RALLYE DAKAR 2013, PARCOURS DEVOILÉ, 459 ENGAGÉS!

 

C’est le plus grand rallye-raid au monde, c’est aussi le premier, il a été créé par Thierry Sabine il ya 35 ans.

Il a lieu du 5 au 20 janvier et cette année , suivra un axe nord-sud, revenant ainsi à ses fondamentaux du Paris-Dakar!

Il partira de Lima, capitale du Pérou, arrivera à Santiago du Chili, en passant par les Andes et l’Argentine. Si l’on prend en compte les parcours de liaison pharaoniques, c’est assurément aussi le plus long, 8000 km dont 50% de spéciales.

 

 

Ce mercredi à Paris, au très prestigieux Pavillon Gabriel situé en bas des Champs Élysées, tout le staff d’ASO, l’organisateur de cette épreuve qui fait toujours autant rêver ceux qui partent, comme ceux beaucoup plus nombreux qui restent, présentait le parcours détaillé et la liste toujours aussi impressionnante avec encore plus de concurrents que l’an passé et ce malgré la conjoncture économique Internationale difficile…

 

459 ENGAGÉS!

 

Autant de concurrents, cela ressemble plus à une véritable armée qu’à une épreuve sportive mais c’est la rançon du succès!

La répartition…

161 autos, 75 camions, 196 motos, 40 quads.

C’est que cette épreuve représente toujours une part d’absolu pour les amateurs et un enjeu commercial colossal pour les marques, qui y mettent ce qu’elles ont de mieux, avec des budgets démentiels…

Il est vrai que les marchés Sud-américains sont en plein développement !

Ceci explique donc aussi cela.

 

 

Un exemple ?

Les deux buggies d’Al Attiyah et Sainz, sont soutenus par les deux sponsors les plus riches au monde, en tous cas les plus généreux, Red Bull et le Qatar!

Chez les motards, le Team KTM – également financé par Red Bull ! – sera à priori imbattable, avec les  pilotes qui ont gagné le Dakar sept fois d’affilée à eux deux, Marc Coma trois fois, Cyril Despres quatre fois.

 

L’INVINCIBLE DUO KTM

 

Il est clair que même si nous sommes en sports mécaniques où il ya encore des durites à dix balles qui pètent au mauvais moment, il serait totalement incongru que quiconque vinsse gêner ces deux jumeaux ennemis là, dans leur quête de huitième victoire!

Cyril Despres…

« Je suis presque prêt… je fais déjà 800 minutes de cardio training par semaine, et la fréquence va encore augmenter. Je fais ça en plus des entraînements à vélo et à à la course à pieds. Tu me parles des Husqvarna qui vont très vite, certes, mais pour l’instant elles ne gagnent pas… »

 

MARC COMA ET CYRIL DESPRES

 

Voilà ce que l’on peut appeler le « fighting spirit », en fait ce garçon n’a que deux adversaires, de taille certes, mais deux seulement sur 196, Marc Coma et lui-même…

Marc Coma qui nous dit d’ailleurs

 » que sa blessure à l’épaule du récent Rallye du Maroc le fait encore souffrir, qu’il ne peut donc pas s’entraîner comme il le souhaite et qu’heureusement, le Dakar ne part que dans quarante quatre jours!

Alors bien sûr, les Husky de Viladoms et Barreda sont les plus rapides mais celui qui décide c’est le terrain, pas les ingénieurs…

Certes, il ya un Team Honda de retour officiellement sur le Dakar et qui a fière allure, avec Helder Rodriguez en leader, certes Frétigné revient courir pour Yamaha mais honnêtement, à moins d’un coup de Jarnac toujours possible dans nos sports, un problème mécanique au hasard, je ne vois pas qui va aller chercher au classement final nos deux épouvantails.

 

AUTOS: MINI … MAXI FAVORI!

 

En auto, les Mini de Peterhansel, Roma, Novitsky, Holowczyc et Garafulic sont hyper préparées, les pilotes et les navigateurs précis comme des horloges suisses, et ils ont tous une expérience phénoménale !!!

On rappellera que Stéphane ¨Peterhansel, avec 10 victoires au Dakar, six à moto et quatre en auto, est le recordman de l’épreuve.

Le tout nouveau Team Qatar, présenté également ce mercredi – voir article précédent de Gilles Gaignault –  avec les deux anciens lauréats que sont Al Attiyah et Sainz, n’a eu que quatre mois pour être mis sur pieds et a donc finalement assez peu roulé…

Alors ?

Cette équipe devrait surtout se roder pour les Dakar suivants , le programme dévoilé ce jour étant de trois ans

 

 

Carlos Sainz, déjà vainqueur du Dakar et surtout ancien double Champion du Monde des Rallyes, a d’ailleurs dit qu’il n’était pas encore habitué aux formidables possibilités de l’engin.

Or manque d’entraînement sportif et manque de roulage, sont deux inconvénients majeurs dans une histoire comme celle-ci…

En fait, pour ne première tentative,  il aurait peut être été beaucoup plus intéressant de les engager à l’Africa Race où il y aurait eu une formidable bataille avec le buggy Sonangol de Schlesser, Champion du monde de la spécialité!

Mais Al Attiyah et Sainz, sont des inconditionnels du Dakar et adorent les pistes d’Amérique du sud !!!

 

CARLOS SAINZ

 

Je les vois un peu perdus, nos deux buggymen, mais bien sûr, dans le sable, le destin choisira ses proies…

Ce qui ne veut pas dire que la route est ouverte pour les Mini de Peterhansel, le communiqué officiel fait valoir que le changement de règlementation diminue l’écart entre les Mini officielles et des autos comme les Toyota de De Villiers ou Alvarez…

 

 

Peterhansel, alias « Peter »,  vieux pote depuis le temps où il roulait en enduro…

 » On a énormément roulé, sur des courses comme la Baja d’Espagne ou le Sertoes au Brésil, on a fait un paquet d’entraînements dans la région d’Erfoud en même temps qu’y passait le rallye du Maroc, en plus j’ai pu rouler trois épreuves à moto, j’en ai le droit jusqu’au mois de juillet, ce qui est aussi un entraînement à la précision du pilotage, on est carrément prêts. Alors c’est sûr, les buggies vont aller vite mais jusqu’au bout? »

 

 

 Tout est relativement dit dans cette phrase et le Team Mini que dirige Sven Qandt, est carrément une armée techniquement et sportivement très pointue…

S’il faut faire un pronostic, il est clair que ces autos sont gagnantes sur le papier… mais au Dakar, on est sur … le sable!

 

 CAMIONS:LA VRAIE TUERIE!

 

C’est dans cette discipline que la bataille devrait être la plus sérieuse.

Parce que le jeune De Rooy est un solide guerrier. Et ses Iveco foncent dans le désert. On l’a encore vu tout dernièrement lors du Rallye Oilybia du Maroc

Il a aussi engagé Mikki Biasion au cas où lui-même aurait une petite défaillance, ce qui est rarissime!

En face, il y aura les Kamaz.

Longtemps souverains et invincibles.

 

 

Certes, Chagin, qui est toujours le recordman du nombre de spéciales gagnées au Dakar, est devenu un manager extrêmement efficace, la preuve a été faite au Silk Way Rally, l’été dernier.

Mais ses successeurs manquent encore un peu d’expérience…

 

VLADIMIR CHAGIN

 

Il a de jeunes pilotes très talentueux mais qui n’ont pas encore la sagesse de leur talent… élément indispensable, on le sait depuis les bagarres Neveu-Auriol à moto, pour gagner une épreuve de ce genre.

Et il ya aussi le Tatra de Loprais, qui finira peut-être par aller au bout du Rallye et qui dans ce cas, sera là avec des chronos effrayants!

Bref, beau voyage, belle course, le cru 2013 est fidèle à la légende!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos : TEAMS – GILLES VITRY – autonewsinfo

 

 

Sport

About Author

jeanlouis