ENDURANCE WEC. LA TOYOTA EN POLE A SHANGHAI !

 

 

ENDURANCE WEC. La TOYOTA en pole à SHANGHAI !

La Toyota Hybride de la paire formé de l’Autrichien, Alexander Wurz et du Français Nicolas Lapierre, a signé la pole-position des 6 Heures de Shanghai ce samedi.

La TS030, a réalisé son meilleur tour en 1’48 »273 et elle précède les deux Audi R18 e-tron, du duo Kristensen-McNish, créditée de 1’48 »373 et du trio composé des doubles vainqueurs des 24 Heures du monde, Tréluyer-Fässler-Lotterer, en 1’48 »597. 

Il est à noter que les deux équipages Audi ont fait jeu égal cette année en qualifications. La voiture N°1 a été la plus rapide à quatre reprises et la N°2 a fait de même dans les quatre autres courses du calendrier.

Cette année, l’équipe Audi s’est qualifiée cinq fois en pole position.

La dernière manche de la saison ce dimanche sera décisive pour le titre pilotes qui se jouera entre les équipages Audi.
Le trio Benoît Tréluyer-Marcel Fässler-André Lotterer, possède 16,5 points d’avance sur le duo, Tom Kristensen-Allan McNish.

Le Dr. Wolfgang Ullrich, l’homme qui dirige Audi Motorsport, confie :

« Nous avons malheureusement manqué la pole position de très peu. Nous avons bien réussi à réduire l’écart depuis le début des essais libres. J’espère que nous allons pouvoir progresser encore un peu pour la course car notre objectif est de gagner cette finale. »

Tom Kristensen, poursuit :

« Après avoir optimisé notre voiture pour la course en nous préparant pour toutes les conditions de piste, depuis humide à sèche, il ne restait plus qu’à réaliser un tour rapide en qualifications. Allan a réalisé une très bonne performance. Sur ce circuit qui possède beaucoup de virages de types différents et suppose un compromis dans le set-up, c’était tout sauf facile. »

Allan McNish, ajoutant :

« La voiture était bien équilibrée et j’ai pu parfaitement exploiter mes pneus. Je suis satisfait de notre niveau de performance. Je suis heureux de penser que nous allons jouer le titre ce week-end. Mais je suis également conscient que la course ne sera pas facile. »

 

Seconde pole d’affilée pour Toyota, grande première pour JRM et Lotus

 

Pour la dernière fois de la première saison du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, les voitures représentant certains des plus grands constructeurs mondiaux ont pris la piste sur le Circuit International de Shanghai pour la séance qualificative des 6 Heures de Shanghai.

Les prototypes se sont élancés pour 20 minutes d’action sur une piste sèche mais une atmosphère humide devant des fans chinois des plus fervents.

Après la pole à domicile pour les 6 Heures de Fuji, Toyota Racing a décroché une deuxième pole d’affilée à Shanghai, mais après Kazuki Nakajima, absent en Chine, c’est cette fois à Alex Wurz que sont revenus les honneurs de la conférence de presse.

L’Autrichien n’en est pas à sa première participation puisqu’il a signé la toute première pole de la Toyota TS030 Hybrid n°7 lors des 6 Heures de São Paulo en septembre dernier et avec un tour du Circuit International de Shanghai en 1’48’’273, il a réalisé le meilleur chrono absolu depuis le début du weekend, devançant Allan McNish et l’Audi R18e-tron quattro n°2 d’un centième.

L’écart avec le troisième larron, André Lotterer, dans le baquet de l’Audi R18 e-tron quattro n°1, est aussi insignifiant puisqu’il ne s’élève qu’à un peu plus que trois dixièmes. Des résultats de bon augure pour la course demain !

 

 

 

Les écuries privées LMP1 ne sont pas en reste puisque les trois premiers sont regroupés dans un mouchoir de poche :

34 millièmes séparent Karun Chandhok et la HPD-Honda ARX 03a n°22 de JRM, détenteur du meilleur temps en 1’51’’0033, de Danny Watts, troisième, avec la voiture sœur n°21 de Strakka Racing. Neel Jani, auteur de la pole au Japon il y a deux semaines, a intercalé la Lola-Toyota n°12 de Rebellion Racing entre les deux prototypes nippons.

C’est la première fois de la saison que JRM boucle le tour le plus rapide des écuries privées LMP1, tout comme Lotus l’a fait en LMP2.

La Lola de l’écurie Lotus de l’équipage Charouz-Weeda-Rossiter obtenant la pole de la catégorie LMP2 en 1’54 »132

 

 

 

Depuis quelques courses, les Lola de l’écurie Lotus montrent le bout de leur nez et ont finalement concrétisé aujourd’hui avec la pole de la catégorie LMP2. Un chrono d’1’54’’132 a propulsé James Rossiter en première ligne avec la Lotus n°32, au nez et à la barbe des deux compères qui se battent souvent pour la pole, John Martin et l’Oreca 03-Nissan n°25 d’ADR-Delta et Stéphane Sarrazin et la HPD-Honda ARX 03b n°44 de l’écurie Starworks Motorsports, déjà assurée du trophée de meilleur Team LMP2 pour l’année 2012.

Les quatre premiers de la catégorie sont regroupés en un peu plus de trois dixièmes.

Malgré la longueur du circuit, 5,45 km, les écarts entre les différents protagonistes de chaque catégorie sont très resserrés, ce qui promet une course passionnante pour demain, dimanche 28 octobre à 11 heures, d’autant plus que le titre Pilotes reste à la portée des deux équipages d’Audi. Rendez-vous demain à 17 heures, heure locale, pour connaître les lauréats 2012.

 

 Turner et Ruberti décrochent la pole pour Aston Martin et Porsche

 

Les séances qualificatives de la huitième et dernière manche de la saison 2012 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, les 6 Heures de Shanghai, programmées demain 28 octobre de 11 heures à 17 heures, se sont déroulées cet après-midi sous un ciel couvert et une atmosphère humide. Contrairement à la séance d’essais libres de la matinée, la piste est restée complètement sèche.

Darren Turner, au volant de la Vantage n°97 d’Aston Martin Racing, a été le premier à sortir de la voie des stands lors de la séance de qualification des catégories LMGTE et il a sagement tiré profit d’une piste relativement claire pour signer sa seconde pole position de la catégorie LMGTE Pro depuis le début de l’année, la troisième pour Aston Martin. Dans la catégorie LMGTE Am, c’est Paolo Ruberti qui a hissé la Porsche n°88 de Team Felbermayr-Proton sur la première place sur la grille de départ, ce qui devrait permettre à l’équipe allemande de prendre le meilleur départ possible.

Pilote usine Aston Martin depuis de nombreuses années, avec qui il a remporté deux fois les 24 Heures du Mans en GT, Darren Turner a bouclé un tour du circuit international de Shanghai de 5,45 km en 2’03’’721, soit sept dixièmes de mieux que son plus proche rival, Richard Lietz, dans la Porsche n°77 de Team Felbermayr-Proton, qui rejoindra le pilote britannique sur la première ligne.

En troisième position, on retrouve le pilote qui possède le plus d’expérience sur le circuit qui accueille le Grand Prix de F1 : Giancarlo Fisichella, dans le baquet de la Ferrari 458 Italia n°51 d’AF Corse. Le pilote italien a déclaré plus tôt dans la journée que son expérience en F1 ne lui sert pas vraiment ce weekend puisque les GTE se comportent différemment des monoplaces. Avec un chrono de 2’05’’584, il devance ses équipiers de la Ferrari n°71 de près d’une seconde.

Paolo Ruberti est parvenu à s’immiscer entre les deux Ferrari rouges de la catégorie LMGTE Pro avec la Porsche n°88 de Team Felbermayr-Proton, une excellente performance de la part du pilote transalpin qui partage le volant avec Christian Ried et Gianluca Roda. Avec un meilleur tour en 2’05’’584, il s’est assuré de la pole de la catégorie LMGTE Am et a marqué un point supplémentaire qui pourrait s’avérer très utile pour le Championnat.

Il a devancé une autre Ferrari rouge, la voiture n°61 d’AF Corse-Waltrip. Marco Cioci a dominé la voiture au Cheval cabré sur le circuit chinois avec un chrono de 2’05’’836, une seconde plus rapide que le troisième concurrent de la catégorie, Julien Canal et la Corvette n°50 de Larbre Compétition.

 

Yantl DEROUSSEN

Photos : WEC

 

 LA GRILLE DE DÉPART

1. ligne
Wurz -Lapierre (Toyota TS030 Hybrid)     Team  Toyota : 1’48”273
Kristensen–McNisch (Audi R18e-tron) Team  Audi : 1’48”373
2. ligne
Fassler–Lotterer–Treluyer (Audi R18 e-tron) Team  Audi : 1’48”597
Brabham–Chandhock–Dumbreck (HPD ARX03a–Honda) Team  JRM : 1’51”003
3. ligne
Prost-Jani (Lola B12/60–Toyota) Team  Rebellion : 1’51”019
Leventis–Watts–Kane (HPD ARX03a–Honda) Team  Strakka : 1’51”037
4. ligne
Belicchi-Primat–Cheng (Lola B12/60–Toyota) Team Rebellion : 1’51”394
Baguette–Kraihamer–Sato (Oak Pescarolo–Honda) Team OAK : 1’52”172
5. ligne
Charouz–Rossiter.Weeda (Lola B12/80–Lotus) Team Lotus : 1’54”132
Martin–Graves–Beche (Oreca 03–Nissan) Team ADR : 1’54”301
6. ligne
Potolicchio–Dalziel–Sarazzin (AHP ARX 03a–Honda) Team Starworks : 1’54”350
Nicolet–Lahaye–Pla (Morgan–Nissan) Team Oak : 1’54”475
7. ligne
Perez Companc–Minassian–Kaffer (Oreca 03–Nissan) Team Pecom : 1’55”151
Holzer–Schultis (Lola B12/80–Lotus) Team Lotus : 1’55”195
8. ligne
Mailleux–Lombard–Tresson (Oreca 03–Nissan) Team Signatech : 1’55”687
Zugel–Gonzalez–Julian (Zytek Z11SN–Nissan) Team Greaves : 1’56”531
9. ligne
Panciatici–Ragues–Rusinov (Oreca 03–Nissan) – Team Signatech : 1’56”682
Giroix–Ihara–Deletraz (Lola B12/80–Nissan) Team Gulf ME: 1’57”370
10. ligne
Mucke–Turner (Aston Martin Vantage V8) Team Aston Martin : 2’03”721
Lieb–Lietz (Porsche 997) Team Felbermayr : 2’04”471
11. ligne
Fisichella–Bruni (Ferrari 458 Italia) Team AF Corse : 2’05”387
Ried–Roda–Ruberti (Porsche 997) Team Felbermayr Proton : 2’05”584
12. ligne
Kauffman–Aguas–Cioci (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse Waltrip : 2’05”836
Bertolini–Beretta (Ferrari F458 Italia) Team AF Corse : 2’06”367
13. ligne
Bornhauser–Canal–Lamy (Chevrolet Corvette C6) Team Larbre : 2’06”910
Camathias–Bell–Daniels (Porsche 997) Team JWA : 2’08”848
14. ligne
Belloc–Bourret–Gibon (Chevrolet Corvette C6) Team Larbre : 2’09”155
Krhon–Jonsson–Rugolo (Ferrari F458 Italia) Team Krohn : 2’09”641

FIA WEC

About Author

gilles