F1 : JEAN-ERIC VERGNE EN ROUTE POUR UNE SECONDE SAISON EN GP

 

On l’a annoncé hier mercredi 31 octobre,  Jean-Éric Vergne et Toro Rosso, ça continue en 2013 !

La Scuderia Toro Rosso vient d’annoncer la reconduction du contrat de ses deux pilotes dont le tricolore, Jean-Éric Vergne et ce pour une seconde année en 2013.

Le Français va donc disputer sa deuxième saison de Formule 1 au sein de l’écurie italienne, basée à Faenza ou elle a vu le jour en 1985 sous l’appellation de Minardi.

Après une 1ére année d’apprentissage, marquée par de belles performances et déjà douze points inscrits, l’objectif sera de tirer parti de cette première expérience, afin d’encore monter en puissance.

 

 

Jean-Éric Vergne, l’annonce de votre confirmation en 2013 avec Toro Rosso, c’est une bonne nouvelle à la veille du Grand Prix d’Abu Dhabi ?

«  Je suis bien entendu très heureux d’effectuer une deuxième saison avec la Scuderia Toro Rosso. Même si tout évolue très rapidement en F1 et que rien n’est jamais acquis, je n’ai jamais vraiment douté de ma présence en 2013, car en interne l’équipe m’a toujours affiché sa totale confiance. Il s’est passé beaucoup de choses depuis le mois de décembre dernier et l’annonce de ma titularisation en F1. J’ai beaucoup appris cette saison, j’ai découvert de nombreux circuits, le métier de pilote de Formule 1 et l’univers qui va avec. Maintenant il reste à bien terminer la campagne 2012, c’est primordial, puis préparer 2013, où les attentes de l’écurie seront forcément encore plus élevées. »

Le fait que Toro Rosso vous renouvèle sa confiance avant même la fin de saison, cela permet de préparer sereinement le futur ?

« Cela prouve que nous avons bien travaillé ensemble cette année. J’en profite pour remercier Red Bull et Toro Rosso, ainsi que toutes les personnes qui m’accompagnent depuis longtemps et notamment la Fédération Française du Sport Automobile. Nous devons en effet nous atteler à développer la monoplace de 2013, mais avant il reste des courses à boucler en 2012 où nous avons besoin de résultats. Ensuite, travailler sur la nouvelle voiture sera quelque chose de nouveau pour moi. L’expérience que j’ai emmagasinée cette saison, aussi bien en terme de pilotage qu’en terme de travail avec l’équipe et les ingénieurs, sera vraiment bénéfique pour cela. Il y a 2013, mais en ligne de mire il y a aussi 2014, avec la nouvelle réglementation. Il faut y penser dès aujourd’hui car c’est un gros challenge que toutes les équipes devront relever. C’est pour cela que c’est très positif que l’équipe Toro Rosso nous ait confirmés, Daniel Ricciardo et moi. Cela va nous permettre de nous focaliser à 100% sur l’avenir. »

2012 n’est pas encore terminée, mais qu’allez-vous retenir de votre première année en F1 ?

« C’est une année ou j’ai énormément appris et progressé. J’ai marqué des points et globalement, à chaque Grand Prix, nous étions dans le bon rythme en course. J’ai rallié l’arrivée quatorze fois en dix- sept courses, ce qui est essentiel la première année. Chaque kilomètre parcouru à bord d’une F1 est bénéfique. Là où nous devons encore progresser, c’est sur les qualifications. Il a fallu que je m’adapte à la gestion et à l’exploitation des pneumatiques, c’est un des gros challenges en Formule 1 par rapport aux autres disciplines. L’année prochaine, grâce à toute cette expérience accumulée, nous pouvons envisager de belles choses. Je serais plus fort en 2013. »

Comme Romain Grosjean et Charles Pic – les deux autres pilotes Français engagés en F1 cette saison – vous avez été membre de l’Équipe de France FFSA. Aujourd’hui vous êtes le premier d’entre eux à être confirmé en 2013, c’est important pour vous ?

« Etre le premier pilote Français renouvelé est une satisfaction et j’espère que cela va rapidement être suivi par de bonnes nouvelles pour Charles et Romain. Ce serait bien que Jules Bianchi nous rejoigne également dès 2013. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble en Équipe de France FFSA. Cela serait sympa d’être tous les quatre sur la grille la saison prochaine. »

 

 

Alors que JEV se voit confirmé pour une deuxième campagne en GP, il était intéressant de connaitre l’avis et les réactions de plusieurs  personnalités du sport automobile Français.

A commencer par celui de Nicolas Deschaux,  le jeune Président de la Fédération Française du Sport Automobile :

 « La Fédération Française du Sport Automobile est ravie de la confirmation de Jean-Eric Vergne chez Toro Rosso en 2013. C’est le premier pilote de F1 Français à être fixé sur son avenir. Jean-Eric a bénéficié du soutien de l’Equipe de France FFSA tout au long de sa formation, en gravissant les échelons un à un. Cette saison, il a accompli un travail personnel sérieux pour sa première année au plus haut niveau du sport automobile, sans faire d’erreur et en affichant une progression constante. Son niveau de performance est très satisfaisant par rapport à des pilotes avec plus d’expérience que lui. Il est aujourd’hui un exemple à suivre pour les jeunes pilotes et une des fiertés du sport automobile Français. »

 

De son côté, Jean Alesi, capitaine de l’Équipe de France FFSA, nous confie :

« Le fonctionnement de la filière Red Bull a fait ses preuves et nous le connaissons bien désormais. Red Bull donne une chance à de jeunes pilotes, mais ensuite ils ont très peu de temps pour faire leurs preuves. C’est pour cela que c’est bon signe de voir Toro Rosso déjà renouveler sa confiance à Jean-Éric pour 2013. La saison de Jean-Eric n’a pas été si facile. Il a un peu souffert en qualifications, mais il a toujours affiché un gros rythme en course et surtout il est constamment resté positif. Il a la chance d’être entouré d’une très bonne équipe, avec des gens réalistes sur le potentiel de la voiture, à l’image de ce qu’est Franz Tost. J’ai pu m’en rendre compte en passant du temps avec eux lors du Grand Prix du Japon à Suzuka. Avec Jean-Éric, ils vont tous œuvrer pour hausser le rythme la saison prochaine. A lui d’être à la hauteur de sa mission. Je lui fais entièrement confiance là-dessus. »

 

 

Quant à son patron, Franz Tost,  l’homme qui dirige la Scuderia Toro Rosso, en tant que Team Principal, lui io nous explique :

« Nos deux pilotes ont fait du bon travail cette saison. Jean-Éric est monté en puissance, en composant souvent avec des circuits qu’il découvrait. Au retour de la pause estivale, nos deux pilotes ont inscrit des points et ils ont impressionné tout le monde au sein de l’équipe de part leur maturité dans leur travail avec les ingénieurs. Nous ferons de notre mieux dans les mois à venir afin de développer une voiture 2013 qui leur permettra de démontrer pleinement leur talent. »

 

Un mot enfin de son ami, David Hallyday, brillant vainqueur dimanche dernier avec son équipier Stéphane Ortelli de l’ultime épreuve du Championnat de France GT Tour sur le circuit Paul Ricard :

 « La Formule 1 est un monde exclusif, où il faut être bon et où le droit à l’erreur n’existe pas, surtout pour un jeune pilote. Arriver en F1 est une chose, y rester en est une autre, c’est pour cela qu’il faut vraiment se satisfaire de la reconduction du contrat de Jean-Éric Vergne la saison prochaine. Je connais Jean-Éric depuis qu’il roule en kart. Il a une marge de progression encore importante, il est en pleine évolution. Ce n’est pas un pilote qui stagne ! J’ai eu l’occasion de discuter plusieurs fois avec lui cette année. J’ai constaté un changement important dans son comportement, signe de son intelligence et de l’efficacité de son encadrement. A son arrivée en F1, et c’est normal à 22 ans, il était un peu tout feu tout flamme. Mais il a vite pris conscience de l’enjeu et la nécessité de prendre du recul par rapport à tout ce qui entoure la F1. L’excitation du début a laissé place à son caractère posé, lucide et réfléchi, malgré la pression énorme inévitable à la F1. »

 

 

Pour ce qui nous concerne, à autonewsinfo, nous faisons nous aussi partie de son ‘ Fan club’

Nous avons découvert JEV, minot alors qu’il débutait en karting chez son père, Jean-Marie Vergne, le propriétaire de la piste de kart du RKC (Racing Kart de Cormeilles) à Cormeilles prés de Pontoise, dans le Val d’Oise, au nord de Paris.

Et nous avions immédiatement été attiré par ce gamin au talent naissant…

Les années ont passées.

Et Jean-Éric est en F1, la discipline Reine du sport automobile.

Nous en sommes heureux pour lui car il méritait de rouler au plus haut niveau, lui dont la fortune des parents est loin, très loin d’être comparable à tellement d’apprentis-champion qui débarquent parfois en GP… sans avoir toujours le talent !!!

Forza JEV

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : Bernard ASSET – Gilles VITRY – autonewsinfo – Red Bull

VERGNE ET RICCIARDO TOUJOURS ÉQUIPIERS EN 2013

F1

About Author

gilles