WRC : LOEB PARTI, LA SUCCESSION EST OUVERTE … POUR 2013

 

Nouvellement sacré Champion du monde et pour la neuvième fois de sa brillante et prodigieuse carrière, le formidable duo, Sébastien Loeb-Daniel Elena, vient d’annoncer lors de la 1ere journée presse – jeudi 27 septembre – du Mondial de l’Automobile de Paris, qu’il allait délaisser le Championnat du monde des Rallyes WRC la saison prochaine.

Se contentant de ne disputer que quelques épreuves en 2013, dont le célèbre Monte Carlo, manche d’ouverture annuellement de ce WRC et qui se déroule traditionnellement fin janvier et naturellement, le non moins Rallye de France, toujours programmé chez lui, en Alsace.

A des deux épreuves, Loeb a lâché depuis, qu’il pourrait pourquoi pas en ajouter une ou deux, voire trois à déterminer.
Et ce en fonction de son attache à telle ou telle épreuve !

On peut pencher vers la Suéde et la Finlande. Deux épreuves qu’il est l’un des rares pilotes non Scandinaves à avoir déjà remporté…

La Suède en 2004 ou il est vraiment le SEUL.

Et la Finlande ou il l’a emporté à trois reprises en 2008, 2011 et 2012.

 

 

Honneur qu’il partage, s’il en est, avec l’Espagnol Carlos Sainz, victorieux lui, en 1990 et un autre Français Didier Auriol, lauréat en 1992, cependant que l’Estonien Markko Martin, l’emporta en 2003

La succession du pilote Français, l’ogre de la discipline une décennie durant ou il n’a laissé que des miettes à la concurrence, hormis en 2011, ou son propre équipier, le jeune Français, l’autre Sébastien, Seb Ogier lui a tenu la dragée haute…

Exploit qui a finalement eu pour conséquence sa séparation d’avec l’équipe Citroën

Sa succession est donc ouverte !!!

Et, l’inoxydable Champion du monde, futur ‘ retraité ‘ du monde des Rallyes, ne manque pas de… prétendants pour tenter de remporter à leur tour cette couronne mondiale.

 

 

A commencer bien évidemment par son compatriote désormais passé à l’adversaire, Sébastien Ogier

Avec lui, viseront le titre, les Finlandais  Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen.

Sans négliger les Norvégiens, Petter Solberg – dernier Champion en 2003 avant l’avènement de Loeb – et Mads Ostberg.

Et, pourquoi pas à un degré moindre, l’Estonien Ott Tanak, particulièrement souvent à l’honneur cette saison.

Loeb  à priori ‘ hors-jeu ‘’ pour la conquête d’un 10éme titre, quoique… s’il démarrait en trombes au Monte Carl’ puis éventuellement en Suède, ‘’ Vas savoir Charles’’ si… Loeb donc absent, Citroën désormais soutenu et financé avec les puissants et précieux fonds d’Abou Dhabi, va donc devoir se préparer, à l’après-Loeb.

 

 

A priori, le rôle de leader de la firme aux chevrons pour continuer de remporter le Championnat  du monde, devrait revenir à Mikko Hirvonen.

Lequel au contact de Loeb cette année a énormément appris et a en outre parfaitement rempli son rôle de parfait équipier, se révélant un excellent lieutenant cette saison.

Et si le très attachant Finlandais a paru encore un tantinet timoré sur asphalte, Mikko a visiblement encore progressé.

Il s’est d’ailleurs montré particulièrement fort sur terre au Portugal ou seul… un embrayage jugé non conforme, l’a bêtement privé d’une sensationnelle victoire, parfaitement méritée.

Au vu de sa campagne 2012, ou il a fait l’apprentissage du pilotage de sa nouvelle monture, la DS3 WRC et ce après plusieurs saisons au volant de Ford, Mikko fait logiquement partie des candidats au titre mondial 2013

Déjà sacré à trois reprises Vice-champion du monde (2008, 2009, 2011) et en position d’en décrocher un 4éme accessit, Hirvonen comptera donc parmi les candidats, favoris à la succession de ‘’ L’extra-terrestre ‘ Champion Alsacien.

 

 

Il ne reste à ce jour qu’à connaitre l’identité de son futur coéquipier, et qui pilotera les Ford concurrentes !

Pour l’heure, ni Jari-Matti Latvala, ni Petter Solberg, n’ont indiqués  » officiellement  » ce qu’ils allaient faire après l’annonce de l’arrêt de Ford.

Et il se murmure que ces deux pilotes seraient en pourparlers et avec… Citroen et avec … VW, la nouvelle venue qui va faire ses grands débuts en 2013

Outre les deux Scandinaves, le Finlandais et le Norvégien, on évoque aussi, le possible retour de l’Espagnol Dani Sordo chez Citroen, ou il a déjà épaulé Loeb !

Avec Solberg, il possède assurément un petit avantage, celui d’avoir déjà conduit des Citroen…

 

 

Quant au jeune Belge, Thierry Neuville, il semble malgré quelques sacrées performances encore un peu tendre selon Yves Matton, le patron de Citroen Racing qui veut et il a raison, le faire encore progresser au sein du Junior Team

Enfin, au rayon des candidats, non pas à un volant chez Citroen mais au titre, on peut, on doit citer Sébastien Ogier.

Sébastien Ogier, le Gapençais qui va faire débuter en mondial, la Polo WRC, en phase de développement cette année.

Et qui pour ne pas perdre la main, a disputé l’intégralité du Championnat 2012, au volant d’une bien modeste Skoda Fabia S2000 cette saison.

La firme Tchèque de Mlada Boleslav, appartenant on le sait, au Géant Allemand du secteur automobile.

 

 

Dans le baquet de cette ‘ petite ‘ Skoda, Ogier a souvent réalisé des prouesses et signé de forts jolis chronos

Assurément, il a le potentiel et comme il le démontra en 2011 au volant de sa DS3, de s’imposer comme leader de la relève Française dans le Championnat du monde des rallyes.

Après les Andruet, Thérier, Darniche, Auriol, Delecour et Loeb

En attendant la nouvelle jeune génération.

 

 SÉBASTIEN CHARDONNET-THIBAUT DE LA HAYE

 

Celle qui commence à briller au plus haut niveau : Et qui a pour nom, Mathieu Arzeno et Sébastien Chardonnet (photo), sans oublier un certain Pierre Campana, la révélation de la saison … 2011 !

Et aussi Stéphane Consani et Quentin Gilbert, deux jeunes bourrés de talent.

Comme on le voit, la Marseillaise pourrait bien finalement demeurer un hymne toujours joué sur les podiums du Championnat  WRC, dans les années à venir…

A commencer par 2013 avec le plus expérimenté, Seb Ogier.

Quant à  Sébastien Loeb, lui, il se présentera au départ de la prochaine épreuve, le Rallye de Sardaigne, programmé en fin de semaine, pour tenter de triompher une fois encore:

« Lorsque je prends le départ d’un rallye, c’est pour le gagner. Sinon, autant rester chez moi ! Et c’est pareil pour toute l’équipe Citroën. C’est certain qu’avec les titres, la tension est retombée. Après notre victoire en France, il y a eu comme un soulagement, car tout le monde attendait ce moment. Il fallait quand même le faire et dans la voiture, rien n’a été facile. En Sardaigne, nous serons moins sollicités et nous allons pouvoir nous faire plaisir. C’est tellement agréable et rare de pouvoir disputer un rallye sans avoir à gérer. Encore une fois, pour nous le plaisir passe par la victoire ! »

Ensuite, il ne lui restera plus que le Rallye d’Espagne, prévu le 11 novembre en Catalogne, pour faire honneur à son 9éme titre.

 

Gilles  GAIGNAULT
Photos :  Jo LILLINI

 

MATHIEU ARZENO

STÉPHANE CONSANI

PIERRE CAMPANA

WRC

About Author

gilles