IRC : VICTOIRE DE LA FORD DE NASSER AL ATTIYAH AU RALLYE DE CHYPRE

 

SUCCÈS final du Qatari Nasser Al Attiyah au Rallye de Chypre, ultime manche de la saison en Championnat IRC.

L’ancien vainqueur du Dakar en janvier 2011, navigué par Giovanni Bernacchini, au volant d’une Ford Fiesta, au terme des 13 spéciales représentant, 237.14 kilomètres, a remporté ce dimanche après-midi, la manche chypriote de l’IRC Séries, dernière épreuve de la saison 2012.

 

 

A l’arrivée, le Qatari précède la Skoda Fabia du Norvégien  Andreas Mikkelsen, associé à Ola Fløene et la Subaru du duo, Arai Toshihiro – Moscatt Dale

 

 

En 2 roues motrices, suite aux ennuis d’embrayage rencontré par la Renault du Français Robert Consani, le titre revient à la Citroën DS3 R3T du Britannique Harry Hunt, navigué par l’Irlandais David Moynihan.

C’est donc au terme d’une saison longue et éprouvante que Robert Consani a malgré tout remporté la Production Cup de l’Intercontinental Rally Challenge. Malheureux à Chypre en raison d’une défaillance mécanique, il n’a pas pu défendre sa position de leader en IRC 2WD Cup, réservée aux deux roues motrices. Il se classe toutefois deuxième de cette catégorie, couronnant une campagne menée tambour battant.

 

 

Après un marathon de huit mois, l’Intercontinental Rally Challenge a livré son verdict. C’est le Cyprus Rally, manche délivrant deux fois plus de points que les autres épreuves, qui clôturait la saison. Ne pouvant participer sur la Renault Mégane R.S. N4 en raison du parcours sur terre, Robert Consani et Nicolas Klinger étaient engagés sur une Clio R3. L’équipage français pouvait marquer dans la catégorie IRC 2WD Cup, mais pas en IRC Production Cup (réservée aux groupe N).

« Nous étions tout d’abord très contents d’être présents, car nous n’avons bouclé le budget qu’à quelques jours du départ », note Robert.

Lequel poursuit :

« Mes fidèles partenaires ont fait des efforts, et des soutiens additionnels ont rendu ce projet possible. Nous avons fait le choix d’un nouveau manufacturier de pneumatiques, Yokohama, et nos essais de préparation se sont très bien déroulés. Nous étions très confiants, avec l’objectif de remporter les deux titres. En Production, nous ne pouvions pas marquer de points et nous n’étions donc pas maitres de notre destin. En 2WD, il fallait tout simplement devancer Harry Hunt. »

La course démarrait idéalement pour Robert, avec un meilleur temps dans la super spéciale d’ouverture de ce Cyprus Rally, vendredi soir. Il prenait la tête du classement « deux roues motrices » devant son rival pour le titre. Le lendemain matin, après être parti sur un bon rythme dans la première spéciale, une montée en température de son moteur obligeait Robert à lever le pied.

Attaquant après avoir perdu sa place de leader, Robert récupérait les commandes dès l’ES3.

« Tout se passait bien, je savais que j’étais vraiment à un bon niveau. Pourtant, Harry Hunt connaissait très bien ce rallye et sa voiture était particulièrement performante, mais j’arrivais à rivaliser sans forcer », souligne Robert.

Et, il enchaine :

« Dans cette même spéciale, j’avais vu Andreas Aigner, mon adversaire en Production, au bord de la route. J’avais un titre quasiment assuré sans rouler dans la catégorie ! Mais, après 11 kilomètres dans l’ES4, nous avons dû nous arrêter suite à la défaillance de la boite de vitesses. C’est dommage, nous étions prêts à nous battre jusqu’au bout pour faire le doublé Production / 2WD… »

Sans adversité, Harry Hunt remportait le Rallye de Chypre en IRC 2WD Cup et s’adjugeait le titre. Robert se consolait avec la couronne en IRC Production Cup, ses rivaux n’ayant pas marqué les points nécessaires pour le rattraper.

« Notre objectif était de gagner les deux championnats », avoue Robert.

Avant de conclure :

« Mais il faut se féliciter et se réjouir de ce résultat en Production car nous aurions pu repartir sans rien. C’est une très belle récompense pour notre équipe, qui a tout donné malgré des moyens limités. C’était une saison difficile, où nous avons dû affronter des structures plus importantes sur des rallyes que nous découvrions pour la plupart. Nous nous sommes battu course après course afin de terminer sur ce titre. Même si ce rallye ne s’est pas terminé comme j’aurais voulu, je suis très fier de notre saison et je tiens à remercier tous nos partenaires, sans qui rien n’aurait été possible. »

 

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

 

1 Nasser Al-Attiyah (Qatar)-Giovanni Bernacchini (Italie) : M-Sport Ford Fiesta RRC, en 3h16’25’’2

2 Andreas Mikkelsen (Norvége)-Ola Fløene (Norvége) : ŠKODA Fabia Super 2000, à 3’35’’3

3 Toshi Arai (Japon)-Dale Moscatt (Australie) : Subaru Impreza R4 STI, à 10’07’’1

4 Jarkko Nikara (Finlande)-Jarkko Kalliolepo (Finlande) : Subaru Impreza R4 STI, à 12’42’’1

5 Sepp Wiegand (Allemagne)- Timo Gottschalk (Allemagne) : ŠKODA Fabia Super 2000, à 14’00’’6

6 Savvas Savva (Chypre)-Andreas Papandreou (Chypre) : Ralliart Lancer Evolution IX, à 15’45’’1

7 Armin Kremer (Allemagne)-Klaus Wicha (Allemagne) : Subaru Impreza WRX STI, à 16’52’’4

8 Lázsló Vizin (Hongrie)-Gábor Zsiros (Hongrie) : ŠKODA Fabia S2000, à 19’00’’2

9 Stavros Antoniou (Chypre)- “Chips Junior” (Chypre) : Ralliart Lancer Evolution IX, à 28’28’’6

10 Miklós Bujdos (Hongrie)-“Zoli” (Hongrie) Ralliart Lancer Evolution IX, à 29’29’’

 

 

IRC Production Cup drivers :

1 Robert Consani : 97pts
2 Toshi Arai : 86pts
3 Andreas Aigner : 75pts…

IRC 2WD Cup drivers :

1 Harry Hunt : 126pts
2 Robert Consani : 87pts
3 Martin Kangur : 51pts…

Sport

About Author

gilles