DTM : BMW FETE SES CHAMPIONS A MUNICH ET CHERCHE SON 8eme PILOTE DTM

BMW MOTORSPORT: QUI VA OBTENIR LE DERNIER VOLANT BMW EN DTM 2013 ?
_______________________________________________________________________________________

 
 

Lors de sa traditionnelle remsie des prix aux pilotes BMW les plus méritants durant l’année en cours,le Directeur de BMW MOTORSPORT,Jens MARQUARDT a laissé transparaître la composition des équipages BMW pour 2013.
 
2012 aura été une année couronnée de succès pour la marque bavaroise puisque la maison mère de Munich a engrangé des titres convoités tant en DTM qu’en ALMS et GRAND-AM ROLEX SPORTS CARS SERIES aux USA.
 
Toutefois les Coupes du double titre « pilotes & constructeurs »en DTM ne manqueront  pas de trouver une place de prédilection dans l’imposante vitrine au siège de la marque à l’hélice.
 
Car pour un retour dans le Championnat Tourismes le plus prisé d’Europe, le Deutsche Tourenwagen Master, autreme,t dfit le fameux et trés populaire DTM, BMW  MOTORSPORT a fait fort en remportant d’emblée les lauriers au nez et à la barbe de leurs rivaux éternels, MERCEDES et AUDI et ce grâce au Franco-canadien, transfuge de Mercedes, Bruno SPENGLER, sacré avec la BMW de son Team SCHNITZER.
 
Pour un Comeback,vraiment difficile de faire mieux !

 


 
 Jens MARQUARDT, commentait  ce beau bulletin 2012 :

Nous sortons vraiment d’une saison sensationnelle à beaucoup d’égards car en plus des titres remportés dans les trois segments « Premium » DTM-ALMS et GRAND-AM, notre marque BMW a également éclaboussé de sa classe toute une série d’autres  Championnats sur le plan mondial.Cette éfficacité prouve dès lors à souhait que le sport automobile et BMW ne font qu’un. »   

Mais si chez BMW, on aime fêter les évènements tels qu’ils se présentent, il est aussi de coutume de ne jamais se reposer sur ses lauriers. Selon le slogan:

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse » on aime toujours y aller de l’avant lorsqu’il s’agit de se lancer à la conquête de nouveaux défis.
 

HUIT VOITURES AU LIEU DE SIX EN DTM POUR  2013
_______________________________________________

 

 

Outre les traditionnels Teams SCHNITZER (photo du Champion 2012 Bruno Spengler) RBM et RMG, le nouveau Team MTEK d’Ernest KNOORS, viendra en effet renforcer l’armada des M3.n plus des pilotes -maison, Bruno SPENGLER (Champion en titre), Augusto FARFUS (Brésil)- Joey HARD (USA), Andy PRIAULX (GB), Martin TOMCZYK et Dirk WERNER (Allemagne), le septième élu et nouveau venu s’appelle Marco WITTMANN.
 
Ce jeune pilote allemand de 23 ans n’arrive toutefois pas en terrain inconnu puisque depuis un certain temps il travaillait déjà pour BMW en tant que pilote d’essais et de développement.
 
Il reste donc un poste à pourvoir sur la 8ème voiture, poste pour lequel plusieurs pilotes sont toujours en lice.

 

 

A commencer par l’italien Thomas BIAGI,vainqueur du Challenge BMW 2012, doté de 30.000 EUR de prime,avec 25 points d’avance sur son plus proche rival, le jeune Belge Maxime MARTIN.
 
BIAGI, ayant remporté le Championnat italien GT3  sur une BMW Z4 GT3 et terminé 3ème des International Superstars Series italiennes sur une BMW M3,s e voit ainsi offrir aussi un test DTM qui aura lieu la semaine prochaine et qui devrait être déterminant quant au choix du huitième et dernier pilote officiel BMW en DTM l’année prochaine.
 
Quant à Maxime MARTIN, dont l’éclosion a été impressionnante jusqu’à  gravir les échelons qui ont fait de lui un des meilleurs pilotes GT de la planète actuellement, sa deuxième place au Challenge BMW doté elle de 25.000 EUR, son nom figurait déjà sur les tablettes BMW depuis quelque temps.

 

 

Début octobre, il s’était vu offrir une journée de Tests sur une BMW M3 DTM et où les responsables de BMW MOTORSPORT, avaient laissés transparaître leur étonnement quant à ses capacités d’adoption à un outil de course tout de même différent de ce qu’il avait
piloté jusqu’alors.
 
Alors qui de BIAGI ou de MARTIN, sera le mieux à même d’accrocher cette récompense, donnant accès au  dernier baquet DTM chez BMW l’année prochaine?
 
A moins que peut-être quelqu’un de totalement inattendu mais sortant de l’ombre durant le test décisif, ne vienne les coiffer sur le fil…

 


 
Pour ce qui est de Maxime MARTIN, d’autres possibilités au niveau de BMW, où il officiera à titre de pilote d’usine désormais, s’offriraient à lui car en plus des deux épreuves d’endurances les « 24 HEURES DU NÜRBURGRING » et les « 24 HEURES DE SPA » auxquelles BMW tient beaucoup, des épreuves ALMS pourraient aussi constituer son futur programme.
 
Pour ce gendre idéal de 26 ans, et initialement peu intéressé par le sport automobile ,car jusqu’à ses 17 ans c’est surtout la balle jaune du tennis qui l’intéressait,le fait d’être incorporé dans le cercle exclusif de pilote d’usine BMW va certainement encore plus décupler sa grande force de caractère afin de l’amener vers des sommets à la grande fierté de son paternel Jean-Michel,quadruple vainqueur aux 24 HEURES DE SPA et qui lui aussi a réussi une brillante carrière dans la catégorie Tourisme et Sports Protos.
 
Après Eric VAN DE POELE en 1987, année où il remporta le titre de Champion DTM sur une BMW 320, »Max » MARTIN sera donc le second belge à faire partie du giron professionnel de BMW .
 
 
Texte et photos: Manfred GIET (Publiracing Agency)

 

 ERIC VAN DE POELE CHAMPION DTM EN 1987

DTM Sport

About Author

gilles