GT TOUR : VICTOIRE AUDI AVEC HALLYDAY ORTELLI POUR LA DER AU PAUL RICARD

 

David Hallyday et Stéphane Ortelli remportent une course folle, ce dimanche !

Après Anthony Beltoise et Henry Hassid, sacrés Champion de France GT FFSA samedi, c’est le Team Audi France qui s’est imposé ce dimanche sur le Circuit Paul Ricard, pour la finale de la saison 2012.

Au terme d’une course à rebondissements, avec un dépassement pour la victoire dans l’avant dernier tour, David Hallyday et Stéphane Ortelli s’imposent devant la Ferrari du Team Sofrev-ASP, pilotée par Éric Debard et Olivier Panis.

Après une impressionnante remontée, Sébastien Loeb et Gilles Vannelet montent sur la troisième marche du podium à bord de la McLaren du Sébastien Loeb Racing.

Philippe Ullmann et Jean-Paul Buffin, les ‘ vétérans ‘ de l’équipe de Jean Claude Ruffier, confirment, eux, leur triomphe en Coupe de France GT FFSA, par un nouveau succès !

 

Le film de la course…

Parti depuis la pole avec la Porsche du Team Pro GT by Almeras, Anthony Beltoise se fait voler la première place par la Ferrari du Team Sofrev-ASP pilotée par Morgan Moullin-Traffort. Olivier Panis, Franck Perera et Stéphane Ortelli suivent de près. L’Audi-Saintéloc de Soheil Ayari est quant à elle poussée par une autre voiture, puis percutée par la McLaren-ART Grand Prix et l’épreuve est neutralisée pour six tours.

 

 

Au restart, le Top 5 reste inchangé avec Morgan Moullin-Traffort en solide leader, tandis que Sébastien Loeb entame sa remontée. Il trouve l’ouverture sur l’Audi WRT de Laurent Vanthoor, puis l’Audi du Team Audi France de Stéphane Ortelli dans la boucle suivante. Le quart d’heure de course, est atteint et les dix premiers sont regroupés en tout juste six secondes !

Assurés du titre de Champion de France la veille, Anthony Beltoise et Henry Hassid, sont contraints à l’abandon à l’issue du 12e tour, radiateur percé, alors que Grégory Guilvert dépasse la Mercedes du Graff Racing désormais propriété de l’ancien pilote Jean Noel Lanctuit, puis la McLaren du Sébastien Loeb Racing pour intégrer le quinté à la mi-course.

 

 

Les arrêts au stand obligatoires interviennent dans la foulée et c’est la Ferrari de l’écurie Sofrev-ASP de Jérome Policand, la n°10 qui reprend la piste en tête. Eric Debard est suivi de la Porsche Pro-GT de Roland Berville, de la seconde Ferrari-Sofrev-ASP, la n°16 de Fabien Barthez, et de l’Audi du Team Audi France de David Hallyday.

Le show Gilles Vannelet débute :

Alors 7éme, le pilote du Sébastien Loeb Racing attaque successivement et avec succès, la Porsche du Pro-GT n°3 de Romain Monti, l’Audi Saintéloc de Paul Lamic, puis l’Audi du Team Audi France de David Hallyday.

Il reste quinze minutes et la course devient folle, folle…

 

 

Gilles Vannelet semble inarrêtable et il grimpe au troisième rang, puis au deuxième…

Mais,  » l’impétrant ‘  il part soudainement  … en tête à queue et retombe hélas à la cinquième place. Alors qu’il semblait filer vers la victoire, Éric Debard, voit ses adversaires combler leur retard !

Si bien qu’à dix minutes du terme, le trio de tête se tient en seulement deux secondes, puis une seconde à trois tours de l’arrivée.

 

 

Deuxième, Fabien Barthez tente une attaque sur son partenaire chez ASP Sofrev, Eric Debard, et après une incompréhension, les deux hommes vont au contact, causant l’abandon de Barthez!

Cela profite du coup, à David Hallyday qui prend à son tour les commandes. Debard lui rend la pareille, mais c’est bien Hallyday qui a le dernier mot, dans l’avant dernière boucle.

Dans le même temps, Gilles Vannelet se bat toujours avec les deux Porsche du Team Pro-GT by Almeras, celles de Roland Berville et Romain Monti.

 

Après une heure d’une course passionnante, le Team Audi France décroche enfin – il était temps –  sa première victoire de la saison avec David Hallyday et Stéphane Ortelli.

Éric Debard et Olivier Panis concluent la saison par un nouveau podium pour le Team Sofrev-ASP, tandis que Gilles Vannelet et Sébastien Loeb se classent finalement au troisième rang.

 

Les deux Porsche du Team Pro-GT by Almeras, des duos Berville-Perera et Monti-Cazenave, complètent le Top 5, devant l’Audi Saintéloc de Lamic-Guilvert, la Ferrari de la Scuderia AF Corse de Ramindra-Sbirazzuoli et la Lamborghini d’Autovitesse de Leimer-Cochet.

 

 

La Porsche du Ruffier Racing conforte son succès en Coupe de France GT FFSA par une nouvelle victoire pour Jean-Paul Buffin et Philippe Ullmann. Le duo devance la Lamborghini de Georges Cabanne et Romain Brandela, vainqueur la veille.

 

Revenant du podium, le trés expérimenté  Stéphane Ortelli, co-vainqueur de cette Course 2  du Castellet, nous lâchait :

« Nous avons bien réglé la voiture sur ce circuit que nous connaissons bien et sur lequel nous avions gagné en 2009. Trois ans, c’est long… Je suis fier de la fin course effectuée par David (Hallyday). Personnellement, je me suis régalé, notamment avec la présence de Sébastien Loeb. Il apporte de la fraicheur. Quel dépassement il m’a fait ! J’ai pris un grand plaisir, nous avons eu une belle course, avec de belles voitures. Bravo à David pour sa performance extraordinaire. »

 

 

David Hallyday, justement qui peut être fier de son pilotage et qui poursuit :

« Que dire de plus après les commentaires de Stéphane ? Pour moi, le sport auto est une aventure humaine et j’ai besoin de sentir que l’on progresse. Il y a des années plus compliquées que d’autres et je vais retenir de 2012 de beaux duels, notamment avec Gilles (Vannelet), qui est un vrai gentleman. Nous évoluons dans un beau championnat et je suis très content pour le Team Audi France aujourd’hui. »

 

 

Quant au  plus capé d’entre tous sur ce podium, l’ancien vainqueur du GP de Monaco de F1 en 1997, le Grenoblois Olivier Panis, second au volant de sa Ferrari F458 GT3 du Team Sofrev-ASP n°10, lui il enchainait :

« J’ai pris un bon départ même si j’ai été plus que surpris par l’envol de Franck Perera. Les gentlemen drivers ne se font pas de cadeaux et on l’a encore vu aujourd’hui. Bravo à Audi pour la victoire. Il y a eu de belles bagarres et je crois que c’est ce que les gens attendent. Au final, je pense que je préfère finir deuxième aujourd’hui. Avec la victoire, et l’abandon conjugué de la Porsche d’Anthony et Henri, nous aurions échoué à un point du titre et ça aurait été vraiment très rageant. C’est tout de même une belle année. »

 

Un mot enfin de l’autre ‘ héros ‘ le nonuple Champion du monde des rallyes, et qui au fil de ses apparitions en circuit devient un sérieux adversaire pour les pistards. Sébastien Loeb, éblouissant au volant d’une McLaren, qu’il découvrait pourtant et qui se classe à une magnifique 3éme place de cette Course 2 :

« Nous avions envie de finir à une meilleure position, mais je suis malgré tout content de terminer sur le podium. J’ai pris un bon départ mais ça frictionnait un peu et j’ai pris large pour éviter les ennuis. Malheureusement, j’ai été touché et la voiture a été abimée en conséquence. Le comportement de l’auto se dégradait et ce n’était pas simple de tenir le rythme. Nous aurions pu obtenir un meilleur résultat, mais deux podiums en un week-end, c’est bien. »

Bien ! Le mot est faible eu égard à ses deux prestations…

 

LES ‘ GENTLEMEN ‘ DE LA BANDE A JEAN CLAUDE RUFFIER …

 

Philippe Ullmann, pilote du Ruffier Team et 1er en Coupe de France de cette Course 2, concluait lui :

« Cette Coupe de France GT FFSA est une belle récompense. Nous nous sommes bien battus, en tentant de se rapprocher au plus près des pilotes du Championnat de France GT FFSA, aux côtés de qui nous progressons. Ruffier Racing nous a confié une excellente voiture et nous sommes très heureux de remporter cette Coupe. »

Un mot encore pour signaler les débuts en GT Tour du jeune espoir pilote en DTM chez Audi cette année, Adrien Tambay. Au volant d’une Audi R8 du Team Audi France qu’il partageait avec Karim Doguet, il se classe dixième ce dimanche.

La saison 2012 s’est donc terminée de la plus belle des manières, les acteurs nous offrant un réel spectacle de très grande qualité sur ce toujours aussi accueillant circuit Provençal du Paul Ricard

Bravo aussi, aux organisateurs et au promoteur, ORECA

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY- autonewsinfo

 

 PLACEZ LA SOURIS SUR LES PHOTOS

Sport

About Author

gilles