VDEV CHALLENGE ENDURANCE PROTO-MAGNY COURS: NOUVEAU SUCCÈS POUR LA NORMA M20 DE ZOLLINGER-MONDOLOT-THUNER

 

Déjà vainqueurs de l’épreuve en 2010, David Zollinger et Philippe Mondolot, associés pour l’occasion à Fabien Thuner, ont remportés les 6 Heures de Magny-Cours, dimanche.

A l’aube de la finale du Challenge Endurance Proto, laquelle est prévue à Estoril, le 25 novembre prochain, l’équipage de la Norma M20-FC N°1, du Team Palmyr, se place  donc dans la meilleure des positions possibles pour décrocher un quatrième titre.

Lequel serait historique !

Déjà victorieux lors de la manche d’ouverture à Barcelone au printemps en avril, la Norma M20-FC, du Team Palmyr, triomphe donc pour la seconde fois cette saison.

Les autres épreuves, ayant été remportées, par L’équipe CD Sports de Claude Degremont, avec l’équipage Sébastien Dhouainny et Thomas Acary, d’abord a Aragon puis à Nogaro.

La manche de Dijon, étant elle gagnée par ‘’l’ancienne’’ Ligier JS53  du tandem, Robert-Delafosse. Et, la course disputée au Paul Ricard, revenant à la Wolf GB08 des Italiens, Yvan Dellarosa et Alessandro Latis.

 

 

Mais, revenons à Magny cours.

Après de studieuses séances d’essais libres, David Zollinger, fait parler toute son expérience de la piste nivernaise en mode pluie, s’adjugeant la pole position dès les premières boucles de la qualification.

 

 

David lâchait :

« Je suis ravi de cette pole position, elle m’est tellement de fois passée sous le nez dans les dernières minutes cette année…  Le team Palmyr a fait un boulot formidable lors des essais pour parfaitement adapter les réglages de l’auto à la piste. Ajouté à cela la bonne stratégie qui fut de s’élancer dès le feu vert de la séance, avant que la pluie redouble d’intensité, nous voici à la meilleure place possible pour jouer la victoire. »

Et David ne croit pas si bien dire…

Tandis que le départ est donné, le pilote de la Norma N°1, se lance dans une véritable course en solitaire, que seule l’intervention de la voiture de sécurité, vient finalement stopper.

Un relai de 2H10 sans la moindre erreur à l’issue duquel Philippe Mondolot, prend le volant, avant de créer la surprise à son tour.

Alors que la pluie et … la neige, s’invitent en piste, le plus rapide des « gentlemen drivers » reste pourtant dans la course équipé de pneumatiques slicks, et neufs !

Un incroyable travail d’équilibriste et de patience récompensé quelques tours plus tard, lorsque l’averse disparait aussi vite qu’elle était arrivée…

Le coup d’audace ou plutôt de poker est bien récompensé !

 

 

La parfaite mécanique de l’équipage Palmyr, est bien en marche vers la victoire, entre les mains du jeune et talentueux pilote Suisse, Fabien Thuner.

Ce dernier conclut cette épreuve de 6 heures, menée tambour battant.

David Zollinger nous confiant:

« Cette victoire sur les terres de Ligier nous fait vraiment plaisir, et nous donne toute la confiance nécessaire avant la finale du championnat. Évidemment, la bataille pour le titre est loin d’être terminée, mais nous faisons une très bonne opération ce week-end. Je tiens à féliciter « Magic Phiphi », pour son extraordinaire relai sous la pluie, et Fabien, qui a fait une fin de course exemplaire, malgré la pression. L’équipe a comme toujours maitrisé ce week-end, et ils méritent vraiment ce titre que nous espérons  leur offrir à Estoril au Portugal, le 25 Novembre prochain. »

Au classement provisoire du Championnat avant l’ultime rendez-vous au Portugal, David et Philippe Mondolot, totalisent désormais 159 points contre 145 pts à leurs rivaux, Dhouainny-Acary.

Normalement un succès offre 25 pts aux vainqueurs et ensuite, 20 et 17 aux suivants

Sauf qu’à Estoril, et comme pour toutes les courses de Six heures, il y aura un coefficient d’appliqué d’1,5 !

Une victoire rapportera donc 37, 5 pts. Une seconde place 30 et une troisième, 25,5 pts.

Sur les huit épreuves au calendrier, seules quatre durent Six heures et proposent ce type d’attribution de points.

Avec 14 points d’avance pour l’équipe Palmyr, rien n’est donc joué, ni acquis.

A Estoril, il faudra ne commettre aucune faute, ni non plus connaitre le moindre pépin mécanique…

La course restant toujours pleine de surprises, le maitre mot sera assurément … PRUDENCE

 

Yantl DEROUSSEN
Photos : Gilles VITRY – ComOn et Didier Grandperret

 

V de V

About Author

gilles