F1 : LA FIA CLOT LA POLÉMIQUE SUR LE DÉPASSEMENT SOUS DRAPEAU JAUNE DE VETTEL AU BRESIL

 

LA FIA CLOT LA POLÉMIQUE SUR LE DÉPASSEMENT SOUS DRAPEAU JAUNE DE VETTEL

La FIA vient de confirmer ce jeudi que le dépassement de la Red Bull-Renault de Sebastian Vettel sur la Toro Rosso de  Jean-Éric Vergne, lors du quatrième tour du Grand Prix du Brésil, dimanche dernier était parfaitement légal.

Coupant ainsi court au début de polémique en vigueur ces dernières heures.

L’annonce du pouvoir suprême, survient alors que la Scuderia  Ferrari, précise sur son compte Twitter qu’elle a officiellement demandé une clarification à la FIA, sur l’éventuelle égalité de ce dépassement « sous drapeau jaune  ».

Petit rappel de l’incident :

Lors du quatrième tour, la zone qui se trouvait située sous drapeaux jaunes débutait juste avant le virage 3 pour se terminer 150 mètres avant le virage 4. Où un panneau lumineux présentait bien un signal vert.

D’autre part, le responsable en place dans le poste des commissaires qui se trouvait entre ces deux endroits, agitait bien lui aussi un drapeau vert.

Pour la FIA, c’est le premier signal vert qui prévaut, donc le drapeau vert agité par le commissaires, que la Red Bull-Renault venait de croiser  avant le dépassement sur la monoplace de  Jean-Éric Vergne.

Fin de la polémique.

La FIA a tranché dans le bon sens !

Sebastian Vettel est donc bien le CHAMPION du monde 2012 de Formule 1

 

 

On osera tout de même rappeler le geste – pas vraiment sportif – de la part de la Scuderia Ferrari, une semaine plus tôt lors du GP du Texas à Austin, où pour favoriser son leader Fernando Alonso, ses dirigeants n’ont pas hésité à « inventer  » un stratagème pas très réglo.  Cassant volontairement les scellés sur la boite de vitesse de la Ferrari de leur second pilote Felipe Massa, mieux placé qu’Alonso sur la grille de départ et ce dans le but  de le pénaliser – la sanction prévoyant de reculer de cinq places – ce qui permettait ainsi à Fernando, non seulement de gagner une place sur cette grille mais aussi et surtout de s’élancer du bon côté de la piste !!!

Naturellement, les techniciens de Ferrari n’avaient pas du tout procédés au changement de la boite !!!!

Ce qui aurait donc parfaitement pu être assimilé à un geste anti-sportif, voire tout simplement à une tricherie, n’avait nullement été sanctionné par les commissaires sportifs de la FIA.

Dont acte…

Ferrari aurait franchement pu s’abstenir sur la « non-affaire » Vettel-Vergne. Et avoir deux doigts de jugeote… ET un peu de mémoire !!!

Moins d’une semaine s’étant tout juste écoulée…depuis la magouille d’Austin !

Simple question de BON SENS.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard ASSET – RED BULL

 

RAPPEL DE NOTRE ARTICLE SUR CE SUJET

F1. APRÈS LE GP DU BRÉSIL. Depuis plusieurs jours, il se murmure que Sebastian Vettel aurait doublé sous drapeau jaune en début de GP du Brésil ! Du coup, certains d’évoquer une réaction de la part de l’écurie Ferrari… A ce jour, la Scuderia Ferrari a simplement fait savoir qu’elle évaluait la possibilité d’aller en appel du résultat du Grand Prix du Brésil. En effet, une vidéo qui se trouve depuis mercredi sur YouTube, montre lors du 4éme tour, la Red Bull-Renault de Sebastian Vettel, en train de dépasser la Toro, Rosso du Français Jean-Eric Vergne et ce alors que ce GP d’Interlagos se trouverait sous le régime des drapeaux jaunes. Si ce dépassement s’avérait illégal, le nouveau Champion du monde, pourrait alors se voir éventuellement  infliger une pénalité de 20 secondes ! Du coup, cela modifierait le classement final à l’arrivée de ce GP du Brésil, et permettrait au pilote Ferrari de récupérer sur… tapis vert le titre de Champion du monde !!! La Scuderia Ferrari a jusqu’à vendredi pour éventuellement faire appel. Mais la FIA pourrait de son côté également se charger elle-même de cet épineux dossier, selon l’article 179b du Code Sportif International. A ce jour, ni la FIA, ni Ferrari, ni Red Bull, n’ont souhaités commenter… Car il faut savoir que lorsque la monoplace de Sebastian Vettel, dépasse la Toro Rosso,  le pilote Allemand pensait qu’il était autorisé à le faire car il venait d’apercevoir un commissaire de piste agitait un drapeau vert à la sortie de la voie des stands. Affaire à suivre, néanmoins mais avec prudence…

Gilles GAIGNAULT

F1 Sport

About Author

gilles