F1 : LES JEUNES DES WORLD SERIES RENAULT EN VEDETTE AUX ROOKIES TEST

 LA RÉVÉLATION  2012 : ANTONIO FÉLIX DA COSTA

 

Les pilotes de FR3.5 Series à l’aise en F1

Les essais de Formule 1 réservés aux jeunes pilotes étaient organisés en trois temps cette année, avec une séance pour certains teams à Silverstone en juillet, puis à Magny-Cours en septembre et enfin à Abou Dhabi ces jours-ci. Six pilotes de Formula Renault 3.5 Series ont profité de ces journées pour s’illustrer en Formule 1, démontrant une nouvelle fois que la discipline reine des World Series by Renault prépare idéalement pour le plus haut niveau du sport automobile.

Avec Jules Bianchi (Scuderia Ferrari et Sahara Force India F1 Team) et Sam Bird (Mercedes AMG Team) à Magny-Cours, puis Robin Frijns (Sauber F1 Team et Red Bull Racing), Kevin Magnussen (McLaren Mercedes), Antonio Felix da Costa (Red Bull Renault) et Alexander Rossi (Caterham F1 Team) à Abou Dhabi, six pilotes de la promotion 2012 de la Formula Renault 3.5 Series ont participé aux essais de Formule 1 réservés aux jeunes pilotes.

D’anciens pensionnaires de la discipline ont également brillé lors de ces essais grâce à Giedo Van der Garde (Caterham-Renault Team), Champion de Formula Renault 3.5 Series en 2008, Oliver Turvey (McLaren Mercedes), quatrième et meilleur rookie en 2009 ainsi que Brendon Hartley (Mercedes AMG F1 Team), vainqueur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2007 et animateur de la Formula Renault 3.5 Series durant trois saisons.

 

 

En septembre, à Magny-Cours, Jules Bianchi, Vice-champion de la Formula Renault 3.5 Series 2012, effectuait près de 1500 kilomètres d’essais et bouclait chacune des journées en haut de la feuille de temps. A Abou Dhabi, c’était au tour de Kevin Magnussen le mardi en 1’42’’661, puis Antonio Felix da Costa le mercredi en 1’42’’679, de se mettre en évidence en étant les plus véloces.

 

 

Jean-Pascal Dauce, directeur de la compétition de Renault Sport Technologies – désormais désigné par Carlos Ghosn, patron du projet ALPINE – pouvait donc se satisfaire des prestations des pilotes de Formula Renault 3.5 Series :

« De par leurs performances et leur adaptation immédiate, nos pilotes ont démontré à quel point Formula Renault 3.5 prépare à la Formule 1. En récompense de son titre, Robin Frijns était convié par Renault Sport Technologies et Red Bull Racing à effectuer une journée d’essais. Robin avait déjà effectué ses premiers tours de roues en F1 à bord d’une Reb Bull, au Moscow Raceway, dans le cadre des World Series by Renault. A Abou Dhabi, il a fait du bon boulot avec Sauber puis a démontré son professionnalisme au sein de l’équipe double championne du monde de F1. Robin Frijns, Jules Bianchi, Sam Bird, Antonio Felix da Costa, Kevin Magnussen et Alexander Rossi ont tous prouvé qu’ils ont parfaitement leur place en Formule 1. »

Questionnés sur la découverte du pilotage de ces monoplaces de GP, les apprentis-champion ont confié :

Robin Frijns : « Avec une journée pour le compte de Sauber et une pour Red Bull, j’ai pu mesurer à quel point les kilomètres effectués à bord de Formula Renault 3.5 sont bénéfiques. C’est vraiment le freinage qui est le plus impressionnant et l’exploitation des pneus le point le plus compliqué. La journée au sein de Red Bull Racing a été intéressante car nous avons essayé différentes choses. J’ai fait des petites fautes avec mon train de softs, mais cela reste une journée positive. Je remercie énormément Renault Sport Technologies de m’avoir offert cette opportunité. »

 

 

Kevin Magnussen : « Même si Formula Renault 3.5 est une voiture fantastique, la F1 c’est un autre monde. Ce n’est pas tellement la vitesse qui est impressionnante, mais c’est la sensation que tout est électronique alors que dans toutes les autres disciplines tout est mécanique. Ces essais sont une superbe expérience, et encore plus lorsqu’on roule pour McLaren Mercedes, une équipe de rêve. Rien n’est encore officialisé, mais mon but est de disputer de nouveau la Formula Renault 3.5 Series la saison prochaine, avec toujours la F1 en ligne de mire. »

 

 

Antonio Felix da Costa : « En 2010, j’avais effectué ces journées d’essais. En venant de la F3, l’écart était énorme et l’adaptation compliquée. Cette année, avec l’expérience de la Formula Renault 3.5 Series, cela s’est très bien passé. Le plus déstabilisant, c’est le nombre de personnes qui interviennent. Dans la radio, on me demandait tellement de choses que je crois que je peux faire un tour entier en discutant maintenant ! Red Bull Racing semble satisfait du travail que nous avons effectué ensemble. C’est très intéressant de pouvoir comparer mes données avec celles de Sebastien Vettel et Mark Webber. L’année prochaine, c’est quasiment acquis que je serais engagé en Formula Renault 3.5 Series. La décision appartient à Red Bull Racing. »

 

 

Ultime précision, ce dernier vient encore de briller en remportant ce week-end, le très réputé et prestigieux Grand Prix de Macao, non sans avoir triomphé dans la manche de qualification la ville samedi !!!

Preuve s’il en est de son indéniable et immense talent…

Depuis de nombreuses années, la Formula 3.5 de ces World Séries Renault, a démontré que les meilleurs pilotes qu’elle sacrait, avaient tous le niveau nécessaire lorsqu’ils s’aventurent en F1

Preuve du bien fondé de cette discipline qui sportivement et médiatiquement, vaut largement les épreuves du GP2. Sur le plan médiatique, les retombées des WSR  sont d’ailleurs beaucoup plus intéressantes  pour les jeunes espoirs, le GP2 souffrant de se dérouler les week-ends de Grands Prix qui monopolisent l’attention des médias

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY et Teams

 

F1 Sport

About Author

gilles