MOTO : TRAGIQUE DISPARITION DE FRÉDÉRIC CHABOSSEAU QUI SE TUE SUR LA ROUTE

FRED AVEC HERVE MOINEAU

 

On vient seulement de l’apprendre.

Frédéric Chabosseau s’est tué sur la route…

Frédéric Chabosseau, pilote de tout premier plan, tant en endurance qu’en vitesse, est décédé le 3 Octobre dernier, à 500 mètres de chez lui, dans un banal accident de la circulation, sur la route des Favières à La Valette, près de Toulon.

Un face à face violent avec une voiture !

Un destin et des cœurs brisés… Pour toujours.

Au guidon de son scooter, Frédéric venait de quitter le magasin spécialisé en marques Italiennes dont il assurait toute la partie technique à l’atelier, alors que la gestion? en revient à  son épouse Mélanie, fille de Philippe Michel qui est lui même immensément connu pour être le patron de la concession Toulonnaise Kawasaki mais également pour avoir été depuis 1984 le mécanicien de Grand-Prix tant chez Yamaha, Honda ou Cagiva en 87 d’un autre enfant du pays : Raymond Roche.

Aujourd’hui, c’est toute une région que nous adorons qui est en deuil car des liens de cœur et de solidarité très forts unissent la famille des motards qui pleurent un de leurs frères.

Nous pensons , tout d’abord, bien évidemment très fort à Mélanie qui était devenue l’épouse de  » Fred  » voici un an: le 10 Septembre 2011 et bien sûr à leur chère petite Aimy , deux ans et demi.

Nous souhaitons beaucoup de force à Mélanie pour continuer le chemin avec Aimy et le futur enfant du bonheur qu’elle porte depuis trois mois mais qui ne connaîtra jamais son champion de Papa…

Et franchement, écrire ces lignes nous coûtent beaucoup mais ne pas en parler serait aussi trahir sa mémoire .

 

24 HEURES DU MANS 2012 :  FRÉDÉRIC CHABOSSEAU AU GUIDON DE LA SUZUKI MOTORS EVANTS

 

Voici à peine un mois, les 24 Heures du Mans Moto nous avaient réunis sous le chaud soleil de Septembre. Frédéric Chabosseau, avait été choisi par l’ancien multiple Champion du monde d’endurance, Hervé Moineau qui demeure d’ailleurs à Six Fours dans le Var, pour une mission de tout premier plan:

Epauler Guillaume Dietrich et Mickaël Savary, au guidon de la Suzuki Superstock N°50 de l’écurie Motors Evants qui jouait la Coupe du Monde dans cette catégorie hyper disputée des machines strictement de série.

Pour Hervé, quadruple champion du Monde en endurance, qui est depuis trois saisons le manager de cette écurie montée par Marc Mothré, le coup est rude aujourd’hui:

 » J’ai toujours vu rouler Fred qui était un bon pilote, un bon gars, un garçon très,très sympathique. C’est terrible pour Mélanie. J’étais passé les voir trois jours auparavant…c’est dur la vie …plus de trois cents personnes sont venues assister à ses obsèques. Tous les gars de chez Tech 3 étaient là, Eric Delcamp, Thierry Magnaldi, Guillaume Dietrich était descendu, Gilles Husson et bien d’autres encore que je n’avais pas vus depuis des années… »

Ajoutons que des liens très forts unissent Philippe Michel à Hervé Moineau car ils partagèrent le guidon d’une Yamaha TZ350 lors des 24 Heures de Liège 1975 qui étaient également leur première participation à une course d’endurance.

Nous avions retrouver sur le Moto Tour 2005  » Fifi  » Michel en compagnie de Gillou Husson , de retour à la course mais en toute décontraction. Après s’être perdus de vue durant près de vingt ans avec Philippe Michel, nous avions fait la connaissance de Mélanie , sa fille, qui remporta la catégorie féminine sur le Moto Tour 2005 et qui disputa plusieurs saisons la Dream- Cup, le championnat moto féminin.

Frédéric Chabosseau, licencié au Moto Club de Cavalaire, débuta la compétition moto en 2004, fut Vice – champion de France de vitesse en 600cc Promosport en 2008 et vainqueur en 2009 des Coupes de France Promosport 1000 cc, au guidon d’une Kawasaki du magasin Toulonnais  » Superbike » de Philippe Michel qui ne cessera de l’aider comme son fils avant qu’il ne devienne son… gendre.

En 2010, c’est le grand saut en Championnat de France Superbike au guidon d’une Kawa ZX 10 R préparé par le Sidecariste Alain Michel, Champion du monde en 1990.

Fred est contacté en 2010 par le Team Bolliger pour piloter la Kawa N°8, comme remplaçant mais il est titularisé dès les 24 Heures du Mans Moto et remporte la sixième place pour sa première course d’endurance.

 

24 H MANS 2010  SIXIÈME AU GUIDON DE LA KAWA BOLLIGER N°8

En 2011, Frédéric Chabosseau chute lourdement dès le tour de chauffe de la première course de la saison Superbike au Mans disputée sous la pluie. Il se luxe fortement l’épaule et sera handicapé une bonne partie de l’année, au point de renoncer à courir le Bol d’Or pour Bolliger.

2011 SBKF LE MANS FRED SE LUXE L’ÉPAULE

 
Cette année,  » Fred  » dit aussi  » Number 9  » en saison du numéro de sa Kawa qui lui avait été attribué depuis quatre ans, termine à la quinzième place du classement général Superbike.

 

 2012 : SBKF MAGNY-COURS KAWA N°9

 

En endurance, lors des dernières 24 Heures du Mans, la Suzuki Motors Events, était en tête de la catégorie Superstock lorsqu’au début de la nuit Guillaume Dietrich, percuta une moto en panne d’allumage. Victime d’une perte de connaissance, il ne put ramener la moto au stand et tous les espoirs d’un nouveau titre s’envolèrent.

Guillaume est très affecté par la mort de son équipier Fred devenu un ami. Son témoignage ne peut pas nous laisser indifférent :

« Je connaissais Fred depuis quelques saisons mais nous  avons surtout sympathisé lors des 24 Heures du Mans. Nos filles sont toutes les deux des petites blondes avec quelques mois de différence. Nous n’arrêtions pas de nous envoyer des photos d’elles depuis les 24. Fred était un homme discret mais qui savait ce qu’il voulait. J’ai beaucoup de peine pour sa famille, sa fille et sa femme. « 

Frédéric Chabosseau, faisait partie de ces pilotes reconnus, respectés et qui sont aux portes d’une belle carrière professionnelle.

Le destin l’a foudroyé à jamais sur cette route départementale 46 et toutes nos pensées attristées vont vers Mélanie, sa femme et tous ses proches à qui AutoMotoNews info présentent ses très sincères condoléances.

 » Fred « repose au cimetière de La Valette du Var, près de Toulon. Nous ne t’oublierons pas.

Texte et photos : Michel Picard

 

Nécrologie

About Author

gilles