MOTO : 3ème EDITION DU MERZOUGA RALLY DU 3 AU 9 NOVEMBRE 2012

 

La 3ème  édition  du  Merzouga  Rally  qui  s’est  déroulée  du  3  au  9  novembre  2012,  est  un  nouveau  concept  de  rallye-raid  réalisé  par  Edo  Mossi.  Ce  rallye  fait  parti  du  Championnat  Series  Lite désert.

130  concurrents  étaient engagés en  motos,  quads,  SSV…  Ce  ne sont  pas  moins  de  14  pays  différents et 5 continents qui étaient représentés

!

 

Le parcours du Merzouga Rally millésime 2012, s’étendait sur plus de 1 100 km sur des terrains différents, sans liaisons. Au total, le rallye c’était un prologue et 5 étapes qui, par leur nature, représentaient un véritable entrainement avant le Dakar ou l’Africa Race.

On retrouvait  parmi les engagés du Merzouga Rally des compétiteurs de premier plan, tel que Glauco Ciarpaglini (photo ci-dessous), leader du classement Rally Lite et 2ème du Championnat italien.

Parmi les nouveaux italiens engagés : Alessandro Botturi qui a terminé 8ème du dernier Dakar et 2ème au Sardaigne.

 

 

Deuxième l’an dernier dans la catégorie Rallye Lite, Italien Giovanni Sala (photo ci-dessous), 6 fois Champion du Monde d’Enduro, 4 fois vainqueur des 6 Jours d’Enduro (ISDE) possède l’expérience de 7 Dakar avec une troisième place en 2006. Il avait pour objectif de faire un meilleur résultat que l’an dernier, mais aussi se faire plaisir dans les grandes dunes de Merzouga.

 

 

De nombreux pilotes internationaux ont mené la vie dure aux italiens. Parmi eux, les Australiens James et Ben Grabham (cyclistes célèbres en Australie).

Ils ont découvert les grandes dunes de l’Erg Chebbi pour se préparer au prochain Dakar. Brett Cummings (photo) ci-dessous), vainqueur du Safari Australasie et Glen Grundy ont essayé de tirer le meilleur parti de ce Merzouga Rally pour acquérir de l’expérience en prévision eux-aussi du Dakar.

 

 

Le Polonais Jaceck Czachor (Orlen Team) était également de la partie. Son équipier Jakub Pryzgonski, vainqueur du Merzouga Rally 2011, était le grand absent de cette édition en raison de tests programmés avec l’équipe KTM.

Merzouga Rally et SSV

Les Français Frédéric Michot, Didier Fourny, Arnaud Debron, François Lethier (pour ne citer qu’eux) ont fait  face au Portugais Pedro Bianchi Prata, vainqueur de la Baja en Hongrie et à l’Espagnol Antonio Valero Ramos, 8ème au général du Marrakech XRally. L’américain Nathan Rafferty, les Vénézueliens Gustavo Querales, Nicola Alberto Cardona et Rafael Eraso Nardo, le Canadien Patrick Trahan et le Marocain Harite Gabari… ont pu prendre beaucoup de plaisir au cours de cette semaine sportive marocaine tout en engrangeant de l’expérience pour l’Africa Race et le Dakar.

La catégorie SSV continue à plaire aux Français…

De nombreux concurrents étaient au départ et ont dû faire face aux équipages Abel-Manez, Roustan-Lefebvre et Thierry Costa Henricy ainsi que les expérimentés espagnols, Fidel-Sanchez, les australiens Connel – Whittle et les marocains Rachid – Bebouross.

 

RÉSULTAT 5ème ET DERNIÈRE ÉTAPE « CENTAURE » 128 km

 

La dernière étape s’est déroulée dans les grandes dunes de Merzouga et ses 128 km de dunes spectaculaires. Czachor, Bianchi Prata et Micheluz finissent dans cet ordre au final.

Un podium international pour cette troisième édition du rallye avec le Polonais Jacek Czachor premier au général devant le Portugais Pedro Bianchi Prata et l’Italien Maurizio Micheluz. Le Vénézuélien Nicolas Cardona et le Portugais Mario Patrao, complétant le Top cinq. Le dernier cité, 11 fois Champion du Portugal en catégorie TT, remporte l’étape dans la catégorie rallye tandis que le Champion Européen d’enduro, Maurizio Micheluz, a gagné l’étape finale, dans la catégorie Rallye Lite.

Le vainqueur, Jacek Czachor,  confiait :

« Je suis vraiment heureux de ce résultat, le rallye a été très technique en navigation. Je tiens à remercier Mirco Miotto pour m’avoir donné cette opportunité ».

Les vainqueurs de la série lite de DesertRally, le Trophée organisé par Edo Mossi pour la catégorie Rally Lite sur trois jours (Italie, Xrally, Marrakech et Merzouga Rallye) sont finalement :

Andrea Fesani, Mirco Miotto et Marco Gandini qui ont remporté respectivement 5 000€, 3 500 € et 1 500 €. L’équipage Culus-Adam (photo ci-dessous) a remporté la catégorie SSV devant Abel-Carillero et Henrichy-Costa.

 

 

LE RALLYE EN DÉTAIL

 

RÉSULTATS ÉTAPE 4 « MERZOUGA RALLY » 270 km

Auparavant, la 4ème étape du rallye se déroule au sud et propose 270 km de portions très sélectives. L’étape, en effet, était caractérisée par un terrain mixte (portions rapides, hors piste, dunes) et était organisée en 4 boucles, chacune totalement inédites. La navigation était comme souvent difficile.

Après la chaleur des trois premières étapes, les pilotes et les machines pouvaient profiter d’un ciel nuageux et de températures plus basses avant d’affronter la plus longue étape du rallye.

 

 

Nicolas Cardona du Team Vénézuélien, remporte l’étape devant le Portugais Pedro Bianchi Prata et le Polonais Jacek Czachor qui mène au général devant Bianchi Prata et Micheluz.

Dans la catégorie Rally Lite, Cesare Zachetti est arrivé premier lors de la 4ème étape devant Matteo Micheluz et Matteo Rizzi.

Nicolas Cardona qui expliquait :

«  La navigation était très technique aujourd’hui et après avoir fait quelques erreurs lors des étapes précédentes, je suis parti ce matin déterminé à faire ma course et à rester concentré sur le road-book. C’est la première année que je fais entièrement du rallye et que je participe au championnat entier. Je dois dire que comparer à d’autres courses qui sont plus rapides et où on a besoin de moins d’expérience concernant la navigation et le road book, ici la navigation est le point clé et je suis heureux parce que j’ai gagné en confiance sur ce point’.

C’était une bonne journée également pour Mario Patrao (photo ci-dessous), 11 fois champion du Portugal en tout terrain et pour les italiens Tarricone et Fesani. Le Sud-africain, Brett Cummings terminait 6ème, ralentit par des problèmes mécaniques alors que l’Australien Ben Grabham n’avait pas pris le départ, parce qu’il était malade.

 

 

Mario Patrao, lâchait :

“Aujourd’hui, j’ai bien commence et j’étais leader lorsque je suis arrive au Check Point 1. J’ai bien poursuivi mais c’est à ce moment que j’ai loupé le Check Point 2. J’ai donc du revenir en arrière ce qui m’a fait perdre beaucoup de temps. C’est dommage parce qu’après tout ça, il était difficile pour moi de maintenir ma concentration mais ce fut une bonne expérience. C’est la première fois que je participe au Merzouga Rally et c’est une très bonne course pour la préparation au Dakar ».

RÉSULTATS  TOP 5 MOTO

Nicolas Cardona
Pedro Bianchi Prata
Jaceck Czachor
Mario Patrao
Francesco Tarricone

RÉSULTATS  TOP 5 RALLY LITE

Zacchetti
Maurizione Micheluz
Matteo Rizzi
Andrea Fesani
Alex Busquets

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL APRÈS LA 4ème ÉTAPE – TOP 5 MOTO

 

Jaceck Czachor
Pedro Bianchi Prata
Maurizio Micheluz
Nicolas Cardona
Brett Cumming

RÉSULTAT 4ème ÉTAPE – TOP 3 SSV

Connell – Whytlly
Roustan – Rustan
Rinaldi – Caron

CLASSEMENT GÉNÉRAL APRÈS LA 4ème ÉTAPE – TOP 3 SSV

Culus – Adam

Abel – Carillero

Henrichy – Costa

RÉSULTATS ÉTAPE 3 « VIRGO » 238 km

 

 

La troisième étape du Merzouga Rally emmène les participants au nord de Merzouga pour 238 km de spéciale. Après le départ dans les grandes dunes de l’Erg Chebbi, les pilotes vont au nord direction Erfoud et s’affrontent sur une piste rocailleuse et rapide composé d’herbe à chameau et terminent sur les grandes dunes de sables pour le retour au bivouac.

L’étape est caractérisée par la variété de ses terrains et les difficultés inhérentes à un véritable rallye africain, qui ne l’oublions pas, reste également une compétition de navigation !

Le Polonais Jacek Czachor (photo ci-dessus) du Team Orlan, remporte cette troisième étape devant l’italien Giovanni Sala et le Sud africain Brett Cumming. Le Portugais Pedro Bianchi Prata, finit 4ème. David Corradini, terminant à la 7ème place, Ladis Dalle Mule 8ème, Franceso Tarricone se classe 9ème, lui qui a participé à sept Dakar.

A noter la lourde chute de l’italien Glauco Ciarpaglini qui est tombé au km 35 et qui  s’est fracturé la clavicule. Il a été transporté par l’hélicoptère médical à l’hôpital d’Errachidia pour y passer des examens supplémentaires.

Jacek Czachor racontait :

« C’était une belle étape avec pas mal de portions rapides et de dunes. Je pense avoir dépassé la vitesse limite dans deux zones limitées, je dois donc voir quelle est ma position finale aujourd’hui. Je m’en sors de mieux en mieux avec la navigation. Nous nous entrainons pour le Dakar auquel je vais participer avec le Team australien Honda GHR avec mon coéquipier Glen Grundy ».

Pedro Bianchi Prata, poursuivait :

« C’était une étape typiquement africaine avec des portions rapides où j’ai atteins 154 km/h ! Au km 35 j’ai été le premier à assister Glauco qui avait lourdement chuté. J’ai appelé le PC course afin de prévenir l’assistance médicale et j’ai attendu l’arrivée du docteur qui a mis 6 mn pour nous rejoindre. Après le ravitaillement j’ai pris mon rythme et mis à part un check point que j’ai loupé et qui m’a couté un peu de temps, je pense avoir tout fait correctement aujourd’hui ».

 

 

Cependant que Francesco Tarricone, ajoutait  :

«  Quelle honte d’avoir perdu ma concentration juste avant le ravitaillement. J’ai été pénalisé pour vitesse excessive…mais à part ça j’ai vraiment apprécié la boucle entre les deux ravitaillements parce que ca demandait une bonne navigation ».

 

CLASSEMENT DE L’ETAPE 3 – TOP 10 MOTO
Jacek Czachor
Sala Giovanni
Brett Cumming
Pedro Bianchi Prata
Maurizio Micheluz
Alex Busquets
Davie Corradini
Ladis Dalle Mule
Francesco Tarricone
Andrea Fesani

CLASSEMENT DE L’ETAPE 3 – SSV (TOP 3)
Henrichy – Costa
Fidel – Sanchez
Rinaldi – Caron

RÉSULTAT DE L’ETAPE 2 – « ANDROMEDA »


C’est l’Australien Ben Grabham (photo) qui remporte la seconde étape du Merzouga Rally. Appelée « Andromeda », cette deuxième étape était longue de 184 km et composée de secteurs très sélectifs fait de nids de rivières, de pistes rapides et de dunes. La température, qui a atteint par moments  45 degré , continuait d’éprouver les hommes et les machines. Ben Grabham, l’un des cyclistes tout terrain le plus connu d’Australie, trois fois vainqueur de l’Australian Safari, a remporté cette difficile seconde étape.

1’56’’ derrière, on retrouve l’italien Glauco Ciarpaglini suivi par le Polonais Jacek Czachor du Team Orlen à 2’56’’. A noter le bon résultat sur cette deuxième journée de course de Maurizio Micheluz, Champion d’Europe d’Enduro, qui termine à la 4ème place.

Ben Grabham :

«  Jour après jour, je me familiarise avec la navigation, le road book et le GPS. Je suis heureux parce que j’apprends énormément et je suis certain que cet entrainement me sera très utile pour le Dakar 2013 auquel je participerai avec KTM Australie ».

Jaceck Czachor, enchainait:

“Nous sommes en train de finaliser notre préparation pour le Dakar 2013. J’y participerai avec Kuba (Jakob Przygonsky) mon coéquipier du team Orlen. J’étais assez satisfait de cette spéciale technique qui demandait également de bien savoir se diriger. Je profite du rallye ».

Glauco Ciarpaglini, ajoutait:

“Ca été une superbe spéciale avec une large variété de terrains, on a traversé des lits de rivières asséchées, des portions rapides et des dunes. Hier, j’ai souffert de la chaleur alors qu’aujourd’hui je l’ai mieux géré et je me sentais mieux ».

Quant à Maurizio Micheluz, lui il concluait:

“C’est mon premier rallye Africain et je prends beaucoup de plaisir. Jour après jour, je me familiarise avec la navigation à l’aide du road-book et du GPS. Je galère un peu dans les zones où il y a beaucoup de traces alors que je suis plutôt à l’aise dans les dunes. C’est une nouvelle expérience et j’en profite ».

 

CLASSEMENT DE L’ETAPE 2 – MOTO

Ben Grabham
Glauco Ciarpaglini
Jacek Czachor
Maurizio Micheluz
Mario Patrao
Pedro Bianchi Prata
Arturo Casanova
Giovanni Sala
Nicola Alberto Cardona
Antonio Colombo

CLASSEMENT DE L’ETAPE 2 – SSV (TOP 3)

Roustan – Roustan
Garrouste – Damota
Abel – Manez

 

RÉSULTAT PREMIÈRE ÉTAPE – “ERG CHEBBI”

 

Les grandes dunes de l’Erg Chebbi furent le décor de l’arrivée de la première étape du Merzouga Rally. Longue de 171 km et composée de secteurs sélectifs, notamment d’une première partie très rapide jusqu’à la zone de ravitaillement dans le village de Taous puis une seconde partie nécessitant une très bonne navigation dans les dunes avant l’arrivée à la Kasbah Tombouctou où est installé le bivouac du rallye.

Le Merzouga Rally c’est avant tout le désert et le  combat contre le chronomètre mais c’est également une occasion de jouir du désert en sécurité comme le confirme, Giovanni Sala, 6 fois Champion du Monde d’Enduro et 3ème du Dakar 2006  :

C’est ma seconde participation et j’aime beaucoup la formule du Merzouga Rally. C’est idéal pour ceux qui viennent affronter le chrono dans le désert pour la première fois, grâce notamment à l’attention portée sur la sécurité et puis c’est une épreuve qui demande un très bon sens d’orientation. Le soir il est possible de profiter de l’ambiance du désert avec ses amis ce qui est vraiment appréciable. J’ai passé la ligne d’arrivée en premier mais je pense prendre des pénalités parce que j’ai raté des check points dans les dunes à la toute fin de l’étape ».

 

 

L’Espagnol Arturo Casanova (photo), expliquant :

“C’était une étape qui a beaucoup demandé physiquement, spécialement la seconde partie dans les dunes. Il faisait très chaud et avec une température atteignant les 40 degrés, il était difficile de maintenir sa concentration. J’ai essayé de faire de mon mieux, j’ai fait très attention à la navigation et finalement j’ai pu faire une belle étape ».

 

 

Et, l’Australien Ben Grabham (photo), poursuivait:

“J’ai fait le meilleur temps lors du prologue et j’ai donc été le premier à m’élancer sur la première étape. J’étais bien dans la première partie jusqu’au ravitaillement car c’était une portion rapide sur un sol dur, similaire à ce que l’on peut trouver en Australie. J’ai un peu galéré dans les dunes parce que c’était la première fois que je naviguais avec un road book et un GPS mais je suis heureux parce que j’apprends beaucoup pour le Dakar vu qu’on aura les mêmes instruments de navigation ».

 

 

Un mot encore du Portugais, Pedro Bianchi Prata (photo) :

“ C’était une étape difficile notamment en raison de la chaleur. La navigation dans les dunes était très technique mais j’ai pu profité du sentiment de liberté que procure le désert ».

 

 

Le Vénézuélien, Nicolas Alberto Cadorna, racontant lui :

“Je suis à Merzouga avec mes coéquipiers Eraso Rafael et Gustavo Adolfo Querales du Team Venezuela pour finaliser notre préparation au Dakar. On va se concentrer sur la navigation, la course et l’entrainement ».

 

RÉSULTAT DE L’ETAPE 1 – MOTO

Giovanni Sala
Jaceck Chkzor
Arturo Casanova
Pedro Bianchi Prata
Ben Grabham
Maurizio Micheluz
Andrea Fesani
Angelo Pedemonte
Résultat non official de l’étape 1 – SSV
Abel -Manez
Henrichy – Hoeppo
Culus – Adam

 

Yantl DEROUSSEN

Photos : MERZOUGA RALLY

 

CARTES POSTES DU DÉSERT SUD MAROCAIN DU COTE DE MERZOUGA

 

 

Sport

About Author

gilles