F1 : 3éme TITRE MONDIAL POUR RED BULL RENAULT CHAMPION DU MONDE DES CONSTRUCTEURS

 

Le moteur Renault propulse Red Bull Racing vers un troisième titre des constructeurs et consécutif !

La deuxième place de Sebastian Vettel lors du Grand Prix des Etats-Unis et qui s’est couru sur la piste d’Austin au Texas, assure l’équipe Autrichienne, Red Bull Racing et le motoriste Français Renault, d’un troisième titre de Champion du monde des constructeurs consécutif.

Cette saison, Sebastian Vettel et Mark Webber se partagent 440 points, 7 victoires, 8 pole positions et 7 meilleurs tours en course.
C’est le onzième titre constructeur de Renault dans la discipline.

Le partenariat entre Red Bull Racing et Renault, a débuté en 2007, avec l’intégration du RS27, un moteur V8 2,4 litres développé par Renault à Viry-Châtillon, dans le châssis de l’écurie Autrichienne.

L’association a ensuite fêté son premier podium dès sa première saison.

La première victoire de Red Bull Racing–Renault est arrivée lors du Grand Prix de Chine 2009, à Shanghai.

Le RS27 s’est ensuite imposé à 34 reprises avec Red Bull, alignant trois titres constructeurs et marquant 1794,5 points en un peu plus de cinq ans.

A lendemain du GP du Texas, Carlos Ghosn, Président du Groupe Renault, commente ce lundi matin :

« Je tiens au nom de toute l’entreprise et à titre personnel à féliciter les équipes de Renault Sport F1 et de Red Bull Racing pour cette nouvelle performance. Onze titres de Champion du monde Constructeurs pour Renault en 35 ans de compétition, c’est un réel exploit ! »

Et, le grand patron, poursuit et explique :

« Ce résultat souligne la pertinence de la décision de Renault de contribuer en tant que motoriste en Formule 1, et constitue une motivation supplémentaire pour relever les prochains challenges. Réussir une nouvelle saison de Formule 1 tout en préparant l’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation moteur en 2014. »

Dimanche prochain, à Interlagos au Brésil, ultime manche du Championnat 2012, il ne reste plus qu’une ultime étape à Sebastian Vettel pour tenter de décrocher son troisième titre de Champion du monde des pilotes, cette fois.

Lequel viendrait alors s’ajouter à une liste déjà longue de NEUF couronnes pour la firme au losange:

1992 (Nigel Mansell) – 1993 (Alain Prost) – 1995 (Michael Schumacher) – 1996 (Damon Hill) – 1997 (Jacques Villeneuve) – 2005 et 2006 (Fernando Alonso) et enfin… Sebastian Vettel (2010 et 2011)

Soit une sacrée moisson…

Qui l’eut cru il y a de cela … 35 ans lorsqu’à l’initiative de François Guiter, le directeur du service compétition chez le pétrolier ELF, une discrète monoplace bleue foncé  mais qui des sa toute 1ére apparition en course revêtu la traditionnelle couleur jaune de la firme Française, entama aux mains de Jean Pierre Jabouille, ses tous premiers tours de roue sur le circuit Madrilène de Jarama en Espagne ?

Assurément bien peu de spécialistes des GP.  Lesquels, principalement les managers des écuries Anglaises, l’avaient d’ailleurs surnommé la  » YELLOW TEA POT  »  (La théière jaune fumante) !

Et ce parce que son moteur turbo à l’époque fumait cassant à qui mieux mieux…

Ce même Jabouille qui deux ans plus tard, le 1er juillet 1979, faisait entrer Renault dans l’histoire en triomphant au Grand Prix de France sur le circuit de Dijon-Prenois.

GP de France. Pilote Français. Voiture Française. Moteur Français. Pneumatiques Français (Michelin) Et lubifiants Français (ELF).

Un sacré souvenir. Nous en étions déjà !!!

Comme on peut le constater, les temps ont bien changés…

Gilles GAIGNAULT
Photos : Collection personnelle Gilles GAIGNAULT et Teams

F1

About Author

gilles