F1 : SEBASTIAN VETTEL ET SA FED BULL-RENAULT EN POLE A SUZUKA AUB G DU JAPON

 

A SUZUKA au Grand Prix du JAPON,  Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des qualifications et il s’élancera demain dimanche en pole position.

L’Allemand a devancé son coéquipier Mark Webber. Jenson Button avec sa Mc Laren-Mercedes obtient le 3éme temps mais suite à une pénalité, il s’élancera de la 8éme position.

Le double Champion du monde en titre Sebastian Vettel signe la 34éme pole position de sa carrière, la 4éme consécutive à Suzuka !

L’Allemand devient ainsi le 3éme pilote avec le plus grand nombre de pole position derrière Schumacher (68) et Senna (65).

Il s’agit aussi de la 199éme pole d’un moteur Renault, la 43éme avec Red Bull Racing.

Sébastien Grosjean, réalise lui le 5éme chrono, et il partira du 4éme rang sur la seconde ligne.

 

 

Pour la quatrième année consécutive, Sebastian Vettel s’est donc offert la pole à Suzuka, ce samedi, devant son coéquipier Mark Webber qui permet au Team Autrichien de placer ses deux monoplaces sur la 1ére ligne.

Jenson Button troisième temps mais pénalisé, le Japonais Kamui Kobayashi avec la Sauber-Ferrari, particulièrement à ‘honneur devant son public et Romain Grosjean au volant de la Lotus-Renault, s’élanceront donc cote à cote de la seconde ligne.

Chez Ferrari, c’est un peu la soupe à la grimace car Alonso, n’a pu faire mieux que sixième. Le leader du Championnat concède 1’3 à la Red Bull –Renault du poleman.

Quant à son lieutenant, Felipe Massa, il est une fois de plus, une nouvelle fois lui, recalé en Q2  et ce pour la dixième fois de la saison !!!

Ravi, Vettel confie :

« Oui ce n’est pas mauvais de s’offrir une quatrième pole de suite à Suzuka. Nous avons vécu une qualification très, très cool, presque parfaite. Je ne pouvais espérer mieux de ma voiture, elle a été fantastique dès le début. Vendredi matin, je n’en étais pas content, mais elle a semblé s’améliorer à chaque sortie. La monoplace est fantastique ici, nous avons gagné un peu en performance depuis hier. »

 

Sebastian Vettel a signé avec Red Bull sa quatrième pole position consécutive sur le circuit de Suzuka, la seconde avec les pneus Pirelli. L’Allemand a établi un temps référence de 1m30.839s avec le pneu tendre P Zero Jaune désigné aux côtés du mélange dur P Zero Argent pour le GP du Japon.

Les conditions ont été une nouvelle fois chaudes et sèches pour les qualifications de Suzuka. Les favoris ont débuté la séance en pneus durs, mais nombreux ont été contraints de passer au mélange tendre en raison de la chute des temps. Avec trois trains de ces derniers à gérer pour les qualifications et la course et comme l’ensemble du plateau), Romain Grosjean, a été le plus rapide en Q1 avec les pneus tendres, devançant la Sauber de Kamui Kobayashi, ayant jusque-là occupé le sommet de la feuille des temps pour le plus grand plaisir de la foule locale. Vettel a été le meilleur des pilotes à passer le cap en pneus durs, se plaçant 6ème.

Seules les Red Bull, les McLaren et la Mercedes de Michael Schumacher n’ont utilisé que les pneus durs en Q1.

Les 17 pilotes qualifiés en Q2 ont tous débuté cette seconde partie de la séance en pneus tendres, Vettel alignant une nouvelle fois le meilleur temps à mi-parcours en un unique run, suivi par Jenson Button, – se sachant condamné à une pénalité de 5 places sur la grille pour un changement de boîte- et la Lotus de Kimi Räikkönen.

Six pilotes se sont lancés immédiatement en piste pour les 10 dernières minutes de Q3, Vettel mettant d’emblée la barre très haut en tournant à quatre dixièmes de sa pole de l’an dernier, en dépit des changements aérodynamiques opérés dans la règlementation 2012 faisant perdre une à deux secondes au tour. Son coéquipier Mark Webber cadenasse la première ligne en concédant 0 »251, Button prenant le troisième temps mais on l’a dit et on le redit, il partira cependant 8ème.

La Ferrari de Fernando Alonso, ainsi que Nico Hülkenberg et les deux Sauber ont attendu le dernier moment pour prendre la piste en tendres en fin de séance, mais leur stratégie est tombée à l’eau avec les drapeaux jaunes des dernières secondes provoqués par la faute de pilotage de Kimi Räikkönen. Hülkenberg n’enregistre aucun temps et pourra choisir son composé  pneumatique au départ demain.

Vettel avait également signé le meilleur temps de la troisième séance d’essais libres matinale, avec un temps de 1’32 »136 sur les tendres, qu’il a chaussé dans les cinq dernières minutes. Il avait alors devancé Webber de deux dixièmes, auteur de son meilleur tour dans sa seconde boucle en tendres.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confiait :

« Le rythme était si important et serré durant les qualifications que plus d’équipes que d’habitude ont utilisé les pneus tendres lors de la Q1. Les pilotes ayant économisé un train de tendres espèrent trouver un avantage en course, lors de laquelle le choix de deux arrêts devrait être le plus adopté. Félicitations à Sebastian Vettel et Red Bull, dont le rythme a été rapide tout le weekend sur un circuit très exigeant, et plaçant les plus grosses charges sur nos pneus de la saison. Félicitations également à Sauber pour avoir placé deux voitures dans le top 5, et en particulier à Kamui Kobayashi, qui débutera sa course à domicile sur la troisième place de la grille. Malheureusement, nous avons eu un drapeau jaune à la fin ; dans le cas contraire, je pense que nous aurions assisté à un final serré sur ces qualifications, mais une variété de stratégies intrigantes a déjà été observée et mènera à une course très rapide et technique demain».

UNE PLUIE DE SANCTIONS !!!

Une avalanche de sanctions ont été enregistré !

Cinq places sur la grille pour Jenson Button et Nico Hülkenberg, le pilote Force India, après un changement de boîte de vitesses avant la fin du cycle obligatoire de cinq GP.

Le Britannique avait auparavant  signé le 3éme chrono cependant que l’Allemand avait brillé atteignant  la Q3.

Trois places aussi pour le Français Jean-Eric Vergne de la Scuderia Toro Rosso, crédité du 17éme chrono mais qui a gêné la Williams-Renault du Brésilien Bruno Senna, lors de la Q1.

Quant à la sanction de dix places infligée à Michael Schumacher, elle fait suite, elle, au GP de Singapour, ou le pilote Mercedes avait harponné la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne.

Le futur retraité en fin de saison dégringole donc lui, de sa 13éme place à la 23éme !

Ce qui laisse augurer d’un sacré début de course pour Schumi qui va certainement vite vouloir remonter dans le peloton des anonymes …

 

Aurélie ELBAZ

Photos : Team

 

La grille de départ :

 

1. Vettel (Allemagne-Red Bull-Renault) 1’30 »839 – 2. Webber (Australie-Red Bull-Renault) 1’31 »090 – 3. Button (GB-McLaren-Mercedes) 1’31 »290 Pénalisé de 5 places   4. Kobayashi (Japon-Sauber-Ferrari) 1’31 »700–  5. Grosjean (France-Lotus-Renault) 1’31 »898 –  6. Perez (Mexique-Sauber-Ferrari) 1’32 »022 – 7. Alonso (Espagne-Ferrari) 1’32 »114 – 8. Räikkönen (Finlande-Lotus-Renault) 1’32 »20 – 9. Hamilton (GB-McLaren-Mercedes) 1’32 »327 –  10. Hülkenberg (Allemagne-Force India-Mercedes)pas de temps en Q3 –  11. Massa (Brésil-Ferrari) 1’32 »293 – 12. Di Resta (GB-Force India-Mercedes) 1’32 »327 –  13. Schumacher (Allemagne-Mercedes-AMG) 1’32 »469 Pénalisé de 10 places – 14. Maldonado (Venézuéla-Williams-Renault) 1’32 »512 – 15. Rosberg (Allemagne-Mercedes-AMG) 1’32 »625 -16. Ricciardo (Australie-Toro Rosso-Ferrari) 1’32 »954 – 17. Vergne (France-Toro Rosso-Ferrari) 1’33 »368 – 18. Senna (Brésil-Williams-Renault) 1’33 »405 –  19. Kovalainen (Finlande-Caterham-Renault) 1’34 »657 –  20. Glock (Allemagne-Marussia-Cosworth) 1’35 »213 –  21. De la Rosa (Espagne-HRT-Cosworth) 1’35 »385 – 22. Pic (France -Marussia-Cosworth) 1’35 »429  – 23. Petrov (Russie-Caterham-Renault) 1’35 »432 – 24. Karthikeyan (Inde-HRT-Cosworth) 1’36 »734

 

F1 Sport

About Author

gilles