WRC : LOEB FILE VERS LA VICTOIRE AU RALLYE DE FRANCE

RALLYE DE FRANCE ALSACE : LOEB-ELENA, UN PEU PLUS PRÈS DES ÉTOILES…

 

Auteur de quatre meilleurs temps au cours de la journée, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont doublé leur avance en tête du Rallye de France Alsace.

L’équipage Franco-monégasque pourra donc aborder le sprint final, ce dimanche, avec sérénité et l’espoir d’être sacré nonuple Champion du Monde dimanche soir…

Avec la solide troisième place de Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, le Team Citroën Racing, est également en passe d’accrocher une huitième étoile à son palmarès.

Ce samedi, il s’agissait du jour le plus long, avec ses 192 km chronométrés, dont deux passages dans le terrible tronçon de Pays d’Ormont et ses 43,45 km.

Avec un ciel bien dégagé dès le lever du soleil, les équipages n’hésitaient pas à l’heure du petit déjeuner : café et cinq Michelin Pilot Sport ‘durs’ pour tout le monde !

En véritable patron du rallye, Sébastien Loeb commençait la journée par un scratch dans le Massif des Grands Crus.

 

Deuxième à un souffle de son équipier, Mikko Hirvonen était débarrassé de la menace Petter Solberg, qui avait débuté les vendanges en sortant de la route !

Avec un Jari-Matti Latvala toujours pressant, Sébastien Loeb ne pouvait guère relâcher son effort.

Commettant une petite erreur dans Pays d’Ormont, le Finlandais lâchait 18’’ d’un coup au leader.

 

 

Seb se retrouvait alors nanti d’une avance de 33’’ :

« Cela va nous permettre d’assurer sur les portions les plus piégeuses, mais pas de rouler le coude à la portière. Il faut continuer à rouler sur un rythme soutenu pour ne pas commettre d’erreur. »

Malgré un gros rhume lui retirant une partie de son énergie, Mikko Hirvonen se sentait pousser des aiiiles sur l’asphalte Vosgien :

« J’ai la sensation de progresser et je me suis un peu rapproché de Jari-Matti ce matin. Je vais continuer à attaquer pour maintenir la pression, il faut être prêt à saisir la moindre opportunité… »

 

Pour preuve, Mikko signait son premier scratch du rallye dans l’ES13… mais à égalité avec son rival et compatriote.

Malgré ses deux scratches supplémentaires dans Pays d’Ormont et Pays de la Haute Bruche 2, Seb n’augmentait pas son avance au cours de l’après-midi.

Il regagnait le parc d’assistance de Strasbourg avec un écart de 29’’7.

« Ca va plutôt bien », résumait-il en faisant face à la forêt de micros et de caméras.

Et, Seb poursuivait :

« Comme les conditions restaient sèches, je n’ai pas vraiment levé le pied. Il se pourrait que la pluie s’invite demain et je préfère avoir une marge relativement confortable pour aborder cette dernière étape. Je suis impatient d’y être, car ces spéciales se déroulent vraiment dans le secteur de mon enfance. »

 

Restant troisième, Mikko avait concédé quelques secondes après une frayeur dans l’ES15 :

« J’ai touché une grosse pierre qui était au milieu de la route et j’ai eu peur d’avoir crevé. Nous sommes toujours là, sans avoir commis d’erreur depuis le début du rallye. Je suis satisfait de mes performances du jour. En fait, il n’y a eu qu’une spéciale qui n’était pas très bonne pour nous. Sinon, nous étions proches de Seb et Jari. Même si elle est plus courte, la dernière journée s’annonce compliquée. S’il pleut, les routes seront encore plus sales et boueuses. Je continuerai à attaquer sans risquer de compromettre le résultat qui se profile pour l’équipe. »

Xavier Mestelan-Pinon, Directeur adjoint de Citroën Racing, lâchait :

« Une journée intense pour chaque membre de l’équipe vient de s’écouler. Nous avons toujours cherché à améliorer les réglages pour optimiser le comportement des voitures et nos pilotes ont attaqué sans relâche. Ils n’ont pas commis d’erreur et Seb a réussi à augmenter son avance en prévision de la dernière étape. Il ne reste que 60 km de spéciales, mais ce ne sera pas facile pour autant. S’il pleut cette nuit, il y aura un choix de pneus important à faire et les équipages devront affronter des conditions particulièrement délicates. »

 

NEUVILLE VISE LA QUATRIÈME PLACE


Sixième ce samedi matin, Thierry Neuville héritait de la 5éme position après l’abandon de Solberg.

Il s’attaquait ensuite à la Mini de Dani Sordo, mais 20’’ de pénalités reçues pour une erreur de pointage rejetaient le pilote du Citroën Junior Team au sixième rang.

Sans se laisser abattre, il signait des chronos qui lui permettaient de revenir sur Mads Østberg et Dani Sordo.

Ce soir, le Belge n’est plus qu’à 8’’ de la 4éme place :

« C’est finalement une bonne journée, puisque nous avons presque rattrapé le temps perdu. Ce sera l’objectif de demain, sur des routes qui s’apparentent à ce que nous connaissons en Belgique. »

Ce dimanche, il reste encore six spéciales.

 

Christian COLINET
Photos : Jo LILLINI

 

Passez la souris sur les photos

Sport WRC

About Author

gilles