ‘’ pour cette présentation que l’écurie VW a officialisé son arrivée en WRC

 

 

En tout cas, dans un peu plus de six semaines, c’est ici que les concurrents de la manche d’ouverture de cette discipline en termineront avec le Rallye Monte Carlo !!!

Mais c’est de l’autre côté de Monaco, sur la Place du Palais Princier que se déroulera cette fois la cérémonie de remise des prix aux vainqueurs.

Comme les années précédentes, l’épreuve s’élancera depuis Valence, traditionnelle plaque tournante du Monte Carl’ ces dernières années avant de rejoindre la Principauté le dernier jour où l’arrivée se situera de nouveau sur le port

 

 

Au volant de cette nouvelle venue en WRC, on retrouvera deux  excellents spécialistes car VW n’a pas mégoté sur les moyens pour se donner dès son arrivée, les meilleures chances de briller.

C’est ainsi qu’il y a un an, la firme a d’abord recruté le grand espoir Français Sébastien Ogier, transfuge de la grande équipe Citroën

Puis en ce début d’hiver, elle a fait signé le non moins brillant et bouillant Finlandais Jari-Matti Latvala, libre de tout engagement après l’arrêt du programme ‘’ officiel ‘’ de l’équipe Ford

 

 

S’y ajoute, un troisième larron, le très grand espoir Norvégien Andréas Mikkelsen, double Champion en titre du Championnat IRC que l’on peut considérer comme l’antichambre du WRC

Mais avant de se déclarer officiellement, rappelons que chez VW, on a mis tous les atouts dans son camp afin de débarquer avec une voiture et des pilotes en pleine possession de leurs moyens.

C’est ainsi que d’une part on a aligné les séances de roulage et ce tout au long de la saison 2012, la Polo-R affichant à ce jour, la bagatelle de … 17.000 kilomètres de tests. Lesquels se sont sérolés sur asphalte, terre, neige dans dix pays différents !

 

 

D’autre part, VW a fait rouler son 1er pilote, Seb Ogier toute l’année, afin qu’il conserve la main et reconnaisse les routes et pistes – dont il connaissait pratiquement la quasi-totalité après ses années Citroën –  l’engageant donc dans le Championnat WRC avec une voiture du groupe, la petite Skoda S2000, bolide avec lequel le Gapençais s’est souvent fait remarquer, obtenant au classement général final, la dixième place au beau milieu de la meute des voitures de WRC.

Enfin, pour épauler le tricolore, VW a recruté et Latvala et Mikkelsen, tous deux vraiment au sommet de leur art, en 2012.

 

 

Latvala terminant sur le podium à la 3éme place derriére les deux pilotes de la firme aux chevrons, Loeb et Hirvonen après avoir gagné les Rallyes de Suéde et de Grande Bretagne.

Quant à Mikkelsen, lui, il a renouvelé son succès de 2011, en remportant pour la seconde fois et consécutive le titre IRC

Samedi soir à Monaco, le Dr Ulrich Hackenberg, membre du conseil d’administration de VW et passionné de sport automobile, a expliqué :

 « Le sport automobile est important, car il permet de faire le lien entre l’excellence technologique et le côté émotionnel du sport. »

Et, d’enchainer :

«  Le Championnat WRC, représente une formidable opportunité pour notre firme, car la Polo est notre voiture emblématique sur le plan mondial car ce modèle est construit en Europe, mais aussi en Chine, en Afrique du Sud et également en Amérique du Sud. »

Pourtant si les dirigeants de VW avaient choisi la très sélecte Principauté Monégasque pour ce lancement du programme WRC qui marque le grand retour de VW en compétition après l’arrêt du programme Touareg en Rallyes-raid, ponctués de multiples triomphes dont trois Dakar (De Villiers – Sainz –Al Attiyah), les ambitions affichées restent pour l’heure bien modestes !

 

 

Du moins si l’on en croit les propos tenus hier soir par Jost Capito, le patron du service compétirion de VW :

« Nous viserons des places sur les podiums en 2013, puis des victoires en 2014 ».

Cette VW Polo-R de compétition, a été conçue en vingt mois sous la responsabilité d’un  Français !

L’ingénieur François-Xavier Demaison. Un grand professionnel qui a œuvré en rallye chez Subaru, Peugeot et Citroën.

Autant dire que ce petit bolide bénéficie de toute l’expérience de cet homme de l’art !!!

Toute cette année 2012, parallèlement à son engagement en WRC avec la Skoda S2000, Seb Ogier l’a développé en compagnie du conseiller de l’équipe VW, l’ancien double Champion du monde des Rallyes, l’Espagnol Carlos Sainz.

Et que ce soit sur asphalte, sur terre ou sur neige, la Polo-R a avalé des kilomètres, en veux-tu, en voilà !!! On l’a déjà dit et le répète, pas loin de … 17.000 !

 

 

Un Seb Ogier, déjà victorieux de sept épreuves (deux en 2010 et cinq en 2011) en WRC, qui confiait à Monaco :

« Je commence une nouvelle aventure avec Volkswagen. Monte Carlo sera la première course de notre voiture. J’ai toujours été un compétiteur, j’aime me battre, et si la voiture en a les capacités, on fera tout ce qu’il faut pour y arriver. Je serais déçu de ne pas être sur le podium au Monte-Carlo, car c’est un rallye que j’ai déjà remporté en IRC, en 2009 et qui me tient particulièrement à cœur, parce que je suis né dans les Hautes-Alpes. Une place dans le Top 5 serait un très bon résultat. »

Il est vrai qu’outre les deux DS3 Citroen du Finlandais Mikko Hirvonen et de l’Espagnol Dani Sordo, de retour dans cette équipe qu’il a déjà fréquenté avant la venue justement de… Ogier, ce dernier va aussi devoir lutter avec l’équipe M-Sport désormais privée.

Malcolm Wilson alignant toujours deux Ford Fiesta dont l’une pour le très rapide Norvégien Mads Ostberg, vainqueur au Portugal cette année et 4éme du Championnat derrière les trois pilotes ‘ usine ‘ Loeb, Hirvonen et Latvala.

Mais devant l’ancien Champion du monde en 2003 avant l’avènement de Sebastien Loeb, son compatriote Petter Solberg, seulement 5éme avec la seconde Ford ‘ officielle ‘ !!!

Sans oublier les très rapides Ott Tanak,  Evgeny Novikov, Thierry Neuville, Chris Atkinson et autres Prokop.

Tous de sérieux candidats toujours bien placés aux places d’honneur…

 

 

Alors que pense-t-il, lui l’ancien pilote Citroen, des voitures concurrentes ?

« Ce serait une surprise de nous retrouver devant, car les autres sont déjà là depuis tellement d’années qu’on ne peut pas imaginer les concurrencer d’entrée. On sait qu’on a encore quelques points à améliorer, je ne souhaite pas en parler, mais j’en suis conscient. Pour faire une voiture performante en WRC, il faut surtout faire attention à tous les détails, leur accorder la plus grande importance, et c’est ça qui fait la différence. Peut-être qu’on aura cette bonne surprise. Je suis impatient de faire les premiers chronos dans cette voiture. Vous aurez du mal à m’entendre dire un jour que je suis satisfait, c’est à la fois une qualité et un défaut, de toujours en vouloir plus, de repousser les limites. Je pourrai m’avancer un petit peu plus quand j’aurai fait quelques spéciales. »

Paroles sages d’un Champion du monde potentiel et en devenir si l’on écoute ses nouveaux patrons.

Car chez VW, si on a embauché celui qui fut le brillant lieutenant de Loeb, le seul de ses équipiers à le battre régulièrement, c’est bel et bien pour lui permettre de devenir Champion du monde et de succéder à son ainé, le nonuple Champion du monde.

 

 

On précisera encore que VW a récupéré un généreux partenaire !

Un sacré sponsor avec la venue de … Red Bull. La firme Autrichienne de boissons énergétiques ayant été remplacé chez Citroen, au profit de l’Émirat d’Abu Dhabi !!! Du coup, chez Red Bull, on a bien rebondi en débarquant chez VW…

Un mot encore pour ajouter qu’une version ‘’ édition limitée ‘’ de la Polo-R, sera produite à 2.500 exemplaires.

Dotée comme le modèle de course, d’un moteur 1600 cc turbocompressé, à injection directe.

Une voiture que l’on devrait retrouver en compétition aux mains de pilotes ‘ privés’

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI