WRC. RALLYE DE FRANCE : JARI-MATTI LATVALA REALISE SA MEILLEURE PERF SUR ASPHALTE

 

Jari-Matti Latvala réalise sa meilleure performance sur asphalte

Jari-Matti Latvala a terminé ce week-end deuxième du Rallye de France, comme il l’avait déjà fait dans un rallye asphalte, en août dernier, en Allemagne.

Mais le pilote de l’équipe Ford, s’est montré encore plus véloce sur les routes Alsaciennes que dans les vignes de Moselle.

A l’arrivée, après 404 kilomètres d’épreuves chronométrées, il ne concédait que 15‘’5  au Champion du Monde Sébastien Loeb, spécialiste incontesté et toujours incontestable sur asphalte.

Démontrant ainsi ses énormes et indéniables progrès sur le bitume !

Jari-Matti Latvala a d’ailleurs remporté six épreuves spéciales en Alsace et estime y avoir signé sa meilleure performance sur asphalte.

 

Sa seconde place obtenue en France après celle enlevée en Allemagne ainsi que sa victoire en Grande-Bretagne, lui permettent de remonter à la troisième place du Championnat du monde pilotes, après un difficile début de saison.

 

 

Son équipier, le Norvégien Petter Solberg a dû se contenter, lui du 27éme rang seulement, après avoir été victime d’un accident qui l’a contraint à l’abandon le deuxième jour.

Il est reparti dimanche matin avec une pénalité de 40 minutes.

Auparavant, Jari-Matti Latvala avait remporté trois épreuves spéciales le vendredi pour finir l’étape à 13’’1 de Sébastien Loeb.

Le pilote Ford a perdu une bonne dizaine de secondes le lendemain en glissant dans un fossé au premier passage de la longue spéciale de Pays d’Ormont (43,45 km) alors qu’il tentait de regagner du temps sur le leader.

Il a ensuite remporté trois autres spéciales dans la deuxième étape qu’il a achevée à 29’’7  du Français.

Cet écart était trop important pour espérer remonter à la régulière le dernier jour. Le pilote Ford a donc fini le rallye sur un rythme plus mesuré pour assurer la seconde marche du podium.

 

 

A l’arrivée, il se réjouissait de ses perfs :

« Mon objectif était d’être plus performant qu’en Allemagne ce que j’ai réussi à faire. Samedi, j’ai commis une petite erreur. Mais quand vous essayez de battre un futur nonuple champion du monde qui évolue sur sa surface favorite et à domicile, c’était une faute de trop ! Je termine à quinze secondes de Sébastien Loeb. Ce résultat a décuplé mon appétit pour les deux derniers rallyes en Italie et en Espagne. Le premier se déroulera sur terre et le second aura lieu à la fois sur terre et asphalte. J’ai une très grande envie de finir la saison sur une belle note. »

 

 

Petter Solberg occupait une belle quatrième du classement provisoire quand il est sorti de la route dans la première spéciale de la deuxième étape.

Après une embardée au milieu des vignes, sa voiture (voir vidéo ci-dessous) a fini sa course contre un pylône électrique qui s’est effondré.

Personne n’a été blessé dans cet incident mais le choc a sérieusement endommagé l’avant de sa voiture.

Reparti dimanche matin avec une pénalité de 40 minutes, il a accompli la dernière journée de course à un rythme sage pour assurer des points constructeurs à son équipe.

 

Directeur de l’équipe Ford, Malcolm Wilson a déclaré à l’arrivée :

« Jari-Matti a maintenu la pression sur Loeb jusqu’au bout et comme il ne l’avait encore jamais fait sur asphalte. Ce résultat a montré le niveau de performance de la Fiesta RS WRC. Nous avons assisté à une solide prestation du pilote aussi bien que de sa voiture. »

Senior manager de Ford Racing, Gérard Quinn ajoutait :

« Jari-Matti a réalisé sa meilleure performance sur asphalte. Petter a vécu un rallye plus difficile mais son spectaculaire accident lui a valu la plus grosse couverture télévisuelle de la saison WRC ! Je voudrais également féliciter Sébastien Loeb et Daniel Elena pour leur nouveau titre. »

Il reste désormais deux manches à disputer, en Italie et en Espagne, ultime épreuve de la saison 2012, le week-end du 11 novembre prochain

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI

 

Sport WRC

About Author

gilles