F1: A ABU DHABI, SUPERBE VICTOIRE DE RAIKKONEN MAIS VETTEL EBLOUISSANT SUR LE PODIUM !!!

SENSATIONNELLE VICTOIRE de KIMI RAIKKONEN à ABU DHABI.

 

Sensationnelle victoire du Finlandais Kimi Raikkoen ce dimanche à Yas Marina au GP d’Abu Dhabi

Mais, le leader du Championnat du monde et double tenant du titre, éblouissant et bien que parti depuis la ligne des stands, termine incroyablement juste derrière la Ferrari, classée seconde, de son grand rival, Fernando Alonso, sur la 3éme place du podium, conservant ainsi sa place en tête du Championnat !

Le Finlandais Kimi Raikkonen, de retour en GP cette année après deux saisons en Championnat du monde des Rallyes WRC ou il pilotait une DS3 Citroen, a remporté au volant de sa Lotus-Renault, ce dimanche sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi, sa 1ére victoire depuis son come-back en F1 au printemps dernier.

Son dernier succès en F1, remontait au GP de Belgique à Spa… en 2009.

Et l’ultime triomphe d’une Lotus en F1, remonte encore plus loin, jadis avec le regretté et inoubliable pilote Brésilien Ayrton Senna da Silva au GP des USA au Renaissance Center à Détroit.

C’était le dimanche 22 juin 1986, où Senna avait au volant de sa Lotus, déjà propulsé par un moteur Renault, devancé les deux Français, Jacques Laffite, avec sa Ligier-Renault et Alain Prost, dans le baquet lui de sa McLaren -TAG Porsche

 

 

 » Iceman » l’emporte ce dimanche, en devançant cette fois, la Ferrari de Fernando Alonso et la… Red Bull-Renault d’un formidable Sébastian Vettel, incroyable 3éme, bien que parti…  depuis la ligne droite des stands !!!

Button finissant 4éme.

4 anciens Champions du monde aux quatre 1éres places.

Kimi devenant le 8éme vainqueur différent cette saison.

Il s’agit aussi du 19éme succès en F1 pour Kimi. Son 7éme podium de l’année.

Les trois premiers du classement du Championnat, terminant d’ailleurs ce dimanche aux trois 1éres places et dans le désordre.

Au classement provisoire du Championnat, Vettel conserve donc le commandement du Championnat, totalisant 10 points d’avance face au pilote de la Scuderia : 255 points pour le jeune Allemand contre 245 à son adversaire Espagnol. Le vainqueur du jour, Raikkonen, en totalisant, lui, 198 pts

 

 

On a assisté à un GP à rebondissements marqué par l’abandon prématuré, au 20éme tour, de la McLaren-Mercedes du Britannique Lewis Hamilton alors en tête et neutralisée par deux fois par la voiture de sécurité, suite à des accrochages.

Dès le départ, Hamilton file en tête alors que Mark Webber placé à ses côtés sur la 1ere ligne loupe complément on envol !

Au 9éme tour, une incompréhension entre le pilote Mercedes Nico Rosberg et l’Indien  Karthikaian provoque une première intervention de la voiture de sécurité, laquelle va se prolonger six tours. Et déjà une toute grande chance pour Vettel, remonté au 13éme rang.

Au cours du 20éme tour, coup de théâtre avec l’arrêt en bord de piste de la McLaren de l’homme de tête, Lewis Hamilton qui semblait pourtant un solide leader…

Et ce suite à des problèmes électriques révèlera très rapidement son stand effondré et consterné par cet abandon surprenant.

Du coup, son dauphin, le Finlandais Kimi Raikkonen récupère le commandement devant la Ferrari d’Alonso alors que Vettel est pointé 12éme.

Dans le stand de la Scuderia, le visage de Piero-Lardi Ferrari – fils du Commandatore Enzo Ferrari –  s’illumine …

On se dit et alors qu’il reste encore 35 tours à couvrir que le pilote Red Bull – Renault, à un très bon coup à jouer et une exceptionnelle opportunité à saisir pour tenter de glaner et grignoter quelques précieux points…

Survient soudainement un accrochage entre la Williams-Renault du Vénézuélien Pastor Maldonado et l’autre Red Bull-Renault de l‘Australien Mark Webber

Puis une touchette met aux prises de nouveau Webber et la Ferrari de Massa.

On en était alors à la mi-course et les positions étaient alors les suivantes.

1. Kimi Raikkonen, 2. Alonso, 3. Button, 4.Maldonado, 5. Massa, 6. Webber, 7. Vettel, 8 Senna et 9, Jean-Éric Vergne. Vettel se retrouvant dans le sillage de son équipier.

Du coup, à la radio le staff Red Bull leur lance ‘’ On ne s’attaque pas ‘’  Ce que Webber aura décrypté ‘’ Tu t’effaces devant Seb ‘’

Au tour suivant (31) le leader stoppe sa Lotus-Renault pour son 1erchangement de pneumatiques. Cet arrêt est plutôt rapide :  20’’278

Il ressort 1’’573 devant Vettel incroyablement remonté à la seconde place précédant Alonso et Button.

On retrouve alors les trois premiers du Championnat aux 3 premières places. Et dans le désordre.

Le second arrêt de Vettel qui avait stoppé en tout début de GP,  suite à une légère touchette dans le peloton lors de sa chevauchée pour tenter de revenir aux avants-postes arrive au 38éme tour.

Durée ? 19’’918. C’est vite.

Il ressort alors en 4éme position précédé par Kimi, Alonso et Button et devance la Lotus-Renault de Romain Grosjean.

Ce dernier va malheureusement être victime d’une infime erreur du pilote Sauber, le Mexicain Sergio Perez lors du 39éme tour, dont est victime outre Grosjean, l’Australien Webber.

Perez étant le seul à pouvoir poursuivre mais il hérite d’un Stop & go !


Romain qui jouait de malchance ce dimanche. Une première touchette avec Nico Rosberg, survenue au départ, l’avait contraint à repasser par son stand pour chausser de nouveaux pneumatiques, sa monoplace ayant été victime d’une crevaison à l’avant droit. Remonté en sixième position à mi-course, il a ensuite dû jeter définitivement l’éponge après une nouvelle touchette avec Sergio Pérez et avoir été harponné par Mark Webber.

Si le Français n’était en rien responsable cette fois sa déception n’en était pas moins flagrante :

 » Tout d’abord, je tiens à dire que je suis très content pour Kimi. C’est la victoire que nous attendions tous dans l’équipe. Me concernant, j’ai pris un bon départ, mais il y a rapidement eu une touchette avec Rosberg, ce qui m’a contraint de repasser par les stands pour changer de pneus. Ensuite, avec Pérez, il n’y avait nulle part où aller et c’était l’accident inévitable. Dans les deux cas, j’ai fait de mon mieux pour garder ma ligne. J’ai tout simplement joué de malchance aujourd’hui. »

La fin du GP est proche et les positions ne changeront plus

Kimi file vers sa 19éme victoire et la toute 1ére depuis son retour au printemps dernier.

 

 

Alonso et Vettel, l’accompagnent sur ce podium Royal avec trois CHAMPIONS du monde au trois 1eres places  et surtout les trois 1ers du Championnat 2012 !!!

Le hasard fait parfois bien les choses…

Mais s’il faut féliciter l’heureux vainqueur, auteur de son septième podium cette année, mention BIEN au pilote Ferrari qui ne lâche rien dans sa quête d’un troisième titre.

Et que dire de Vettel ?

Le double Champion du monde et actuel leader, s’est comporté comme un sacré pilote, remontant depuis la 24éme et dernière place au départ, jusqu’à la 3éme !!!

Chapeau à lui et sincèrement RESPECT.

Le pilote Red Bull-Renault, est vraiment de la trempe des GRANDS

Malgré l’enjeu ou il pouvait perdre gros, très gros, sa chevauchée a été exemplaire. Il mérite assurément de décrocher son troisième titre.

Mais Alonso avec une monoplace, bien moins performante, le mérite tout autant !!!

 

 

Redescendu du podium, Kimi Räikkönen, confiait :

 » Emu par cette victoire ? Pas tant que ça en fait. La dernière fois que j’ai gagné, on m’avait dit que je ne souriais pas assez.

Là, il éclate de rire.

Il reprend :

 »  Je suis très heureux pour l’équipe et pour moi aussi. Cette saison a été difficile pour toute l’équipe. J’espère que cette victoire en amènera d’autres, peut-être cette année sinon l’an prochain. Bien sûr, nous allons faire une belle fête aujourd’hui. Demain, après une longue nuit, on se rappellera tous de ce beau moment et de ce que nous avons réalisé. »

Fernando Alonso, ajoutait, lui :

 « Je suis très heureux. Nous n’étions pas très compétitifs ce week-end. Nous avions une très bonne stratégie qui nous a donné la possibilité de nous battre jusqu’au bout pour la victoire. Dans les derniers tours, Kimi était plus lent, alors on a attaqué mais terminer deuxième, c’est le mieux que nous pouvions réaliser. C’est un dimanche parfait. On va continuer à se battre jusqu’au bout. »

Et, il précisait :

 » Seb a fait une bonne course en exploitant tout le potentiel de sa voiture quand il avait une piste dégagée et en bénéficiant de l’entrée en piste de deux safety car. Il n’y a rien d’autre à faire que de se concentrer sur notre job. Si nous terminons devant Seb lors des deux prochaines courses, alors nous aurons peut-être une petite chance d’être champion.”

Mais avec un Vettel, leader du Championnat avec 13 points et qui s’élançait loin derrière sa Ferrari, partant de la ligne des stands, il est certain que l’Espagnol espérait mieux et pensait surement récupérer plus que les trois points, qu’il a finalement repris…

Cependant que Sebastian Vettel, lui expliquait :

« J’ai réalisé une course fantastique. C’est vrai que la deuxième sortie de la voiture de sécurité m’a bien aidé. Mais j’ai tout de même réussi à remonter jusqu’au podium. On peut être fier de ce que nous avons accompli. La tendance est bonne, la voiture est extrêmement rapide, j’attends avec impatience les deux prochaines courses. Nous pensons très fort au championnat, c’est évidemment l’objectif. »

Suite du duel dans quinze jours sur le tout nouveau circuit d’Austin au Texas que tous les pilotes découvriront.

Le seul à y avoir déjà tourné étant le pilote de réserve de l’équipe Lotus-Renault, le Belge Jérôme d’Ambrosio

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Red Bull – Teams

F1 Sport

About Author

gilles