WEC 2012: SUCCES TOYOTA MAIS TRELUYER FASSLER LOTTERER SONT CHAMPIONS DU MONDE

 

Toyota a terminé la saison en trombe, ce dimanche, avec une deuxième victoire consécutive décrochée aux Six Heures de Shaghai, en Chine, après un triomphe à domicile au Japon, lors des récentes Six Heures de Fuji.

Il s’agit de la 3éme victoire de la TOYOTA TS030 cette saison.

Au volant de la TS030, le duo formé du Français Nicolas Lapierre et de l’Autrichien Alexander Wurz a devancé l’Audi R18 e-tron quattro, la n°2 du Danois Tom Kristensen et de l’Écossais Allan McNish et de  l’Audi R18 e-tron quattro, n°1 du trio composé du Français Benoit Treluyer, du Suisse, Marcel Fässler et de l’Allemand André Lotterer.

Le trio, double vainqueur des 24 Heures du Mans en 2011 et 2012, décroche le titre de Champion du monde pilotes 2012.

En LMP2, succès de l’Oreca-Nissan du Team ADR DELTA devant l’HPDARX03b de l’équipe Américaine Starworks et la Morgan-Nissan du Team OAK.

 

Victoire Toyota, pilotes Audi titrés à Shanghai

Ce dimanche après-midi en Chine, Toyota Racing a dominé de bout en bout les 6 Heures de Shanghai, en République Populaire de Chine, la huitième et dernière manche de la saison 2012 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.

Alex Wurz et Nicolas Lapierre, ont donc conclu en beauté une formidable saison, terminant tout simplement avec…  un tour devant l’Audi R18 e-tron quattro, n°2 d’Allan McNish et de Tom Kristensen.

Audi avait toutefois une bonne raison de se réjouir :

En franchissant la ligne d’arrivée en troisième position, André Lotterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler, marquent suffisamment de points pour décrocher le titre de Champions du Monde des Pilotes, le premier pour ce nouveau championnat de la FIA.

Le trio était déjà entré dans l’histoire en juin dernier avec la première victoire d’une voiture hybride aux 24 Heures du Mans, une victoire qui sera suivie de deux autres aux 6 Heures de Silverstone puis aux 6 Heures de Bahreïn.

 

 

La victoire de la TS030 Hybrid n°7 de Toyota Racing en Chine est la troisième de la saison et le résultat confirme un début de saison remarquable pour le constructeur japonais. En six courses, il a remporté trois victoires et a mis la barre très haut en termes de performance :

La saison 2013 met déjà l’eau à la bouche !

Tout comme Toyota, Audi a connu une course sans aucun souci et le titre de Champion du Monde des Constructeurs LMP1, décroché dès le mois d’août montre que le constructeur allemand l’a bien mérité.

Si éclats de rire et champagne étaient de mise à un bout de la voie des stands, larmes et déchirements prédominaient à l’autre bout. Les lauréats du Trophée de la meilleure écurie privée LMP1 Rebellion Racing était en lice pour rafler la quatrième place au classement général avec la Lola-Toyota n°12 de Nicolas Prost et Neel Jani, le duo ayant pris la tête des écuries privées LMP1 dès le troisième tour.

Malheureusement, ce fut la consternation lorsque la voiture s’est arrêtée sur la piste à huit minutes de l’arrivée :

Nicolas Prost et Neel Jani venaient de voir s’envoler la troisième place au classement Pilotes. L’écurie Suisse a pu se consoler quelque peu avec la première place des écuries privées LMP1 pour la voiture-soeur, la n°13 et le seul pilote chinois en piste, Cong Fu ‘Frankie’ Cheng, qui se tenait fièrement aux côtés de ses coéquipiers, Andrea Belicchi et Harold Primat sur le podium.

 

 

On retrouve les deux HPD ARX 03a-Honda de JRM et Strakka Racing aux deuxième et troisième places.Karun Chandhok, David Brabham et Peter Dumbreck, au volant de la voiture n°22 de JRM, ont survécu à une collision après avoir dû remplacer le capot arrière lors d’un ravitaillement et n’étaient qu’à huit secondes de la Lola de Rebellion lors du passage sous le drapeau à damier.

Nick Leventis, Danny Watts et Jonny Kane, dans le baquet de la voiture n°21 de Strakka Racing, étaient eux à trois tours après une course qui ne fut pas un long fleuve tranquille.

L’Oreca 03-Nissan n°25 d’ADR-Delta a signé sa seconde victoire d’affilée et son quatrième succès de l’année, un exploit énorme pour la petite écurie britannique indépendante qui lui permet de déposséder Pecom Racing de la deuxième place au classement final du Trophée Endurance FIA de la meilleure écurie LMP2.

L’équipage d’ADR-Delta, Tor Graves et John Martin, rejoints par Matthias Beche à Shanghai, a pris le contrôle de la catégorie en début de course et a déroulé jusqu’à l’arrivée. La HPD ARX 03b n°44 de Starworks Motorsports, équipe détentrice du Trophée LMP2, monte sur la deuxième marche du podium et devance la Morgan-Nissan n°24 d’OAK Racing.

 

Première victoire pour Aston Martin et Trophée pour Larbre Compétition

 

C’est un grand jour pour l’écurie Aston Martin Racing qui a remporté sa première victoire de la saison 2012 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA lors de la dernière manche à Shanghai, après être partie de la pole, tout comme pour Larbre Compétition, qui s’est attribuée le Trophée FIA de meilleure écurie LMGTE Am.

Malheureusement pour l’équipe allemande, c’est sa rivale française qui a réalisé un sans faute en signant une victoire nette et sans bavure. Avec un tour d’avance sur son principal adversaire, la Corvette C6.R n°50, pilotée par Julien Canal, Patrick Bornhauser et le renfort de choix Pedro Lamy a franchi la ligne d’arrivée en première position de la catégorie LMGTE Am après une course sans souci.

Un dénouement qui aurait pu être plus précoce sans les exclusions pour non-conformité technique des 6 Heures de São Paulo et de Bahreïn, un appel étant en cours contre cette dernière décision.

La pole que Paolo Ruberti a décrochée hier a certes rapporté un point de plus au Team Felbermayr-Proton, mais en terminant deuxièmes des 6 Heures de Shanghai, Paolo Ruberti, Christian Ried et Gianluca Roda, derrière leur adversaire, ont vu le Trophée s’échapper. L’écurie allemande termine donc deuxième de la course et du Championnat, tout comme Krohn Racing monte sur la troisième marche du podium de la course et du Championnat avec la Ferrari 458 Italia n° 57 grâce à Tracy Krohn, Niclas Jönsson et Michele Rugolo.

La messe était dite depuis longtemps en faveur d’AF Corse et de Ferrari dans la catégorie LMGTE Pro et chaque constructeur avait remporté au moins une épreuve, à l’exception d’Aston Martin, souvent placé, mais jamais gagnant. Pourtant, chacun leur tour, Darren Turner et Stefan Mücke ont été les plus rapides de la catégorie en qualifications avec la Vantage V8 n°97.

Le duo anglo-allemand n’avait plus qu’une seule chance pour concrétiser le potentiel entrevu lors des séances qualificatives et il s’est magistralement acquitté de la tâche avec une victoire limpide : seule la Porsche n°77 de Team Felbermayr-Proton, pilotée par Richard Lietz et Marc Lieb, termine dans le même tour que la voiture anglaise, mais à près d’une minute.

L’écurie Aston Martin Racing se classe tout de même deuxième au Trophée FIA de la meilleure écurie LMGTE Pro, devant son homologue allemande, mais derrière AF Corse. Si les deux Ferrari d’AF Corse ont vu le drapeau à damier, l’équipe italienne, victorieuse à cinq reprises cette année espérait sans doute clôturer la saison 2012 différemment. Ainsi, la 458 Italia n°71 d’Andrea Bertolini, ancien Champion du Monde FIA-GT, et d’Olivier Beretta monte sur la troisième marche du podium, mais l’écart avec les vainqueurs du jour est d’un tour.

Enfin, la voiture sœur n°51 de Giancarlo Fisichella et Gianmaria Bruni a perdu huit tours dans les stands pour changer une courroie d’alternateur, ruinant les chances de la paire transalpine.

La saison 2012 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, première du genre, a couronné des équipes et un constructeur qui ont non seulement marqué le plus de points, mais aussi et surtout remporté le plus grand nombre de victoires, même si Larbre Compétition a été exclus par deux fois. Ferrari, AF Corse et Larbre Compétition ont mérité leur titre et leurs trophées.

 

Yantl DEROUSSEN

Photos : Team

  
  LE CLASSEMENT FINAL

1 – Lapierre-Wurz (Toyota TS030 Hybrid) Team Toyota
2 – Kristensen-McNish (Audi R18 e-tron) Team Audi, à 58”570
3 – Treluyer-Lotterer-Fassler (Audi R18 e-tron) Team Audi, à 1’42”814
4 – Belicchi-Primat-Chen (Lola B12/60-Toyota) – Rebellion à 6 tours
5 – Brabham-Chandhock-Dumbreck (HPD ARX 03a – Honda) Team JRM, à 6 tours
6 – Leventis-Watts-Kane (HPD ARX 03a–Honda) Team Strakka, à 9 tours
7 – Martin-Graves-Beche (Oreca03-Nissan) Team ADR-Delta, à 11 tours
8 – Potolicchio-Dalziel-Sarrazin (HPS ARX03b–Honda), Team Starworks, à 11 tours
9 – Nicolet-Lahaye-Pla (Morgan-Nissan) Team OAK, à 12 tours
10 – Perez Companc–Minassian-Kaffer (Oreca 03-Nissan) Team Pecom, à 12 tours
11 – Mailleux-Lombard-Tresson (Oreca 03-Nissan) Team Signatech, à 13 tours
12 – Holzer-Schultis (Lola B12/60-Lotus) Team Lotus, à  14 tours
13 – Panciatici-Ragues-Rusinov (Oreca 03–Nissan) Team Signatech, à 14 tours
14 – Baguette-Kraihamer-Sato (Oak Pescarolo–Honda) Team Oak, à 17 tours
15 – Zugel-Gonzalez–Julian (Zytek Z11SN–Nissan) Team Greaves, à  20 tours
16 – Mucke-Turner (Aston Martin Vantage) Team Aston Martin, à 22 tours
17 – Lieb-Lietz (Porsche 997) Team Felbermayr, à 22 tours
18 – Bertolini-Beretta (Ferrari F458) Team AF Corse, à 23 tours
19 – Bornhauser-Canal-Lamy (Chevrolet Corvet C6), Team Larbre, à 25 tours
20 – Ried-Roda-Ruberti (Porsche 997) Team FelbermayrProton, à 26 tours
21 – Krohn-Jonsson-Rugolo (Ferrari F458) Team Krohn, à 27 tours
22 – Kauffman-Aguas-Cioci (Ferrari F458),  Team AF Corse, à 27 tours
23 – Belloc-Bournet-Gibon (Chevrolet Corvette C6) Team Larbre, à 28 tours
24 – Camathias- Bell-Daniels (Porsche 997) Team JWA, à 39 tours

 

FIA WEC

About Author

gilles