SUPERBIKE : LORIS BAZ – LE FUTUR GRAND DU SPORT MOTO FRANÇAIS

 LORIS BAZ OU L’ITINÉRAIRE D’UN ENFANT SURDOUÉ …

 

Pour la dernière manche du Championnat du Monde de Superbike le week-end dernier à Magny cours, le jeune Loris Baz (ou Bazooka) s’attendait à beaucoup mieux.

C’est un coup de bazooka qu’il s’apprêtait à donner, c’est un coup de semonce qu’il a reçu !

Un tout droit lors de la première course et un énorme high-side dans la seconde, a malheureusement stoppé net ses ambitions de résultats dans la Nièvre.

Mais on aurait tord de s’arrêter à ce résultat, tant cette année, il a ‘ éclaté ‘ au grand jour et au niveau mondial et éclairé de son talent, le plateau Superbike au guidon de la Kawasaki officielle du regretté Joan Lascorz, aujourd’hui quadriplégique suite à une chute en essais en début d’année.

Loris Baz, c’est d’abord l’histoire d’un garçon apprécié de tous dans le paddock.

Avec sa fraicheur, sa bonne humeur et son brin de folie, tous ceux qui ont chatouillé de près ou de loin le rêve de devenir pilote moto professionnel, ne peuvent que se réjouir de voir un jeune homme comme lui, accéder au plus haut niveau de la compétition moto.

 

 

Et puis, lorsqu’on sait que Loris n’a que… 19 ans et qu’il a déjà remporté une victoire en mondial Superbike, lors de sa première saison, on se prend à rêver dans le sillage de son ainé Sylvain Guintoli, d’un nouveau pilote Français, capable de rivaliser avec les meilleurs mondiaux au pinacle du sport moto.

Né le 1er février 1993 à Sallanches en Haute-Savoie, Loris est monté très rapidement sur des engins motorisés, notamment des motoneiges dès l’âge de 4 ans.

Cette passion pour les sports mécaniques vient de son père Serge Baz, compétiteur en motocross, vitesse, enduro et quad ce qui a permis au jeune Loris de grandir dans les parcs coureurs et très vite, il attrapa le virus.

Avec un prénom comme Loris (en référence au Champion Italien, Loris Capirossi, idole du papa), pouvait-il en être autrement ?

C’est d’ailleurs avec le numéro 65 qu’il commença sa carrière…

 

ITINÉRAIRE D’UN ENFANT SURDOUÉ …

 

Montrant très rapidement des aptitudes au pilotage, Loris ne descendra alors plus jamais des engins motorisés. Il commence alors la compétition en 2008 en Coupe Conti puis Metrakit en Championnat Catalan.

En 2004, il est engagé en Coupe Bancaja Metrakit 70 et termine à la 4ème place de la Coupe Race Metrakit. L’année suivante, il change de cylindrée et intègre la Coupe Bancaja 125 séries où il terminera en 4ème position. Puis en 2006, il s’en va battre le fer en Championnat Catalan et Championnat d’Espagne 125cc.

Sous la férule de son entraineur, l’ancien brillant pilote Adrien Morillas, 2007 sera une année d’entrainement au guidon d’une Yamaha R6 avant d’intégrer l’année suivante le Championnat d’Europe 600 Superstock, et à l’âge de 15 ans seulement, il est sacré Champion d’Europe 600 Superstock avec 3 victoires, 8 podiums et 2 pôles positions en 10 courses !!!

Impressionnant vu son jeune âge…

Il reste encore aujourd’hui le plus jeune vainqueur de ce Championnat.

En 2009, il prend part au Championnat du Monde Superstock 1000, toujours au guidon d’une Yamaha, et termine à la 8ème place au général. Il était alors le plus jeune pilote à participer à ce Championnat et le plus jeune pilote à effecteur une pôle position en 1000cc.

 

IL BRILLE EN ANGLETERRE, ICI A OULTON PARK

 

En 2010, il récidive et participe à trois manches du Championnat Superbike Anglais (BSB) en tant que Wild Card.

En 2011, il devient le plus jeune pilote à s’engager en Championnat BSB sous les couleurs du Team Yamaha Motorpoint au guidon d’une Yamaha R1.

Malheureusement, comme souvent aujourd’hui, un budget insuffisant et la désertion d’un sponsor, signe l’arrêt prématuré de la saison de Loris.

Cette saison 2011 sera alors un chemin de croix mais également celui de succès inattendus !!!

Loris le mercenaire participera à une manche du Championnat Allemand IDM et deux manches du Championnat Superstock 1000 sur une Honda.

L’équipe d’endurance du YART l’engage pour les 24 Heures du Mans et il terminera avec ses coéquipiers sur le podium, 3ème au général.

Énorme performance pour une première participation, surtout pour un pistard pur-sang…

 

 

En 2012, il s’engage dans le Championnat du monde Superstock 1000 sur une Kawasaki ZX-10R aux couleurs du Team MRS et participe au Bol d’Or avec ses coéquipiers Jérémy Guarnoni et Nans Chevaux. Ils forment alors l’équipe la plus jeune du plateau et termineront à la 18ème place.

Suite au dramatique accident de Joan Lascorz, Loris Baz devient alors le 11 mai 2012, pilote officiel Kawasaki Superbike.

Dès sa première course, il terminera à la 8ème position, confirmant les espoirs placés en lui.

Mais c’est lors de l’épreuve Tchèque sur le circuit de Brno que le jeune Loris marquera encore un peu plus l’histoire des sports moto.

En terminant à la 3ème place derrière Marco Melandri et son coéquipier Tom Sykes, il devient le plus jeune pilote à monter sur un podium d’une course du Championnat du Monde Superbike.

Deux semaines seulement après cette performance, sur le circuit de Silverstone, sur une piste séchant, Loris remporte enfin sa première course Superbike mondiale après seulement 11 départs.

Il est le plus jeune Français à remporter une course en Championnat Superbike et le 5ème tricolore seulement à gagner une course en WSBK (Championnat du monde Superbike) .

Après Adrien Morillas, Raymond Roche, Régis Laconi et Sylvain Guintoli.

 

 

Pour une toute première saison – incomplète – Loris termine le Championnat à la 13ème place et est reconduit chez Kawasaki Officiel pour 2013, avec le Vice-champion du monde, Tom Sykes pour coéquipier.

Après une première saison solide, Loris devra élever encore son niveau pour prétendre à la victoire plus régulièrement et se rapprocher de son coéquipier Tom Sykes qui a loupé à Magny cours, le titre MONDIAL pour un infime demi-point !

Loris lui-même affirme devoir encore adapter son style de pilotage pour tirer la quintessence de sa machine et viser plus haut.

On peut lui faire confiance, un … Bazooka rate rarement sa cible !!!

 

Yantl DEROUSSEN

Photos :  Gilles VITRY et Teams

 

Superbike

About Author

gilles