F1: DES SALAIRES ET DES REVENUS HALLUCINANTS MAIS AUSSI DES PERTES ABYSSALES…

 

Bien entendu, ces chiffres n’ont pas été vérifiés auprès des banquiers des principaux intéressés ou de leurs Ministères des Finances respectifs.

En revanche, ils sont cités, parfois par les acteurs du jeu, mais ils ont évidemment le droit de mentir, le sport auto n’est pas un confessionnal… cela dit, en ce moment, cela circule ça et là sur des sources souvent assez bien informées.

Alors, voilà ce que vous avez raté en n’étant pas Champion du Monde de F1, ou gagné-raté en n’étant pas organisateur de GP…

LA CORÉE DU SUD A TROP D’ARGENT…

LE CIRCUIT DE YEONGAM, UN OURAGAN…FINANCIER!

Les chiffres qui suivent sont donnés par les organisateurs…

Le GP de Corée, pour nous, pilonnés par des dirigeants et des experts spécialistes de l’apocalypse, serait plus qu’un désastre,  un tsunami financier…

50 millions de dollars perdus en 2010, 60 millions en 2011 et encore 36 millions cette année!

Pourtant,  les responsables expliquent que

« Certes ils sont inquiets, mais ce sont des effets de court terme. Au long terme, ce GP de F1 va avoir plus de retombées économiques, en favorisant l’industrie automobile coréenne et en développant d’autres industries »…

Je sais que pour gagner des sous il faut investir mais ces sommes allègrement perdues vont faire rêver de futurs organisateurs qui se battent sur des risques en gros dix fois inférieurs…

Il est vrai que le circuit coréen se trouve au milieu de « no-where », vraiment au milieu de nulle part, à 400 bornes au sud de la capitale Séoul, avec… rien autour!

Cela dit, c’est un exemple négatif.

 

SUZUKA

 

Juste en face, le GP du Japon a gagné des ronds même l’année du tsunami!

Suzuka fait en général 130.000 spectateurs.

Son boss dit ceci:

« Par rapport aux grandes années, les résultats sont moins bons mais cette année a été excellente, avec 103 000 spectateurs. L’année du tsunami a été moins bonne, bien sûr mais globalement le GP est bénéficiaire ».

Un détail qui n’en est pas un, Suzuka ne reçoit pas de subventions.

Mais n’importe quel circuit, avec plus de  100. 000 spectateurs, enverrait paître l’argent public!

 

DES SALAIRES ET DES REVENUS QUE L’ON PEINE A IMAGINER…

 

Voilà, et ce n’est guère étonnant, Schumacher peut partir en retraite peinard, il serait le pilote qui a engrangé le plus d’argent dans sa carrière.

Environ 800 millions de dollars, mais on est toujours en dessous des revenus des golfeurs, il est connu qu’un coup de club sur la tête peut-être mortel, le golf est donc un sport dangereux!

Je me souviens qu’il ya quelques années, Schumi a été reçu comme ambassadeur de l’Unesco, la filiale de l’ONU qui s’occupe de l’éducation, de la science et la culture.

Il  avait expliqué dans sa conférence de presse qu’il gagnait plus d’argent qu’il ne pouvait en dépenser…ce qui justifie ses actions à l’Unesco ou auprès de sommités médicales comme Gérard Saillant, neurologue qui s’occupe de recherches sur la moelle épinière 0 l’ICM à Paris.

Et à qui il a adressé un gros, très gros chécos…

C’est sûr que 800 millions, ça laisse du gras comme on dit en Auvergne… Terre ou on sait ce qu’est un sou ! Alors, vous imaginez évoquer la bagatelle de … 800 millions !!!!

Cela peut donner le tournis…

 

Fernando Alonso, le mieux payé des pilotes de F1 en 2012, pas loin de 40 millions pour la saison, aurait ainsi engrangé 160 millions depuis qu’il roule.

De façon unanime, à commencer par lui, on trouve que cette saison 2012, même s’il n’est pas Champion du Monde, a été la meilleure de sa carrière.

Quarante millions de dols pour faire avancer sa trapanelle, pour aller battre Vettel et perdre le titre au premier virage de Spa parce qu’un jeunot s’est cru au bowling, c’est donné finalement…

En revanche, je n’ai pas réussi à savoir si 40 millions à l’année, c’est juste l’écurie et si donc il n’y aurait pas encore un peu d’argent sur des sponsors persos.

 

VALENTINO ROSSI

 

Je dis ça parce que cette année, Valentino Rossi a touché lui aussi un pactole, un peu plus de 30 millions mais écurie et sponsors persos inclus.

Et il a quand même été beaucoup moins bon qu’Alonso et dans la moto, on est loin des sommes de la F1.

Bref, cette somme 2012 annoncée pour Alonso est peut-être la moitié de la réalité…

Bon, j’ai trouvé ailleurs deux chiffres qui mettent tout le monde d’accord…

Invérifiables bien sûr, je les répète donc pour que l’on essaie d’imaginer…

 

 

Les deux personnes les plus riches qui fréquentent la F1 seraient Bernie, « ze boss », (photo avec Vettel le baby futur milliardaire) qui pourrait avoir un petit magot de quatre milliards, et un sponsor mexicain du Team Sauber, « el Senor » Slim.

Présent lors du récent GP du Texas à Austin, où il était venu soutenir son ‘ poulain’ Sergio Pérez, le pilote Mexicain de l’écurie Sauber, dont Telmex, l’une des entreprises de Slim est le sponsor majeur.

Carlos Slim, que le magazine Américain Forbes, présente comme actuellement … l’homme d’affaire le plus riche du globe. Slim qui disposerait de plus de 70 milliards…

On est en dollars hein, ça fait vachement moins en euros…

Environ trente pour cent.

 

 

Donc Ecclestone n’aurait qu’un peu plus de trois milliards d’€ et notre ami Mexicain, seulement cinquante milliards d’euros.

Ah ben oui, là, c’est pas la même chose!

 

 

Enfin, pour … les plus pauvres, façon de parler, une autre source donne les p’tits d’jeuns, les Rookies Français,  Jean-Éric Vergne, en 2012, à un peu plus de 500.000 dollars et Charles Pic à 300.000, lui.

Vergne appartenant à la galaxie Red Bull !

Et Pic, étant soutenu par le tout puissant Groupe Lagardére…

Hormis leur incontestables talents, cela aide. Et est de toute façon… INDISPENSABLE.

A titre de comparaison, le volant du Vénézuélien de Williams, Pastor Maldonado, est financé par le gouvernement de Caracas et Hugo Chavez, à travers la compagnie pétrolière nationalisé PDVSA

Quant au Mexicain, Sergio Perez, on Le sait, son baquet est payé par Carlos Slim, déjà cité plus haut.

 

 

Encore une fois, ces chiffres, à part ceux des Coréens, n’ont pas été confirmés de façon officielle mais nos sources ne sont pas non plus des « trash-press specialists », ce qui en Angleterre, pays des Tabloïds insolents, signifie ‘ Presse de poubelle ‘ ! On dirait en France, dans le langage populaire, chez nous, que les sources en question en provenance de GB, ne sont pas des … fouille-merde.

Mais pour ceux que cela dégoûterait des sports mécaniques, outre l’argument imparable du coût que l’on accorde à la vie, c’est ce que risquent ces garçons chaque fois qu’ils s’assoient dans le baquet ou sur la selle, dites vous, et qu’il ya des mecs qui touchent infiniment plus que ça et pour taper dans un ballon!

Et pour certains, sans franchement mouiller leurs maillots…

Il  est toutefois vrai que parfois,  ils risquent au pire une … déchirure musculaire!

Moi, je ne gagnerai jamais le milliardième de ça et pourtant, ils me font rêver depuis quarante ans… nos champions des sports mécaniques

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Bernard ASSET – Bernard BAKALIAN – RED BULL – PIRELLI

 

 

 

F1 Sport

About Author

jeanlouis