F1 : VETTEL S’IMPOSE AU GP DE COREE ET PREND LA TETE DU CHAMPIONNAT

 

COUP DOUBLE POUR VETTEL et aussi RED BULL-RENAULT à Yeongam !!!

Seb VETTEL sort vainqueur à Yeongam du Grand Prix de COREE, grâce à une bonne stratégie de l’utilisation de ses pneumatiques PIRELLI

Sebastian Vettel a signé avec sa Red Bull-Renault, une troisième victoire consécutive après ses succès décroché tout récemment successivement à Singapour puis au Japon.

Par la même occasion, le jeune Allemand fait coup double et s’empare de la tête du Championnat du monde, à quatre manches de la fin de la saison.

Le pilote Red Bull devançant maintenant l’ancien leader, Fernando Alonso de six points :

215 points contre 209 !!!

Chaud, chaud la fin du Championnat

 

 

L’heureux lauréat du jour qui lâchait :

 » Je suis absolument ravi. L’objectif pour gagner a été de prendre un bon départ. Je n’étais pas sûr car j’étais sur la partie sale de la piste, mais j’ai bénéficié d’un grip correct et j’ai pris un très bon démarrage. Je pense que Mark a eu un peu de patinage, j’ai donc pu me porter à sa hauteur. Mais ce n’était pas terminé, car la ligne droite est longue, longue. En montant les rapports jusqu’à la septième, je le voyais à côté de moi. J’ai essayé d’utiliser le KERS pour me défendre, et par chance j’ai fait une bonne sortie de premier virage. Je suis parvenu à rester en tête, puis j’ai essayé d’attaquer. Ce fut serré dans le premier relais car Mark était constamment dans mon aspiration. Vers la fin, j’ai senti que j’avais un peu plus de réserve au niveau de mes pneus et j’ai donc pu aller un peu plus loin. Nous avons fait deux pit stops brillants. Ma seule erreur a été un blocage de roue plutôt marqué à l’avant droit, au virage 3. En fin de course, j’ai pu contrôler l’écart. Nous étions inquiets à propos des pneus avant car nous voyions beaucoup de pilotes bloquer les roues, rater les cordes.Mais tout s’est bien passé. »

 

 

De son côté,  son dauphin et équipier, poursuivait :

« Mon départ n’a pas été sensationnel et mon envol s’est révélé plutôt médiocre vers le premier virage. Ensuite, ce n’était pas la meilleure chose de ne pas mener le GP. J’ai essayé de faire l’aspiration mais nous étions l’un derrière l’autre dans la ligne droite opposée. Sinon, il fallait rester concentré pour gérer les pneus, faire attention essentiellement à la dégradation du pneu avant droit. A la fin de chaque relais, ce fut difficile »

 

Vettel avait débuté la course depuis la seconde place sur la grille, chaussé du mélange Supertendre Pirelli P Zero Rouge, avant de passer le mélange tendre P Zero Jaune pour deux relais.

Il s’impose devant son coéquipier Mark Webber après avoir pris l’avantage sur ce dernier des le premier virage.

La quatrième victoire de Vettel cette saison lui offre  on l’a dit, par la même occasion, le commandement du Championnat, tandis que Ferrari, grâce à la troisième place de Fernando Alonso et la quatrième de Felipe Massa, dépasse maintenant McLaren, à la seconde place du classement constructeurs.

Lewis Hamilton fut le premier des pilotes du Top 10, à s’arrêter au 13ème tour, sur un circuit où le pneumatique avant-droit est particulièrement mis à rude épreuve.

Néanmoins, avec un niveau d’usure faible, les deux mélanges ont affiché une belle durabilité et de solides performances sur le circuit de Yeongam.

Vettel a observé son premier arrêt deux tours après Hamilton, chaussant comme lui les gommes tendres. Sergio Perez adoptait une stratégie différente avec Sauber, attaquant la course en pneus tendres, avant de se doter des Supertendres au 18ème passage et de terminer la course chaussé des tendres sur les vingt-deux derniers tours.

Webber a également essayé de faire fonctionner la ‘stratégie’ pneumatique à son avantage en s’arrêtant avant son coéquipier à deux reprises, mais Vettel demeura en mesure de s’arrêter pour la seconde fois au 35ème passage et de ressortir devant avec une avance suffisante de… 2’’9.

Il réalisa un ultime run en piste de 20 tours, tandis que Webber se montrait incisif sur 23 boucles, signant d’ailleurs le meilleur tour en course dans l’avant-dernier passage !

Le Top 10 final, débuta la course en pneus Supertendres. Ces derniers furent entre 0’’2 et 0’’6 plus rapides au tour que les tendres.

 

 

Le mieux classé des pilotes au départ chaussé des tendres était Jenson Button, avec la McLaren, mais le 11ème de la grille a été sorti d’entrée de jeu du GP et ce à la suite d’un accident au départ.

La Sauber du Mexicain Sergio Perez fut donc la mieux placé à l’arrivée avec une stratégie de départ en tendres, en terminant 11ème.

Hamilton, lui, s’acquitta de trois arrêts, terminant 10ème et achevant sa pénible course en Supertendres après un dernier arrêt au 42ème passage.

L’Anglais bien de regagner des positions en fin de parcours à l’aide du surplus de performance offert par le plus tendre des mélanges de la gamme Pirelli, mais il se trouva bien vite sous la pression de Perez, après avoir embarqué un gros débris sur sa monoplace.

Par contraste, Pastor Maldonado avec sa Williams-Renault, ne s’est arrêté qu’une seule fois, passant des Supertendres aux tendres au tour 21 et s’acquittant d’une série de 34 tours finaux. Le Vénézuélien passait finalement la ligne d’arrivée au 14ème rang.

 

 

Comme il le fait à l’issue de chaque GP, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, commentait les différents choix :

« Nous avons vu la majorité des pilotes adopter une stratégie à deux arrêts au final, comme l’an dernier, bien que le mélange « soft » de cette année était plus tendre que celui de 2011. Une stratégie à un arrêt s’est pourtant avérée possible. Nous sommes satisfaits des performances des deux mélanges, qui ont généré moins de graining que lors des essais libres et des qualifications, grâce à une importante évolution de la piste. Félicitations à Red Bull et Sebastian Vettel, qui ont remporté plus de courses que quiconque cette saison, grâce, cette fois, à une bonne gestion des pneus. Cela lui  a permis de contrôler son avantage devant les autres pilotes en Corée et de prendre la tête du championnat pour la première fois depuis Barcelone. Nous avons assisté à de nombreuses bagarres intéressantes jusqu’en bas du classement avec une grande variété de stratégies adoptées, chaque pilote essayant d’en tirer un avantage. Avec des demandes particulières placées sur l’avant-droit, la dernière partie de la course fut cruciale, mais Vettel a tout géré à la perfection ».

 

 

Comme souvent, l’actuel double Champion du monde en titre et qui a très certainement pris ce dimanche, un avantage qui pourrait s’avérer décisif, dans son désir de conquérir une troisième couronne et consécutive, a su effectuer le bon choix.

Le meilleur possible !

Lequel lui offre un beau doublé, la victoire et la 1ére place au classement provisoire du Championnat…

Il faudra maintenant que la Scuderia, offre une super Ferrari à Fernando Alonso, si l’Espagnol veut lui aussi, décrocher un troisième sacre Mondial !!!

 

 

Rémi Taffin, Responsable des opérations piste de Renault Sport F1, précisait ensuite :

« Après avoir assuré notre 200ème pôle avec Mark, ce fut un bon week-end pour Renault en termes de résultats, mais nous avons travaillé dur pour y arriver. Le doublé pour Red Bull a pu sembler facile, mais nous avons du gérer les cartographies moteur minutieusement, surtout vers la fin de course quand l’usure des pneus était élevée. Prendre la tête du championnat des pilotes et étendre notre avance au championnat des constructeurs est positif, mais les choses peuvent changer très rapidement et nous allons rester concentrés sur la piste et à Viry pour maintenir fiabilité et performance au cours des quatre dernières courses de l’année.»

Et, le technicien concluait :

« C’est un beau doublé dans les points également pour Lotus, ce qui place quatre voitures à moteur Renault dans les 10 premières places. Nous avons travaillé avec l’équipe ce week-end afin d’optimiser le système d’échappement Coanda introduit sur la voiture de Kimi. Cela réclame une nouvelle série de cartographies et des paramètres moteurs différents, mais nous avons bien progressé dans ce domaine. Entre aujourd’hui et la prochaine course, nous serons en mesure de tout optimiser davantage pour se rapprocher du podium. »

 

Christian COLINET

Photos : RED BULL- PIRELLI et RENAULT

 

F1 Sport

About Author

gilles